Choisir le prénom (et parfois même le nom de famille) d'un enfant est rarement facile. Habituellement, les parents réussissent tout de même à trouver un terrain d'entente. Des parents américains ont toutefois été obligés de recourir aux tribunaux, car ils ne réussissaient pas à s'entendre sur le nom de leur enfant. La juge les a bien écoutés, mais a aussi pris une autre décision inattendue.

Après avoir entendu attentivement le père et la mère, la juge a finalement décidé que leur fils porterait les deux noms de famille, mais ce n'est pas tout...
 
Lu Ann Ballew a aussi jugé que le prénom de l'enfant de sept mois, « Messiah », soit Messie en français, était inacceptable. Elle a décrété qu'il devait maintenant porter le prénom de « Martin ».
  
« Le mot Messiah est un titre qui n'a été mérité que par une seule personne, et cette personne est Jésus Christ », a déclaré la magistrate dans son jugement.
 
La juge a pris cette décision (la première en carrière), car l'enfant allait probablement être élevé dans un comté où une bonne partie de la population est catholique. Elle souhaitait ainsi lui éviter de futurs problèmes.
 
Cependant, cela ne semble pas faire l'affaire de tous. La mère a promis d'aller en appel.
 
Pensez-vous que la juge a pris la bonne décision ?

Source : AFP.

Commentaires