La fin de la Seconde Guerre mondiale n'a pas tout réglé et la guerre froide lui a succédé. Le mur de Berlin est une des images les plus folles qui aient marqué la mémoire collective. Voyez cette histoire tragique qui a divisé le peuple allemand pendant près de trente ans!

Cette semaine, les nouvelles internationales nous rappelaient un événement marquant du XXe siècle : la chute du mur de Berlin, aussi appelé le « mur de la honte ». Je m'en souviens comme si c'était hier; j'entrais alors à l'Université et, assis dans le salon avec mes deux cousins-colocataires, on regardait les images de ce moment unique en direct des Allemagnes. Nous avions conscience que l'Histoire se jouait devant nous… Voyons pourquoi ce mur a été érigé.

La Guerre Froide

Il faut remonter à la fin de la Seconde Guerre mondiale pour trouver les raisons qui mèneront à la construction du mur de Berlin. Alors que l'Allemagne nazie était à l'agonie, les Alliés avaient convenu, à la Conférence d’Yalta en 1945, d'occuper conjointement l'Allemagne et avaient déterminé quatre zones d'occupation : une soviétique, une américaine, une britannique et une française. L'est de l'Allemagne serait sous occupation des troupes soviétiques et la partie ouest aux mains des autres. La capitale Berlin, se trouvant en plein cœur du territoire occupé par les Russes, la ville fut elle aussi scindée en deux. Les occupants occidentaux furent ainsi enclavés en plein territoire plutôt hostile, car dès 1948, les Soviétiques quittèrent le Conseil des Alliés rompant l'alliance qui s'était opposée aux nazis. La guerre froide, latente depuis la fin de la guerre, prit une tournure plus musclée.

Le blocus de Berlin

Voulant décourager et défier les Occidentaux, le dirigeant soviétique, Joseph Staline, instaura un blocus sur Berlin-Ouest, le 24 juin 1948, en interdisant les transits de marchandises par voies terrestres et fluviales, coupant ainsi l'approvisionnement en vivre, essence et autres pour toute la population de cette partie de la ville. Mais les Occidentaux, menés par les Américains, ripostèrent en amorçant un important pont aérien. Le blocus dura près d'un an (il finit le 12 mai 1949), mais les Américains et ses alliés ne fléchirent pas. En cette même année, on vit la création de la République fédérale d'Allemagne (RFA) et la République démocratique d'Allemagne (RDA). Il y avait maintenant deux Allemagnes!

Passer à l'ouest…

Ceux qui ont connu la guerre froide reconnaissent cette expression, où les habitants des pays du bloc de l'Est sous contrôle communiste, fuyaient leur pays afin de trouver des conditions économiques plus favorables et fuir les régimes trop répressifs. Cette saignée de main d'œuvre vers l'ouest était contrôlée aux frontières, mais dans l'enclave occidentale de Berlin, le contrôle était presque impossible. C'est pourquoi les autorités est-allemandes procédèrent, dans la nuit du 12 au 13 août 1961, à la mise en place de mesures (fermeture des liaisons ferroviaires et des rues) et de clôtures de barbelés qui sépareraient définitivement en deux Berlin-Est et Berlin-Ouest. On entreprit aussi, dès lors, la construction d'un imposant mur de béton de 155 km, plus permanent et efficace, afin d'endiguer le passage des gens vers l'ouest. La construction de ce mur marqua de façon tragique la vie de millions d'Allemands dont les familles furent littéralement séparées pendant près de trente ans.

La chute du mur de Berlin

La fin des années 80 était difficile pour les régimes communistes du bloc de l'Est, qu'on appelait aussi le Pacte de Varsovie. Une crise économique, qui s'étirait depuis des années, était venue à bout de la patience des populations de l'est. La jeunesse voulait aussi connaître, comme chez les Occidentaux, les joies de la modernité et la prospérité économique. Ils ne voulaient plus devoir avoir recours au marché noir pour se procurer des jeans ou du papier de toilette… Bref, un vent de grogne et de changement flottait à l'Est. La pression commença à s'exercer en Pologne, où Lech Walesa et son groupe Solidarność renversèrent le pouvoir communiste en 1989. Cet été-là, les Allemands de l'est se sont mobilisés et manifestaient par dizaines de milliers pour la liberté. Le président soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, un modéré, refuse d'utiliser l'armée pour réprimer ces manifestations. Le 9 novembre 1989, les autorités est-allemandes annoncent en conférence de presse que le « mur est ouvert » et que désormais les citoyens peuvent traverser librement vers Berlin-Ouest pour la première fois en 28 ans! On connaît maintenant la suite. Un an plus tard, le 3 octobre 1990, les deux Allemagnes étaient à nouveau réunies et un an plus tard, c'est le régime communiste soviétique qui tombait dans l'ancienne URSS. Le monde ne serait plus jamais le même…


Liens :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mur_de_Berlin
http://www.l-allemagne.com/mur-berlin.html
http://archives.radio-canada.ca/politique/international/dossiers/3732/

Commentaires