Cette formation californienne viendra en surprendre plus d'un avec son 6e effort en studio. Si on les a senti essoufflés sur les deux précédents albums, ils refont surface avec peut-être leur meilleur disque à ce jour!

La formation de Josh Todd a vécu des hauts et des bas depuis 1999. Les trois premiers disques nous ont révélé une formation solide, déterminée, totalement à contre-courant dans son approche musicale (une opération loin d'être dépourvue de charme), et ont réussi à livrer plusieurs succès envers et contre tous. Voyez ces clips pour vous remettre en contexte :
Lit Up (1999)
Ridin' (2001)
Crazy Bitch (2006)
Sorry (2006)

La groupe a aussi survécu à plusieurs changements de personnel depuis 2002. Seuls Josh et le guitariste et co-fondateur du groupe Keith Nelson sont des membres originaux, mais disons-le, les deux derniers albums ont reçu un accueil plus timide, le groupe s'est fait plus discret. Nous avons senti un essouflement malgré quelques morceaux assez intenses, mais rien pour les ramener à l'avant-plan.

2013 sera une de leurs meilleures années

Les gars proposent maintenant Confessions, qui aurait pu être la suite logique de leur album le plus vendu jusqu'à maintenant, Fifteen, paru en 2006, le troisième du groupe. Les gars ont été inspirés par le monde des péchés, du vice, mais raconté à la façon Buckcherry, donc on parle de sexe, de filles, des plaisirs de la chair, et un peu d'amour. Honnêtement, voudriez-vous les entendre parler d'autres choses? Qui veut se faire hurler par Josh Todd des problèmes politiques ou les crises sociales qui affligent le monde? C'est ça, personne. Avec eux, c'est sexe, rock et peut-être l'autre... mais on n'entrera pas dans le vif du sujet.

Visionnez le clip du premier simple, la chanson Gluttony, et vous saurez tout de suite si vous aimez ou pas... si vous aimez, courez chercher le disque ou téléchargez-le sur iTunes, vous ne serez pas déçus. Dans le cas contraire, vous pouvez continuer de patienter jusqu'au prochain disque de Maroon 5. Blague à part, musicalement, ils n'ont pas eu peur de pousser la machine plus loin et d'expérimenter, alors qu'ils auraient très bien pu tenter de recréer le son des débuts. Bon oui, ce n'est pas trop loin de ça, mais quand même, c'est une évolution dans l'esprit du style de Buckcherry. À noter que la section rythmique est particulièrement solide.

Ce qui rend ce groupe très attrayant, c'est que les gars sont tellements inspirés de la scène hard et glam rock de la fin des années 80 et du début 90 qu'ils auraient pu en faire partie, mais que malgré cette influence, ils sonnent très 2013. Je les aurait très bien vu ouvrir pour Guns N' Roses à une autre époque, le fit aurait été bon !

Alors sur ce disque, parmi mes préférées dans celles qui transpirent le rock, il y a évidemment Gluttony, mais aussi Wrath et Lust. Les deux ballades The Truth et Dreamin' Of You sont hyper-réussies et loin d'être cheesy. Mais la surprise, c'est Sloth. Quelle performance à la fois musicale et vocale! Qui plus est, on sent l'émotion passer. Todd raconte comment il est passé au travers du suicide de son père lorsqu'il avait seulement dix ans... Celle-là, on ne s'y attendait pas et c'est la chanson la plus forte du disque.

Buckcherry ROCKS!!! Oui, 2013 sera une grosse année pour cette formation, à surveiller!
Note : 9 sur 10

Commentaires