Le troisième tome de la série « Haven » intitulé « Les 3 Clefs », qui a été lancé par Jacques Lamontagne (scénario), Kan-J (dessin) et ZigEnfruke (couleurs) est finalement arrivé en librairie le 10 mai dernier. Nous avons eu la chance de mettre la main dessus et voici notre avis.

Trois héros unis par une seule destinée

 

Nous retrouvons dans ce volume un trio d'amis aux desseins bien différents. Il y a d'abord la charmante Tuena, qui est à la recherche de son père. Ensuite, vient le comique Haven, qui ignore ses origines, mais aimerait bien les connaître. Et, finalement, nous avons le puissant Ghaërr, qui tente de laver son honneur.

 

Les trois amis ne le savent pas encore, mais ils sont tous liés par une destinée commune. C'est en cherchant des clés perdues et une cité secrète qu'ils vont apprendre qu'ils ont peut-être plus de points en commun qu'ils ne le croyaient.

À ce propos, je vous conseille vivement d'entamer la lecture de ce troisième tome après avoir terminé les deux autres. L'intrigue est remplie de subtilités que vous ne comprendrez pas forcément, si vous n'avez pas lu les deux autres volumes.

 

Des héros attachants

 

Peu de temps après avoir ouvert l'album, je dois avouer avoir été conquis par les personnages. Grâce à un puissant travail scénaristique, chaque membre du groupe a eu toute l'attention requise. Sans tomber dans les clichés, ils sont tous dotés d'une personnalité et de traits de caractère uniques, ce qui fait d'eux des personnages attachants et crédibles du point de vue de la psychologie. 

 

Haven est le clown de service et permet de détendre l'atmosphère. Il met souvent le trio dans l'embarras. Toutefois, le scénariste ne fait pas l'erreur d'abuser de cette technique. Il fait des choses débiles, mais ce n'est pas un idiot pour autant. Les 3 Clefs n'est pas une oeuvre comique à part entière, mais disons qu'elle se prend moins au sérieux que pas mal d'autres BD.

 

Ghaërr est en quelque sorte la brute du groupe. Trop sérieux, c'est un peu le contraire de Haven. Puisqu'ils ne sont pas sur la même longueur d'onde, leur différence notable de caractère va donner droit à quelques dialogues croustillants. Cependant, on sent que dans le fond les deux amis seraient prêts à tout l'un pour l'autre.

 

Finalement, Tuena est le personnage qui apporte une dose de sensibilité et de féminité à l'œuvre. Sans entrer dans les clichés de la belle fille de la bande dessinée, ses interventions sont toujours crédibles et plaisantes à lire.

 

Des dessins carrés, mais inspirés

 

L'univers graphique de cet album signé Kan-J est ravissant. Même si les personnages peuvent sembler parfois un peu trop carrés, le monde créé par l'artiste a le mérite d'être original et fascinant. Les lieux et les personnages sont souvent très colorés, ce qui est un réel plaisir pour les yeux.

 

En fait, le seul point négatif que j'aurais à formuler concerne la fin. Cette trilogie se termine un peu trop abruptement à mon goût. Lorsque l'on ferme l'album, on reste un peu sur notre faim. J'aurais aimé être un peu moins précipité.

 

Verdict 

 

La plus grande force de Haven : 3 – Les 3 Clefs est de nous offrir des personnages convaincants, crédibles et différents les uns des autres, et ce, tant sur l'aspect psychologique que l'aspect physique. Malgré cette différence notable, la chimie opère entre les membres du trio. Les dessins sont merveilleux et servent bien le scénario. Dommage que cette bande dessinée se termine un peu trop précipitamment.

 

Cote : 4,5 étoiles sur 5. 

Commentaires