BORNES ÉLECTRIQUES

Depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, une grande bataille s’est engagée au Canada. On ne peut la qualifier de « bataille navale », mais plutôt de lutte pour l’obtention des lucratifs contrats de construction de nos futurs navires de guerre canadiens.
 
Dans cette lutte, trois grands joueurs s’affrontent : Irving Shipbuilding de Halifax, Seaspan de Vancouver et le Chantier Davie de Lévis [1]. Chacun argumente afin de forcer le gouvernement Harper à le choisir comme l'un des deux gagnants de cette course aux contrats de 35 milliards de dollars. C’est beaucoup, beaucoup de travailleurs spécialisés, bien rémunérés pour les prochaines décennies et pour chacune des régions qui sera choisie. C’est de l’expertise en poche qui peut attirer d’autres contrats d’autres pays, sait-on jamais. Bref, chacun tire la couverture de son côté pour ramasser le pactole.
 
Chez Irving Shipbuilding de Halifax, ils sont plutôt confiants et leur publicité reflète bien cette confiance ainsi que la fierté. Je suis allé sur le site de Seaspan de la côte ouest et là aussi on sent le dynamisme. Ils semblent prêts à passer à l’action. Lorsque j’ai voulu consulter le site de la Davie, je suis tombé en bas de ma chaise; le site est en construction! Si je m’en tiens aussi aux articles de journaux sur le sujet, il semble que la Davie sorte d’un long sommeil et qu’elle tente le tout pour le tout afin d’aller chercher quelques gros contrats. Et la communauté autour commence à peine à se mobiliser. Le gouvernement du Québec aussi... mais il est une minute avant l’heure. J’espère qu’il n’est pas trop tard pour le Québec de tirer son épingle du jeu et de préserver une grande tradition de construction navale dans la région de Québec, laquelle remonte au XVIIe siècle en Nouvelle-France.
 
Liens :
http://shipsstarthere.ca/
http://seaspanfornsps.com/
http://www.davie.ca/

[1] Canadian Defence Review, Vol.17, Issue 4.

Commentaires