La majorité des gens déteste être en retard et évite, dans la mesure du possible, de l'être. Mais que faire si on est un retardataire chronique, c'est-à-dire quelqu'un qui est incapable d'être à l'heure? Pas de panique, car le livre « Ne soyez plus jamais en retard » contient une tonne de conseils pratiques pour devenir enfin quelqu'un de ponctuel. Découvrez quelques-uns de ces trucs dans cette chronique.

Sept profils de retardataires
 
Mais avant même de passer aux astuces, il est important de trouver quel type de retardataire nous sommes. Selon l'auteure de l'ouvrage, Diana DeLonzor, qui se base sur une étude réalisée auprès de 225 étudiants de l'Université de San Francisco, il existe sept types de retardataires.
 
Tout d'abord, le « deadlineur » est celui qui est incapable de bien travailler lorsqu'il n'y a pas d'urgence. Mettez-lui de la pression et il sera productif comme jamais. Le « productif », lui, est une personne qui aime faire une multitude de choses en un rien de temps. Le seul problème, c'est qu'il a de la difficulté à estimer le temps nécessaire pour accomplir chaque tâche. Résultat : il est en retard!
 
Troisièmement, le « tête en l'air » est un type, on s'en doute, qui a toujours la tête dans les nuages. Il peut arriver en retard tout simplement parce qu'il croit avoir perdu, encore une fois, ses clés. Le « rationnel », quant à lui, n'est jamais capable d'avouer qu'il peut être en retard. L'« indulgent », en cinquième lieu, a tout simplement de la difficulté à avoir du contrôle sur lui-même.
 
Ensuite, pour le « fraudeur », être en retard n'est qu'un prétexte afin de tenter de mieux contrôler son manque d'estime de soi et son anxiété. Finalement, le « rebelle » montre sa supériorité sur ses collègues ou ses amis en étant en retard.
 
Quelques règles simples
 
Une fois que l'on a réussi à s'identifier à l'un de ces profils, il est plus facile de résoudre son problème de retard. Il faudra tout de même beaucoup de volonté pour voir le bout du tunnel.
 
L'une des règles les plus simples consiste à calculer combien de temps on prend chaque jour pour accomplir diverses tâches routinières. Si vous mettez le cadran à 7 h 00 et que vous devez partir à 7 h 30, mais que vous ne sortez jamais de chez vous avant 7 h 45, il serait peut-être important de modifier l'heure du réveil.
 
La deuxième règle est également très simple à appliquer. Quand vous devez partir à un endroit X, ne vous arrangez pas pour arriver pile à l'heure, mais plutôt en avance d'au moins 15 minutes. Comme ça, vous serez moins stressé et s'il y a un pépin en route, vous pourrez y faire face sans arriver en retard à votre destination. Et si, par malheur, vous arrivez trop d'avance, lisez un livre ou jouez à des jeux sur votre téléphone intelligent. Mieux vaut attendre 15 minutes tout seul que de faire attendre tout le groupe 30 minutes par sa seule et unique faute. Tout le monde sera ainsi content! 

Source : Gentside

Commentaires