En ces temps de vacances, peut-être êtes-vous allé au pays des Jarrets noirs ou des Bleuets? Apprenez l'origine de ces noms typiques qui font l'orgueil de ceux qui les portent.

Peu importe d'où on vient, il y a toujours une expression, un nom qui nous identifie à la région nous ayant vus naître et grandir; il y a d'abord le pays, la province ou l'État, la région et enfin la ville. Généralement, il y a une terminologie officielle qui est usuelle pour tous, mais il existe au Québec quelques exceptions plutôt savoureuses et qui font rire en les nommant, mais qui font aussi la fierté de ceux qu'elles désignent. En Beauce, il y a les Jarrets noirs, au Lac-Saint-Jean, les Bleuets, et à l'Île d'Orléans les Sorciers. Voyons pourquoi ces noms leur ont été donnés.

Beaucerons ou Jarrets noirs?
Vous avez sûrement entendu des gens parler de quelqu'un qui vient de la Beauce et à qui on colle l'étiquette de Jarret noir? Cela remonte au début de la colonisation de la région alors que les Beaucerons devaient se rendre à Lévis et à Québec pour commercer. Ils avaient à traverser bien des rivières et des marais pour s'y rendre et arrivaient les jambes noires d'une boue grise-noirâtre, qui caractérise la région de Montmagny entre autres, d'où cette expression. Bien que peu flatteur au départ, ce nom est porté fièrement par les Beaucerons de nos jours.

Au royaume des Bleuets
Les habitants du Lac Saint-Jean ne sont pas en reste quant à la fierté de leur région. Un des symboles qui a marqué cette région est son plus célèbre fruit : le bleuet (prononcer bleuah)! On raconte que les bleuets du Lac sont tellement gros qu'on en a besoin que d'un seul pour faire une tarte! On comprend mieux pourquoi les habitants de cette région portent le nom de ce fruit : ils sont plus grands que nature…

Les Sorciers de l'île d'Orléans
Les habitants de l'île d'Orléans sont appelés Sorciers en raison du précédent nom de l'île qui était l'île aux Sorciers. Les Amérindiens appelaient aussi l'endroit « Windigo », qui signifie « coin des sorciers » à cause des feux follets qu'on aperçoit le soir sur les rives de l'île. Cette légende fut reprise par les Canadiens qui en firent un élément de notre folklore local.

Des régions colorées…
Ces trois exemples d'appellations régionales parmi les plus connues au Québec illustrent bien l'importance du folklore comme identifiant identitaire dans les régions. Bien sûr, il existe un nom pour chaque résident de villes et de villages, chaque région, et c'est la Commission de toponymie du gouvernement du Québec qui gère le tout. Par exemple, les Sherbrookois sont Estriens et les habitants de Pointe-du-Lac (Pointe-du-Laquois ou, anciennement, Pointu!) sont des Mauriciens!

Si vous avez des gentilés colorés à nous soumettre, n'hésitez pas à nous les partager via vos commentaires.

Liens :
http://www.toponymie.gouv.qc.ca/ct/toponymie-municipale/gentiles/lesgentilesliste.aspx
http://fr.wikipedia.org/wiki/Beauce_(Qu%C3%A9bec)
http://grandquebec.com/capitale-quebec/ile-d-orleans/
 

Commentaires