Je vous propose ce matin la seconde partie de mon évaluation des effectifs des Canadiens de Montréal après un quart de la campagne 2013. La troupe de Michel Therrien a disputé douze rencontres, pour une fiche de sept victoires et cinq revers; une récolte de quinze points sur une possibilité de 24.

J'ai abordé hier les sept athlètes les plus méritants de l'édition 2012-2013 du Canadien jusqu'ici, les premiers de classe.

Aujourd'hui, passons en revue les joueurs qui ont contribué aux bonnes performances du club montréalais, sans pour autant s'illustrer de façon individuelle!

Dans la moyenne
Rene Bourque mériterait de faire partie des premiers de classe du CH. Il amorce souvent les jeux qui mènent Plekanec au filet; son implication à chaque match est incontestable. Il est le deuxième meilleur pointeur chez les attaquants du club. Toutefois, il a été pris en défaut à six reprises par les officiels, en plus de se voir décerner un dix minutes lors du second duel contre Toronto. Ses 22 minutes passées au cachot le placent tout juste derrière les deux « bagarreurs » de l'équipe. Il est, en partie, responsable de l'indiscipline qui coûte si cher au club montréalais… Ses performances cette saison sont tout de même à des années-lumière de ce à quoi il nous avait habitués l'an passé.

Pour ces raisons, Bourque obtient un 7,5/10.

P.K. Subban a été très performant lors de ses premières rencontres. Il a obtenu deux buts en avantage, en plus d'ajouter deux mentions d'aide. Il a également un but et une passe à cinq contre cinq. Ses lancers semblent plus efficaces lorsqu'ils sont alimentés par une passe de Markov plutôt que par celles de Kaberle… Il a devancé la production de 203 autres défenseurs en six matchs! On peut dire qu'il a réussi son entrée!

Ses bonnes performances compensent pour son indiscipline et lui valent une note de 7,5/10 en six départs! Je tiens compte du fait que le CH montre une fiche de trois victoires et trois revers lorsque Subban est en uniforme…

Max Pacioretty n'a pu se faire justice en ratant quatre rencontres en raison de son appendicectomie et il a probablement disputé un match fortement incommodé par les symptômes qui découlaient de son appendicite. Il a tout de même accumulé six passes.

Dans son cas, il est ardu d'établir une évaluation, je lui donne donc la moyenne : 7,5/10.

Brandon Prust en est un autre qui obtient un score faussé. En évoluant aux côtés de Gallagher et Galchenyuk, il a joué un rôle important au sein de la formation, sans toutefois récolter des statistiques généreuses. Puisqu'il est une des acquisitions de Marc Bergevin, regardons plus loin que les trois points (1 but, 2 passes) pour comprendre son salaire de 2,5 millions de dollars par saison : son différentiel de plus quatre (+4) le place tout juste derrière les deux recrues au sein de l'équipe. Il est le premier des vétérans à ce chapitre, bien qu'il évolue régulièrement en infériorité numérique. Il a distribué 23 coups d'épaule, soit six de moins que Cole, avec quatre minutes de moins de temps de glace en moyenne.

Pour le soutien qu'il a apporté aux deux jeunes et le caractère démontré sur la glace, Prust s'avère aussi important aux succès du club que Bourque, ce qui lui vaut un 7,5/10.

Francis Bouillon montre également une fiche de quatre points (4 passes), mais c'est surtout son implication dans toutes les autres facettes du jeu qui lui permettent de se rendre utile. Il affiche un différentiel de plus un (+1), le meilleur parmi les membres réguliers de la brigade défensive, et ce, malgré qu'il soit régulièrement sur la glace en infériorité! Le petit guerrier est également le deuxième arrière à avoir donné le plus de coups d'épaule, tout en étant le septième athlète le plus utilisé pas Michel Therrien!

Puisqu'il donne le meilleur de lui-même à chacune de ses présences, Bouillon mérite un 7,5/10. (Avec un but, il aurait gagné un point complet!)

Josh Gorges retrouve ses moyens depuis 2 ou 3 matchs, après un début de saison laborieux. Dans son cas, il n'y a pas d'inquiétudes à avoir. Il n'a pas joué durant le lock-out, à l'exception de La Tournée des Joueurs. Il a marqué une fois sur huit lancers! Il est utilisé à profusion, puisque seul Andrei Markov est utilisé davantage que lui par Michel Therrien, sauf en infériorité, où il domine avec plus de quatre minutes par rencontre en moyenne. Il vient au 4e rang de la LNH pour le nombre de lancers bloqués avec 35.

Gorges est responsable défensivement, c'est ce qu'on attend de lui. Il ne remplira pas le filet, même au sommet de sa forme. Il fait le travail jusqu'ici, ce qui mérite 7,5/10.

Voilà! Les treize meilleurs éléments du Tricolore sont identifiés : Price, Markov, Plekanec, Gallagher, Diaz, Emelin, Galchenyuk, Bourque, Subban, Pacioretty, Prust, Bouillon et Gorges.

Lesquels représentent des déceptions? Qui sont ceux qui ne méritent pas leur salaire? La réponse dans la troisième et dernière partie de mon bulletin des Canadiens, un peu plus tard aujourd'hui, sur Affaires de gars!

Commentaires