Après une bonne journée de repos, les seize joueurs qui faisaient toujours partie du tableau de Wimbledon se présentaient aujourd'hui ayant comme seul but d'accéder aux quarts de finale. En outre, Novak Djokovic se mesurait à Tommy Haas, alors qu'Andy Murray devait livrer un duel à Mikhail Youzhny.

Malgré le fait qu'il affrontait un vétéran de 35 ans, Novak Djokovic a eu de la difficulté à mettre Haas à ses pieds. Après un premier set de 6-1 en l'occurrence facile, le Serbe a peiné à remporter les deux manches subséquentes. Surtout la deuxième où il se faisait attaquer de tous côtés par l'Allemand. Heureusement, son service dépassait celui de Tommy Haas et il était assez en forme pour se rendre à la plupart des balles que lui projetait son adversaire. Le match s'est donc terminé au compte de 6-1, 6-4 et 7-6.
 
En quarts de finale, le numéro 1 mondial se mesurera à Tomas Berdych. Ce dernier a vaincu le jeune Bernard Tomic en quatre manches lors de son duel de la journée. Et attention, bien qu'il y ait un écart de cinq échelons au classement de l'ATP entre les deux tennismans, le Tchèque pourrait bien créer la surprise. En carrière, il a gagné deux affrontements sur quinze contre Djokovic, mais surtout, c'est lui qui a remporté le dernier duel qui les opposait au compte de 2-6, 7-5 et 6-4. Pour ajouter à tout cela, il faut mentionner que la surface favorite de Tomas Berdych est sans contredit le gazon.
 
Dans le bas du tableau, Andy Murray se mesurait à Mikhail Youzhny. Le favori de la foule a été très chancelant autant dans ses frappes que mentalement. La différence de vitesse entre son premier et son deuxième service était incompréhensible et il cédait souvent au découragement. Malgré tout, il a su remporter les points cruciaux, notamment avec quelques aces, pour se sauver avec le match en trois manches de 6-4, 7-6 et 6-1, un score qui n'est pas du tout représentatif du réel déroulement du match.
 
Pour espérer continuer dans le tournoi, Andy Murray devra maintenant battre Fernando Verdasco. C'est assez étonnant de voir l'Espagnol si loin dans le tournoi, lui qui n'est classé qu'au 54e rang mondial et qui connaît une saison de misère. Toutefois, celui-ci a connu une très bonne quinzaine à Wimbledon, battant au passage Ernests Gulbis, le tombeur de Jo-Wilfried Tsonga.
 
Surprenant le parcours de Verdasco? Probablement pas autant que le troisième quart de finale qui est 100% polonais, alors que Jerzy Janowicz, 22e raquette mondiale, se mesurera à Lukasz Kubot, 130e. Les deux ont remporté leur match de quatrième tour en cinq manches, respectivement face à Adrian Mannarino et Juergen Melzer. Selon moi, c'est Janowicz qui va l'emporter et atteindre les demi-finales. S'il le fait, il fera un bond d'environ cinq échelons au classement, pour se retrouver 17e.
 
Terminons avec le dernier des quarts de finale, qui opposera l'Espagnol David Ferrer à l'Argentin Juan Martin Del Potro. Le numéro 4 mondial a très mal amorcé son match de huitièmes de finale face à Ivan Dodig, perdant la première manche au compte de 7-6. Mais celui-ci s'est toutefois bien repris en remportant les trois manches suivantes au compte de 7-6, 6-1 et 6-1. Du côté de Del Potro, ce fut moins laborieux, lui qui a vaincu Andreas Seppi en trois sets de 6-4, 7-6 et 6-3.
 
Pour les quarts de finale, je m'attends à un match qui sera poussé jusqu'à la limite des cinq manches réglementaires, mais qui sera remporté par l'Argentin… du moins si Ferrer joue comme il l'a fait face à Dodig.

Commentaires