Depuis que je couvre les nouvelles de l'industrie du jeu vidéo, je suis tombé sur des dizaines et des dizaines d'histoires aussi pathétiques qu'ahurissantes. Des cas de jeunes ayant joué jusqu'à trouver la mort et de parents ayant tellement plongé dans un jeu vidéo qu'ils ont laissé leur poupon mourir; j'en ai vu beaucoup plus que je n'aurais dû. Or, les histoires les plus troublantes sont sans aucun doute celles impliquant de la violence, particulièrement lorsqu'il s'agit d'un adulte s'en prenant à un enfant.

Le dernier cas dont j'ai eu connaissance s'est déroulé au Royaume-Uni. Mark Bradford, chômeur de 46 ans et père de trois enfants, s'est mis à jouer à Call of Duty: Black Ops en ligne toute une journée. Au cours de ses parties, il a rencontré un adolescent de 13 ans qui, étant meilleur que lui, ne cessait de le tuer. Visiblement amusé, le jeune s'est mis à insulter l'homme. Encore. Et encore. Et encore.

À un certain moment, Bradford a tout simplement « perdu la carte ». Il avouera plus tard en cour qu'il a « perdu les pédales » après avoir enduré pendant un temps indéterminé les insultes de l'adolescent. Dès lors, il s'est mis en tête de traquer le jeune et de trouver où il demeurait. Ses recherches ayant porté fruit, Bradford a fait le tour de la maison et a empoigné l'adolescent au cou, tentant visiblement de l'étrangler. Fort heureusement, la mère de ce dernier est intervenue en faisant fuir le quadragénaire, empêchant ainsi que l'attaque de l'homme n'ait de conséquences plus graves.

Bradford a reconnu qu'il a agi sous l'effet de la colère et qu'une fois devant la maison de l'adolescent, il ignorait ce qu'il allait faire. Visiblement, la seule solution qu'il ait trouvé pour se calmer et se venger de sa déconfiture en ligne fut de s'en prendre physiquement au joueur l'ayant mis dans cet état. Le père de famille a finalement plaidé coupable à une accusation d'assaut.

Chose certaine, un tel comportement est tout à fait injustifié et inacceptable. Ressentir de la frustration en jouant et en se faisant déclasser, c'est tout à fait normal. Mais de là à traquer un joueur et à l'attaquer, il y a une limite. Dans le pire des cas, si tu es aussi frustré, arrête de jouer et fais autre chose. Une marche est toujours un excellent moyen de se détendre et n'entraîne aucune conséquence.

Cela étant dit, s'il avait fallu que je traque et que je m'attaque à tous les jeunes qui m'ont insulté ou crié dans les oreilles alors que je jouais en ligne, la population juvénile serait en nette diminution au Québec et je ne serais probablement pas en train de vous écrire ce billet!

Commentaires