BORNES ÉLECTRIQUES

Voici la deuxième partie de mon article sur mes 10 albums préférés de tous les temps! Ils sont classés en ordre alphabétique puisqu'il était impossible pour moi d'en favoriser un plus qu'un autre. Je tente de choisir des albums pour lesquels j'apprécie l'ensemble et non seulement quelques chansons!

Vous pouvez lire la première partie de mon article en cliquant ici!


Cruelty and the Beast par Cradle of Filth
Black métal (1998)

Beaucoup de gens me connaissent aujourd'hui pour ma couverture de la musique électronique, mais je me suis longtemps spécialisé dans la musique métal. La fin des années 1990 et le début 2000 resteront toujours à mes yeux les plus belles années du métal. Cradle of Filth, groupe issu de cette période, est non seulement mon groupe de métal favori, mais il est également celui qui a lancé les pièces les plus mémorables dans ce style. Les bons albums pleuvent pour ce groupe anglais : The Principle of Evil Made Flesh, Dusk… and her Embrace, Midian, etc. Cependant, celui qui m'a toujours le plus marqué, c'est Cruelty and the Beast.

Cet album est parfait, tout simplement. Il s'inspire de l'histoire d'Élizabeth Bathory, une femme malheureusement reconnue pour aimer se baigner dans le sang de jeunes vierges fraîchement tuées (!). La pochette de l'album est magnifique, l'ordre des chansons nous plonge bien dans l'horrible monde de cette comtesse morbide, et les cris et les pleurs ne font qu'ajouter plus de réalisme à cette œuvre d'art (oui, œuvre d'art!). Cruelty and the Beast peut aussi se vanter d'être le seul album dont j'adore toutes et chacune des chansons avec la même intensité.

Je vous mets au défi de trouver un album récent dont le groupe a mis autant d'efforts dans la recherche et la représentation aussi fidèle d'une thématique historique. Ajoutez à cela une dizaine d'instruments différents ainsi qu'une demi-douzaine de voix uniques. De la musique intelligente et bien réalisée, franchement bravo.

Cradle of Filth – Cruelty Brought thee Orchids : https:/www.youtube.com/watch?v=Fd-9GK2YlVE
Cradle of Filth – Lustmord and Wargasm : https:/www.youtube.com/watch?v=TZGAEyPykj0


Homogenic par Björk
Alternatif/expérimental (1997)

Björk est l'une des rares artistes que je n'ai jamais vraiment su classer sous un style musical en particulier. Au fil des années, et encore aujourd'hui, elle est capable de livrer la marchandise avec des albums qui marquent l'imagination. Homogenic est celui qui est, selon moi, le plus complet. Il ne contient peut-être pas des pièces aussi fortes que dans Post (Hyper-Ballad par exemple), mais la qualité des pièces est mieux répartie et l'atmosphère est uniforme tout au long de l'album.

Homogenic est l'album qui met le plus de l'avant la voix de la chanteuse. La musique en arrière-plan lui rend bien justice, mais l'album laisse toute la place à son talent et à sa voix unique. On retrouve autant des ballades, comme Joga, que des chansons plus agressives, telles que Pluto. Ce n'est pas l'album le plus facile à écouter pour une oreille non initiée, mais les amants de la musique seront capables d'apprécier sa profondeur et le talent de Björk.

Björk – Joga : https:/www.youtube.com/watch?v=_R9eTtKpzjU
Björk – Bachelorette : https:/www.youtube.com/watch?v=Th7QmZiz6Lc


The Eminem Show par Eminem
Hip-hop (2002)

Je suis un fan de ce rapeur depuis l'album Slim Shady LP en 1999. Pendant longtemps, j'ai cru que Slim Shady LP était de loin le meilleur album par Eminem. Il était cru, vrai, on s'attachait facilement à la personnalité de l'artiste. Sa fougue et l'émotion qu'il laissait transparaître aidaient également à en faire un excellent album. J'étais en amour avec la pièce Still don't give a Fuck qui est encore, à mes yeux, l'une de ses meilleures chansons. Cette situation a duré quelques années, jusqu'à temps que je découvre The Eminem Show.

The Eminem Show représente l'apogée d'Eminem, c'est l'album qu'il a réalisé au sommet de sa carrière, au sommet de son talent. Ce qui est si différent dans cet album, c'est qu'on y retrouve une maturité claire et nette. On évite de tirer dans tous les sens comme précédemment. Quand on tire, c'est directement dans le mille! On le sent plus vrai, il fait moins appel à son alter ego « Slim Shady ». L'émotion et la rage sont toujours aussi présentes : White America, Cleanin' Out My Closet, Soldier, When the Music Stops, toutes des pièces remarquables qui ne font que confirmer l'immense talent d'Eminem. L'album nous sert également une poésie digne des plus grands écrivains. Il n'y a pas de doute à mes yeux, Eminem s'est surpassé durant la conception de cet album.

Vous savez ce qui est le pire là-dedans? Je ne suis vraiment pas un amateur de hip-hop et il fait quand même partie de mes albums préférés!

Eminem – Soldier : https:/www.youtube.com/watch?v=T6GYx5KLqO0
Eminem – When the Music Stop : https:/www.youtube.com/watch?v=7rwb_0QVCWw


Vinculum par Sunday Munich
Trip-hop (2000)

Mélancolie. C'est le mot qui caractérise le mieux Vinculum, le deuxième (et dernier?) album de Sunday Munich, sorti en 2000. Ce duo a accouché d'un album sombre et triste, mais également poétique, beau et musicalement riche. Vinculum, c'est l'album à écouter lors d'une journée pluvieuse, c'est l'album à écouter quand tout va mal et que vous avez besoin d'une chanson qui fit bien avec votre humeur. On ne compte pas moins de 16 chansons en tout et chacune d'entre elles est excellente. Un album méconnu à avoir absolument dans sa collection!

Sunday Munich – Scathed : https:/www.youtube.com/watch?v=cAUv9OPuLQY
Sunday Munich – Eleven Toes : https:/www.youtube.com/watch?v=ok6SKaOvqes


Welcome Reality par Nero
Dubstep (2011)

On finit par un album de dubstep, et pas le moindre : Welcome Reality. C'est encore, à ce jour, le seul album sur lequel j'ai osé faire une critique sur Affaires de gars! Comme je le dis dans ma critique, c'est l'un des très rares albums que j'ai écouté plus d'une centaine de fois et dont je ne me lasse jamais! Encore ce matin, je me suis surpris à l'écouter dans mon auto…

Le duo anglais installe, dans cet album, une sorte d'atmosphère futuriste qui est franchement réussie. Également, les sons ont un petit quelque chose qui rappelle les années 70-80, un peu comme sait le faire Daft Punk. L'album, dans son ensemble, nous présente des pièces intéressantes, mais je dois avouer que Guilt et Promises ressortent vraiment du lot. Je ne sais pas trop pourquoi, mais c'est carrément impossible de ne pas chanter à haute voix durant ces chansons!

Ce que j'apprécie particulièrement de cet album, c'est que quand tu l'écoutes, tu décroches totalement du monde réel. Tu arrives dans un nouveau monde, quelque part dans le futur. Tu n'as plus de repère, outre que la musique en soi et tu navigues tranquillement, mais sûrement, à travers les chansons. Tout ça pour te rendre à la dernière pièce, Departure, qui a non seulement un nom approprié, mais qui conclut en beauté ce voyage à travers l'espace.

Nero – Guilt : https:/www.youtube.com/watch?v=XgIeOZOptFI
Nero – Promises : https:/www.youtube.com/watch?v=VfEhQsRnesQ

Mention spéciale à :


Morrison Hotel de The Doors
Rock (1970)

The Doors est mon groupe préféré, tous genres confondus, et Jim Morrison est rien de moins qu'un idole pour moi! Mais aucun des albums du groupe ne m'a marqué particulièrement, sauf peut-être lui, et même là, je n'ai pas réussi à le mettre dans mon top 10… Ce sont vraiment les pièces qui, prises individuellement, font du sens pour moi, beaucoup plus que les albums en entier. Je tenais quand même à faire un clin d'œil à cet album qui contient non seulement de très bonnes chansons, mais qui fourmille d'anecdotes intéressantes! En plus, c'est le premier qui a commencé à sonner plus blues, un gros plus selon moi!

The Doors – Roadhouse Blues : https:/www.youtube.com/watch?v=Ww-qVcLm97c

Pour ceux qui l'ont manquée, vous pouvez lire la première partie de mon article en cliquant ici!

Suivez notre chroniqueur Dany Traversy sur Twitter : @danytraversy

Commentaires