La journée d'hier a permis plus d'avancement dans les négociations entourant le conflit de travail dans la LNH que les 108 jours précédents. C'est du moins le sentiment qui plane au sein des observateurs les plus intéressés. On pourrait enfin voir la lumière au bout du tunnel dans les prochaines heures.

Quelques représentants des deux parties se sont rencontrés hier matin. Il a été question du fonds de pension des joueurs, un dossier qui devait déjà être réglé depuis le 6 décembre.

Le sujet semble un peu tiré par les cheveux puisqu'on parle d'athlètes qui gagnent des millions. Ils ne devraient pas s'inquiéter pour leurs « vieux jours », mais c'est essentiellement un moyen d'obtenir un peu d'argent des propriétaires plus tard, alors que ces derniers essayent d'en garder le plus possible maintenant…

On négocie enfin
L'Association des joueurs a ensuite déposé, en milieu d'après-midi, une contre-offre à la contre-offre de la LNH... qui répondait à la contre-offre des joueurs... qui elle, répondait à l'offre de la LNH de jeudi dernier.

La Ligue a répondu avec une contre-offre en début de soirée, puis l'AJLNH a étudié cette proposition et par la suite, une rencontre s'est tenue vers 20 h entre les deux groupes!

Et on discute encore...
Les discussions ont duré jusqu'à environ 1 h du matin, cette nuit. Fehr et Bettman ont confirmé, aux termes de la séance, qu'un médiateur était présent autour de la table des négociations et qu'il avait convoqué les deux parties pour une autre rencontre ce matin à 10 h.

Trois jours consécutifs sans que Fehr et Bettman se lancent de roches ou brandissent la menace d'une « offre finale » indiquent bien qu'on approche d'un règlement!

Pour obtenir des résultats!
Selon les dernières informations, la Ligue et les joueurs se seraient entendus sur la durée maximale des contrats (6 ans, 7 ans pour les joueurs appartenant déjà à l'équipe) et au moins un rachat de contrat qui ne compterait pas sur la masse salariale serait alloué.

Les points les plus importants qui achoppent en ce moment demeureraient le fonds de pension des joueurs (la Ligue s'inquiète de l'impact à long terme sur les budgets des équipes) et le plafond salarial pour la saison 2013-14 (les joueurs voulaient un plafond de 67 M$, ils ont baissé leurs demandes à environ 65 M$, mais la LNH refuse de bouger de ses 60 M$ pour l'instant). La LNH veut protéger les petits marchés et la parité.

Nous sommes toujours devant l'inconnu dans le conflit, mais les choses avancent derrière les portes closes…

Essentiellement, retenons que la LNH a actuellement deux calendriers de prêts : un de 52 rencontres qui s'amorcerait le 12 janvier (et qui devrait forcer une entente aujourd'hui, puisque les joueurs pourraient ainsi toucher 100 M$ de plus en salaires) et un autre de 48 matchs qui débuterait le 19 janvier.

De multiples retours en Amérique
Mine de rien, dans la dernière semaine, Jason Spezza, Zack Smith, Patrice Bergeron, Tyler Seguin, Max Talbot, Matt Duchene, Corey Schneider, Alec Martinez, Erik Karlsson, Anders Lindbäck, Ales Hemsky, David Krejci, Jakub Kindl et Matt Beleskey ont tous quitté leurs équipes européennes.

Et quatre autres athlètes ont confirmé conjointement leur départ du Banska Bystrica en République tchèque, soit Michal Handzus, Dana Tyrell, Tanner Glass et Clayton Stoner.

Il est même question qu'un joueur originaire du Québec, qui s'était rendu à l'aéroport pour prendre un vol en direction de la Russie afin de rejoindre une équipe de la KHL, aurait reçu un appel en provenance de l'AJLNH et aurait ensuite décidé de demeurer en Amérique…

Sans compter que la date butoir pour l'AJLNH afin de mettre en branle le processus de déni d'intérêt a été atteinte hier à minuit alors que les deux parties discutaient.

Si vous me demandez mon avis personnel : on peut maintenant calculer le temps qui sépare les deux clans d'une entente en termes d'heures! 12, 24 ou 48? Ça, seuls Bettman et Fehr le savent!

Commentaires