BORNES ÉLECTRIQUES

Dans cette troisième partie d’une série d’articles traitant de la reconstitution historique, je vais aborder avec vous le rôle du « parrain » et des achats requis pour pratiquer ce passe-temps. Car il ne faut pas se le cacher, la reconstitution historique coûte cher au départ (quelques milliers de dollars), le temps de s’équiper, dans les deux premières années. C’est pourquoi les organismes de reconstitution font souvent appel au parrainage pour les nouveaux ou « recrues ».

Ainsi, afin d’épargner aux recrues de faire des achats non judicieux, l’organisme adjoint au candidat un « vétéran » qui saura le conseiller pour ses achats initiaux. Si je prends le cas d’un groupe dit « militaire », des standards précis doivent effectivement être respectés en ce qui a trait aux uniformes, aux armes et autres accessoires comme la tente, les bancs et la vaisselle. Un document fourni par le groupe donne aussi un tas de conseils et de fournisseurs vers lesquels la recrue peut se tourner lors de son magasinage.

Cependant, une foule d’objets peuvent être achetés ou même trouvés dans le grenier ou des ventes de garage. Il peut aussi, s’il est habile, se les confectionner. Et c’est là que le rôle du parrain prend toute son importance. Un vieil ensemble de bols en bois de matante, des cuillères de bois pour la salade, de vieux verres en poterie des années 70-80, etc., ça peut faire l’affaire. C’est fou ce qu’on peut faire avec quelques planches de pin! Le parrain saura vous le dire. Ce dernier pourra aussi vous référer à un collègue qui veut vendre son vieux fusil pour un bon prix grâce à ses contacts. Chaque dollars économisé peut être investi ailleurs!

Comme il n’y a pas de supermarché pour ce domaine, il faut prendre le temps (souvent ça peut prendre tout l’automne, l’hiver et le printemps pour avoir le matériel minimal) pour être prêt à commencer la saison. Ceux qui ne savent pas coudre, la confection de l’uniforme devra être confiée à une couturière (en référence souvent dans le guide du soldat). Pour les groupes militaires, la saison commence généralement par une formation de base communément appelée « École du soldat » ou un nom similaire. C’est là que l’aventure commence réellement. Nous le verrons dans mon prochain article sur le sujet.
 
http://www.facebook.com/compagniedelacorne
http://www.detachementdelacolonie.com/Liens.htm
 
 

Commentaires