BORNES ÉLECTRIQUES

Les restaurants servant de la nourriture asiatique pullulent depuis des années. Il y en a des bons et des moins bons. Dông Quê est un petit restaurant sans prétention qui a pignon sur rue dans le quartier Rosemont. Est-ce que ce resto possède assez d'atouts pour se démarquer de la concurrence si féroce dans le domaine? C'est ce que vous saurez dans cette critique!

Un choix varié
 
Le menu de Dông Quê propose un menu varié pour tous les goûts. En plus des entrées, on retrouve les traditionnelles soupes tonkinoises, les repas à base de vermicelles, de nouilles croustillantes, des plats végétariens, des plats à base de riz, des mets spéciaux vietnamiens et même des spécialités de la maison.
 
La soupe tonkinoise est décidément l'un des points forts du restaurant. Elle est servie dans un grand bol et peut donc servir de repas principal. Il y a beaucoup de choix offerts (bœuf saignant, boulettes de bœuf, poulet, etc.). Dans le passé, j'ai eu la chance de goûter à plusieurs de ces soupes et, chaque fois, j'ai été surpris par le goût : un goût unique qui est très difficile à reproduire à la maison quand on ne connaît rien de la cuisine de l'Asie. 
 
Le prix de ces repas est vraiment ridicule. On peut, en effet, s'en sortir sous les 10 $. Il est difficile de trouver un meilleur rapport qualité-prix dans le domaine.
 
Les combinaisons
 
Mis à part les repas à la carte, l'invité qui a une grosse faim peut opter pour l'une des neuf combinaisons. Elles incluent un repas principal (souvent tiré du menu régulier du resto), mais également une petite soupe tonkinoise et deux rouleaux impériaux. Le prix de ces combinaisons varie de 15,50 à 17,50 $, ce qui est, encore une fois, très abordable.
 
Le poulet sauté aux légumes avec nouilles croustillantes est un classique. Il arrive à votre table avec une grande portion de légumes variés comme des carottes, des brocolis et du chou-fleur, et quelques languettes de poulet. C'est purement personnel ce que je vais dire, mais j'aurais aimé avoir un peu plus de languettes.
 
Ce qui est bon dans ce repas, c'est que les nouilles, quand l'assiette arrive sur la table, sont encore croustillantes. Mais à mesure que l'on mange, elles trempent dans le bouillon et se ramollissent. Le but est évidemment d'attendre le plus longtemps possible pour savourer les nouilles ramollies. C'est divin!
 
Comme je l'ai mentionné plus haut, ces combinaisons sont accompagnées de la soupe et des rouleaux. La soupe est, à l'instar des soupes tonkinoises grand format, de très bon goût. Elle contient du bœuf et des vermicelles. Il faut cependant faire attention pour ne pas se brûler la langue, car elle est souvent bouillante!
 
Dans ma vie, j'ai goûté à une multitude de rouleaux différents. Par contre, j'ai rarement été pleinement satisfait. Certains étaient, en effet, trop gras ou encore trop mous ou manquaient tout simplement de saveur. Les rouleaux de Dông Quê n'ont rien à voir avec tout ce que l'on peut goûter ailleurs. Il est difficile de décrire ce que l'on ressent, tellement ils sont savoureux. Si je le pouvais, je n'irais à ce resto que pour manger leurs fameux rouleaux. Juste ça, ça vaut le détour!
 
Si vous avez encore faim, vous pouvez prendre un dessert. Il faut bien avouer que ce n'est pas là la force du resto. Le choix est assez pauvre. Je vous recommande tout de même d'essayer la fameuse banane frite.
 
N'attendez pas que tout le monde soit servi pour commencer à manger
 
Contrairement aux autres restaurants où le serveur attend que tous les repas soient prêts avant de les servir aux clients, chez Dông Quê, on ne se préoccupe pas de cette formalité. Dès que le chef a terminé, le serveur s'empresse de vous apporter votre assiette. C'est bien quand tout le monde mange la même chose, mais ça peut devenir désagréable lorsqu'on est en groupe et qu'on ne commande pas la même chose. Je me rappelle d'une fois où mes trois amis avaient terminé leur assiette, alors que j'entamais la mienne.
 
Entre « chums de gars », on se fout un peu de cette formalité, mais ça peut devenir agaçant si on va là avec une femme lors d'un premier rendez-vous.
 
Un décor sobre
 
Même si la nourriture est excellente, je ne saurais recommander ce resto pour un premier rendez-vous. Outre le fait que l'on mange séparément, le décor est assez minimaliste. Il y a quelques décorations et de la musique qui rappellent l'Asie, mais il manque un petit quelque chose pour créer un décor romantique. Dông Quê est plutôt un restaurant que l'on visite avec ses amis ou les membres de sa famille.
 
Verdict
 
Par la richesse de son menu et la qualité de ses repas, Dông Quê est l'un des meilleurs établissements du genre dans le secteur. Avec des prix très abordables, ce commerce a tout pour plaire à un large public à la recherche d'exotisme. Les propriétaires de ce restaurant ont préféré offrir de la nourriture excellente à des prix concurrentiels plutôt que d'investir dans la décoration. Pour moi, c'est un choix plus que judicieux. 

Prix : $/$$$ (peu cher)
 
Qualité de la bouffe : 4,5/5
 
Ambiance : 2,5/5
 
Note pour un premier rendez-vous : 3/5
 
Note pour un souper entre amis : 4/5

Dông Quê est situé au 1210-1214 boul. Rosemont à Montréal. 



Commentaires