BORNES ÉLECTRIQUES

La série de bandes dessinées « Game Over » connaît actuellement une grande popularité auprès des jeunes, mais également des moins jeunes. Avec le hors série « Game Over : The Origins », son créateur, Midam, nous promet un vrai retour aux sources.

Le Petit Barbare et Kid Paddle
 
Le Petit Barbare, l'avatar virtuel de jeux vidéo le plus connu du monde de la BD, a fait son apparition en 1996 dans la série Kid Paddle (le premier tome s'appelait Jeux de vilains). Dans celle-ci, il est contrôlé par un jeune amoureux des jeux vidéo, Kid Paddle. L'auteur a attendu plusieurs années avant de lui consacrer sa propre saga intitulée simplement Game Over. Beaucoup de jeunes lecteurs ne savent pas cela.
 
Dans Game Over : The OriginsMidam souhaite nous montrer les liens qui unissent les deux personnages issus de mondes différents. On apprend que le jeune homme confond régulièrement la réalité avec la fiction et que, bien souvent, le vrai monde ressemble étrangement à un jeu vidéo.
 
Les 45 planches de ce livre proviennent des six premiers albums de la série Kid Paddle. Ils ont vu le jour il y a de cela plus de 10 ans, soit de 1996 à 2000.
 
Des gags simples, mais réussis
 
En temps normal, les gags se déroulent sur une planche, parfois deux. La plupart ne contiennent pas de textes ou très peu. C'est d'ailleurs l'un des facteurs ayant contribué à rendre la série populaire chez un large public. L'auteur réussit à tous coups à nous faire rire malgré une économie de mots. C'est toujours fascinant!
 
Il est vrai que les gags sont simples, mais c'est justement cela qui fait leur charme. Les blagues les moins complexes sont souvent les plus drôles. Game Over : The Origins nous le prouve admirablement.
 
La majorité des situations tournent autour du Petit Barbare. La plupart du temps, on le voit tenter, sans succès, d'atteindre la sortie du niveau. Chaque échec provoque une vive crise chez le jeune joueur. Toutefois, il faut avouer que Kid Paddle est quelqu'un de très tenace. Il ne se laisse jamais abattre par la situation, et ce, même si ses chances de succès sont chaque fois très minces. C'est qu'il est entêté le petit!
 
Les dessins sans prétention collent bien au style d'humour. Ce véritable retour aux origines nous permet également d'apprécier l'évolution graphique qu'a rencontrée la série au fil des dernières années.
 
Verdict
 
Que vous soyez fan ou non des licences Game Over et Kid Paddle, Game Over : The Origins est une bande dessinée qu'il faut avoir dans sa bibliothèque. Elle permet de (re)découvrir l'un des joyaux du 9e art. Ne passez pas à côté!
 
Cote : 4 étoiles sur 5
 
Game Over : The Origins 
48 pages
MAD Fabrik
 
Pour plus de renseignements sur l'album, consultez le site de Hachette Canada.

Ne manquez rien des derniers articles de notre rédacteur en chef adjoint! Suivez Philippe Michaud sur Twitter via @Micph

Commentaires