BORNES ÉLECTRIQUES

Le 2 octobre dernier, la compagnie Vestas annonçait une avancée importante dans les technologies de production d’énergie éolienne. En fait, la compagnie avait déjà annoncé que son prochain produit, nommé le V164, serait la première éolienne à produire un impressionnant 7 mégawatts d’électricité. Mais cette semaine, ils ont fait l’annonce que le V164 ne produirait non pas 7MW, mais bien 8MW! Cela en fera l’éolienne la plus puissante au monde, le leader actuel étant la compagnie RWE, qui offre des éoliennes générant 6 MW d’électricité.
 
Plus long qu’un Boeing 747
 
Chacune des pales de l’éolienne mesure plus de 80 mètres, ce qui dépasse la largeur totale des ailes d’un Boeing 747! Le diamètre total des pales est de 164 mètres! L’avantage de produire plus d’énergie par turbine est de réduire le nombre d’engins requis dans le parc éolien pour produire plus d’énergie. Une seule éolienne produit assez d’énergie pour alimenter 2000 maisons.
 
Pour l’instant, la compagnie n’a pas encore de prototype en fonction. Elle prévoit finir la construction des pales d’ici la fin 2012 afin d'effectuer des tests. La première éolienne complète devrait être installée à Aarhus au Danemark en 2014. Éventuellement, le marché visé par ce produit serait les parcs éoliens offshore, soit loin des côtes continentales, dans les mers, les golfs et les océans.
 
La situation au Québec
 
Hydro-Québec utilise déjà l’énergie éolienne dans sa production d’électricité. La seule raison pour laquelle cette source n’est pas plus répandue demeure les fluctuations constantes dans la production. Puisque les vents sont difficiles à prévoir et qu'ils varient grandement, la production n’est pas constante. Personne ne voudrait avoir une télé qui fonctionne « de temps en temps », donc on doit toujours utiliser des moyens plus traditionnels pour alimenter la population.
 
En 2008, la production annuelle d’énergie éolienne par Hydro-Québec se chiffrait à environ 3 gigawatts d’électricité. C’est un faible pourcentage de la production totale d’Hydro-Québec, mais ce n’est pas négligeable non plus. Les éoliennes utilisées par Hydro-Québec fournissent entre 1,5 et 2 MW chacune; on est donc loin de la production projetée de 8 MW par la turbine V164.
 
Mais imaginez si on changeait nos éoliennes pour des modèles plus productifs? On passerait d’une production de 3 GW à plus de 12 GW par année! C’est déjà pas mal mieux et ça peut devenir rentable pour l’entreprise.
 
Certes, ces produits coûtent assez cher à l’achat et à l’entretien, mais une fois en place, les coûts peuvent se justifier avec le temps. Donc, il ne faut pas perdre patience. Même si la production d’énergie éolienne est marginale à l’heure actuelle, qui sait à quel point elle pourrait devenir importante dans le futur!

Commentaires