BORNES ÉLECTRIQUES

Avant le déclenchement du lock-out, le talk of the town, était la situation contractuelle de PK Subban. Il a également été le joueur des Canadiens qui a le plus fait parlé de lui durant le conflit de travail. Aussitôt l'entente conclue dimanche, le nom de Subban est réapparu sur toutes les tribunes.

L'été dernier, le défenseur de 23 ans, qui est en attente de son deuxième contrat professionnel,
exigeait un contrat d'une durée minimale de cinq ans. Les informations disponibles laissaient croire que l'agent du joueur, Don Meehan, voulait obtenir un salaire annuel d'environ 5 millions de dollars.

Le directeur général du Tricolore, Marc Bergevin, souhaitait faire accepter à Subban une entente de deux saisons, comme celles que Carey Price et Max Pacioretty ont tous deux signées suite à leurs premiers contrats professionnels. La formule du contrat de transition s'est avérée être une très bonne stratégie avec les deux meilleurs jeunes espoirs montréalais à avoir foulé la glace du Centre Bell lors des dernières années.

Pourquoi Subban devrait être traité différemment?
Depuis le début de la saga Subban, Marc Bergevin sait qu'échanger son défenseur étoile serait la pire décision pour commencer son règne à la tête du Tricolore!

Le directeur général aurait déposé une offre de deux ans évaluée à environ 2,5 M$ par saison au clan Subban en septembre.  L'offre avait suscité beaucoup d'intérêt dans les médias, mais très peu chez les principaux intéressés…

Subban sait qu'il peut obtenir de meilleures conditions. Il est une des jeunes vedettes de la LNH les plus en vue! La preuve? La promotion du match organisé par l'AJLNH en décembre a reposé sur le nom des deux capitaines, soit Steven Stamkos, double gagnant du trophée Maurice-Richard, et PK Subban.

Les jeux de coulisses
L'agent de Subban a aussi une certaine pression : il doit faire comprendre à son client qu'il devra accepter un contrat de trois saisons (+/- 1) d'ici la fin de la semaine. Bob Perno, un associé de Don Meehan, en a même parlé de sur LCN.

Un côté offre deux ans, l'autre en demande cinq et on parle publiquement de trois ou quatre. C'est signe qu'il y a des avancements qui ont eu lieu derrière les portes closes!

Est-ce que Marc Bergevin bonifiera son offre d'une saison pour arriver à trois ans? Possible. À quatre? Ce serait très surprenant. Mais quel salaire sera associé à ce contrat?

Max Pacioretty avait dû accepter un salaire annuel moyen de 1,625 M$ à son second contrat, Carey Price, 2,75 M$. Subban est-il plus important que Price pour l'avenir de l'organisation? NON.

Mais Subban est flamboyant, il fait jaser, il possède ce que ni Price, ni Pacioretty n'ont; l'aura d'une véritable vedette. Il pourrait donc viser environ 3 M$, s'il signe pour 2 ans. Et un peu plus si l'entente est plus longue…

La seule façon pour PK d'obtenir un contrat à long terme, c'est de ne pas suivre les directives de ses agents.

Et avec PK, ça pourrait arriver!

Don Meehan et Marc Bergevin se parleront jeudi, dès qu'ils pourront légalement le faire, soit après que les propriétaires auront ratifié la nouvelle convention collective.

En terminant, je tiens à souligner l'intervention de Mathieu Darche à l'Antichambre, lundi. Il avait appelé sa femme mardi dernier, pour lui dire que le conflit allait prendre fin dans les heures qui suivraient (mercredi).

Le conflit devait donc se régler le 2 janvier et la saison, s'ouvrir le 12. Comme je le mentionnais depuis plusieurs semaines! Mais quelques détails, lire les égos de Bettman et Fehr, ont ralenti le processus dans le dernier droit des négociations.

La saison 2013 de la LNH s'ouvrira donc le 19 janvier. Les Canadiens affronteront donc les Maple Leafs de Toronto dans dix jours. Avec ou sans Subban? Pariez qu'il sera là…

Commentaires