Tout amateur de jeux vidéo ayant connu l'époque des années 90 sait qui est Duke Nukem. Ce dernier, véritable parodie du modèle de testostérone qu'était Arnold Schwarzenegger, est le stéréotype parfait de l'homme macho se servant de la femme pour assouvir ses besoins, buvant de la bière, abusant de stéroïdes et surtout, surtout, préférant tirer plutôt que réfléchir.

Lorsqu'on nous a présenté Duke dans le jeu le plus populaire de la franchise, Duke Nukem 3D, son machisme extrême faisait sourire. Peut-être était-ce parce que c'était nouveau, mais quoi qu'il en soit, les blagues à connotation sexuelle ainsi que les références constantes à la sexualité ont fait rire plus d'un homme. Duke est, pour plusieurs, devenu une idole, trouvant en nous ce que plusieurs qualifient « d'homme à l'état pur ».

Or, aujourd'hui, je me demande si ce modèle macho est toujours aussi divertissant. Peut-être est-ce parce que j'ai vieilli, mais les mêmes blagues sexuelles et les références au caractère de « l'homme préhistorique » retrouvées dans le jeu Duke Nukem Forever ne m'amusent définitivement pas autant qu'à l'époque. Même en sachant que le tout se veut être une parodie dont le but est de choquer, je n'ai pas trouvé cela drôle. En fait, en jouant à ce jeu, j'ai eu l'impression de me retrouver devant un trip juvénile de développeurs...

À l'instar de Duke Nukem Forever, le personnage de Duke Nukem est-il dépassé? Les mentalités ont-elles évolué afin de reléguer cette icône d'autrefois au rang des vestiges du passé ou bien existe-t-il encore un public masculin pour lequel ces blagues légères conviennent encore? Chose certaine, s'il y en a un, je n'en fais plus partie...

Commentaires