Kaïn, l'un des groupes les plus populaires au Québec, a fait la manchette en fin de semaine dernière à la suite d'une déclaration émise pendant un concert à Rimouski. Revenons sur ces évènements.

L'évènement est survenu vendredi soir lors du concert des Grandes Fêtes du Saint-Laurent/Financière Sun Life de Rimouski. Le groupe québécois, qui fêtait ses 10 ans de carrière l'année dernière, assurait la première partie de Dennis DeYoung, l'ancien chanteur de Styx.
 
Avant d'entamer la dernière chanson, Embarque ma belle, le chanteur du groupe, Steve Veilleux, a semé la controverse en déclarant à la foule de 19 000 personnes : « C'est la première fois en 12 ans de carrière qu'on se fait tirer la "plogue". On se fait sortir à la moitié du pacing parce que du monde plus important embarque sur scène, dont on se câl… Désolé, on fera plus long la prochaine fois. »
 
Il n'en fallait pas plus pour que les réseaux sociaux se déchaînent. Certains ont même été jusqu'à dire que le groupe allait se dissoudre. Un article sur le site Axe du Mad, qui a été repris par un média, a même indiqué que le chanteur avait fait une révélation sur la scène lorsqu'il avait vu que beaucoup de gens dans le public se « crissaient solide » de leur chanson. Heureusement pour le groupe (et malheureusement pour la journaliste), cet article était faux.


 
Mais alors, d'où provient le mécontentement du leader de la formation de Drummondville? D'après ce qu'on peut lire sur la page Facebook du groupe, il s'agirait d'un « simple » problème de communication entre Kaïn et le directeur de la tournée, Pierre Chainé. En effet, ce dernier aurait tout simplement oublié de dire aux musiciens que leur prestation ne devait durer qu'une heure, comme cela avait été d'ailleurs prévu au contrat.
 
« Rares sont les performances de moins de 90 min pour Kaïn. Ici, elle était effectivement de 60 min; mon erreur et non pas celle de l'Artiste (…) En résumé, le groupe n'était malheureusement pas au courant que le spectacle devait durer 60 min, le set list contenait 22 pièces et était à la vue de tous, bien coller sur la scène et aux régies, le groupe et son équipe croyaient fermement qu'il s'agissait de ce qu'on appelle un double bill et non pas qu'ils faisaient une première partie... », a indiqué Pierre Chainé sur le réseau social.
 
« Les propos de L'Artiste ont été émotifs sous l'impression qu'on coupait tout simplement le spectacle comme ça se faisait couramment dans le passé avec les premières parties. Ce n'était cependant pas le cas, mais sur l'adrénaline d'un show dont l'intensité monte de chanson en chanson et dont le climat est atteint dans les 30 dernières minutes, se faire dire que c'est terminé et sans comprendre sur le moment le pourquoi de la chose... essayez un instant de vous mettre dans la peau du principal intéressé... », a-t-il ajouté.
 
Et pour ceux qui ont peur que ce soit la fin de la formation, Kaïn a tenu à rassurer ses fans. Les quatre hommes de la formation ne souhaitent pas se séparer. En fait, dans quelques jours, ils vont commencer à travailler sur un nouvel album, le 5e du groupe.
 
On pourrait presque dire qu'il s'agit d'une tempête dans un verre d'eau…
 
Sources : 

- lavantage.qc.ca
- Infodimanche
- Canoe

Commentaires