En Allemagne, il est possible, à certains endroits, de mettre le pied au plancher et de rouler à plus de 200 km/h. Est-ce que cela serait envisageable ici, au Québec?

Hambourg, Allemagne – J'arrive d'un lancement de produits Mercedes-Benz. L'activité se déroulait au cœur même du pays originaire de l'entreprise à l'étoile argentée. Pour l'occasion, nous avons fait l'essai du tout nouveau Sprinter, ainsi que des versions coupées et décapotables retravaillées de la Classe E.
 
J'aurai l'occasion sous peu de vous entretenir à propos de ces véhicules, mais chaque chose en son temps. D'abord, je tenais à vous mettre au parfum d'une réalité à propos de laquelle on me pose souvent des questions : les fameuses limites de vitesse en Allemagne. Oui, là-bas, il est vrai que sur certaines portions des Autobahn, il n'y a pas de limites de vitesse.
 
L'idée n'est pas ici de faire l'apologie de la vitesse, loin de là. On le sait, elle tue. Cependant, il y a des endroits dans le monde où les choses sont vues différemment.
 
On me demande souvent s'il serait possible d'avoir des tronçons d'autoroute sans limites de vitesse, ici, au Québec. À cela. je réponds un NON catégorique. Pour rouler à plus de 200 km/h sur une autoroute, il faut avoir confiance au comportement des autres automobilistes. J'aurais la trouille de rouler à cette vitesse dans la voie de gauche sur n'importe quelle autoroute du Québec; il est clair que je me ferais couper par quelqu'un qui ne vérifie pas ses rétroviseurs.
 
Là-bas, la culture automobile est différente. Les gens sont disciplinés au volant. Ils savent conduire, eux! La voie de gauche sert uniquement aux dépassements. Si vous êtes surpris à déambuler sans raison dans celle-ci, on peut vous coller une sérieuse amende. Ainsi, lorsqu'on file plus rapidement, on ne craint pas que les véhicules dans la voie de droite nous coupent sans raison.
 
Il faut vivre l'expérience pour le comprendre. Lorsque vous circulez dans la voie de droite à 100 km/h, vous ne vous rangez pas à gauche sans vérifier, sachant très bien qu'une voiture filant à 250 km/h peut s'y trouver.
 
Là-bas, au volant, le niveau de concentration est à son maximum. Ce n'est pas le cas ici.
 
Cela dit, lorsqu'on en profite pour filer à 200 km/h sur un tronçon d'autoroute, on le fait lorsqu'il n'y a pas trop de circulation. C'est une question de logique. Aussi, en zones densément peuplées, il y en a, des limites de vitesse.
 
Lorsqu'on réussit à faire grimper la vitesse, on peut rarement la maintenir longtemps; on rejoint d'autres voitures. Ainsi, il est important de comprendre qu'on ne roule pas constamment à 200 km/h, mais seulement par moments.
 
Et vous, avez-vous déjà eu l'occasion d'essayer une voiture sur l'Autobahn? Si vous avez voyagé en Europe, comment trouvez-vous le comportement des automobilistes là-bas? 

Commentaires