La modernité passe par l'interactivité. On veut échanger en direct sur ce que l'on vit ou sur ce dont on est témoin (entre autres par les médias sociaux) et on exige de plus en plus d'interactivité dans toutes les sphères de notre vie. Les publicitaires l'ont notamment compris en intégrant dans plusieurs publicités des codes QR, soit de petits carrés blancs et noirs pouvant être scannés par des téléphones intelligents et donnant accès à davantage d'informations ou encore à des animations sur un produit en particulier. Or, cette technologie se transporte aujourd'hui dans un nouveau domaine : le tatouage!

En effet, un tatoueur parisien a dessiné, sur la poitrine d'un jeune homme nommé Marco, un code QR (pour les puristes, il s'agirait plutôt d'un code EZ). Lorsque ce dernier est scanné par un téléphone intelligent équipé du logiciel ScanLife, un visage apparaît et se met à chanter une sorte d'air d'opéra. Il s'agit d'une première dans le monde du tatouage puisqu'on n'avait jamais tatoué un tel code sur un être humain auparavant. À noter que pour que cela soit fonctionnel, le tatouage doit faire au moins 10 cm de large, ce qui est plutôt gros.

Par ailleurs, lors de la séance de tatouage, le tatoueur français a filmé son travail et l'a retransmis en direct sur Facebook. De cette façon, les internautes pouvaient non seulement voir l'artiste à l'œuvre, mais aussi émettre leurs commentaires et donc influencer le processus de création. Vous pouvez d'ailleurs voir le travail du tatoueur étape par étape ainsi que le résultat final via la vidéo ci-dessus. À noter que la retransmission de la séance de tatouage faisait partie d'une campagne de la compagnie de whisky Ballantine's visant à permettre au public de participer aux travaux d'esprits créatifs.

Personnellement, j'aime les tatouages et j'adore celui en forme de dragon que j'arbore sur mon omoplate. Cependant, advenant que je me fasse tatouer une seconde fois, je ne suis pas certain que je voudrais un tatouage interactif. C'est amusant sur le coup, mais par après, est-ce que je vais vraiment vouloir le scanner avec mon téléphone intelligent? Passé l'étonnement et le plaisir des premières minutes, est-ce que je vais vraiment aimer avoir un tatouage n'étant essentiellement que des carrés, et ce, pour la vie? Pas sûr...

Commentaires