Ryder Hesjedal, grand gagnant du Giro 2012, est un canadien qui a fait ses débuts en vélo de montagne. Tout jeune, il mettait déjà de la pression sur Rolland Green, qui était alors le plus rapide sur le circuit canadien de MTB. Aujourd'hui, il est dans la grande ligue et il pousse encore sur les plus rapides.

Il s'est réveillé hier matin sans avoir à courser, il était champion du 95e Giro d'Italie, après trois semaines de travail acharné.

Comme tout grand sportif de calibre mondial, il affirme que la performance physique est primordiale, mais que la différence, c'est en haut des épaules : « J’ai commencé à y croire au fil des jours parce que je voyais que mes jambes tournaient bien en montagne, mais surtout que dans ma tête, j’étais détendu. »

C'est à la troisième semaine que Ryder a compris qu'il était l'homme à battre, les plus rapides le craignaient et le respectaient : « Je voyais que mes adversaires me respectaient de plus en plus. »

Mais un tour de ce calibre ne se gagne pas si facilement et ça, Ryder le savait; même s'il était devenu le favori, il pouvait se faire prendre le maillot rose lors de la dernière épreuve du contre-la-montre : « J’ai compris que c’était gagné à cinq kilomètres de l’arrivée. J’ai dû prendre des risques dans ce chrono, sinon je n’aurais jamais repris le maillot rose à Rodriguez. »

Ryder est encore nouveau sur la scène internationale en vélo de route, il a aujourd'hui le sentiment d'arriver à un ultime but : « Cette victoire, c’est la récompense d’une vie de travail, pendant des années, pour atteindre un objectif aussi haut. »

Je vous laisse apprécier les photos de cet athlète surprenant, ça parle beaucoup!

Source :
http://www.eurosport.fr/cyclisme/giro-d-italia/2012/hesjedal-le-pionnier_sto3287892/story.shtml
http://ryderhesjedal.ca/
http://www.facebook.com/pages/Ryder-Hesjedal

Commentaires