Les quarts de finale étaient présentés aujourd'hui au Stade Uniprix. Au programme, les deux Canadiens Vasek Pospisil et Milos Raonic en action, en plus du numéro 1 mondial, Novak Djokovic. L'Espagnol Rafael Nadal était lui aussi en action, lui qui se devait de vaincre Marinko Matosevic afin d'obtenir son laissez-passer pour les demi-finales.

Comme promis, j'étais sur place lors des deux matchs de journée, c'est-à-dire entre 12h et 16h. J'en ai d'ailleurs profité pour prendre quelques notes. Êtes-vous prêts pour un tour d'horizon des quatre duels de ce vendredi 9 août à la Coupe Rogers?
 
Bonne nouvelle pour Vasek Pospisil, le prodige de la semaine
Commençons par le commencement, le premier duel de la journée, celui entre Vasek Pospisil et Nikolay Davydenko. Je suis un peu déçu, en tant que spectateur d'avoir assisté à un forfait du Russe après seulement trois jeux – le score étant de 3-0 à ce moment. Déjà, le Canadien montrait des signes très encourageants, étant aussi constant que puissant dans son jeu de fond de terrain. Mais à ma – petite et personnelle – déception, j'aurais aimé qu'il s'aventure plus souvent au filet.
 
Comme il y a toujours un revers à la médaille, le retrait de Davydenko n'est pas, comme je l'ai dit précédemment, plaisant pour le public qui s'est déplacé jusqu'au stade. Toutefois, le positif de la chose est que Vasek Pospisil bénéficiera d'un repos bien mérité après avoir passé plus de 6h40 sur le court lors des cinq derniers jours. Et c'est sans compter les entraînements.
 
La machine sera-t-elle difficile à repartir? Seul son affrontement de demain nous l'indiquera. Entretemps, Vasek Pospisil est devenu le premier Canadien depuis l'ère Open (qui a débuté en 1969) à se rendre en demi-finale de la Coupe Rogers.
 
Milos Raonic nous fait passer par toute la gamme des émotions
Le match de la journée et peut-être du tournoi, je l'ai vu défiler devant mes yeux en ce vendredi après-midi! Raonic et Gulbis s'échangeait la pole position à répétition! Dominant en fond de terrain, le Letton ne ratait plus rien de cette position lors de la dernière manche. Toute? Pas vraiment finalement, celui-ci a complètement « chocké » comme on dirait en bon québécois lors du dernier jeu avant le bris d'égalité. Jeu où il avait l'avantage du service.
 
Malgré cette victoire de 7-6, 4-6 et 6-4, le Canadien n'a pas nécessairement été dominant. Gulbis – qui a joué du meilleur tennis que son opposant durant la majorité du match – a connu quelques passes avides qui lui ont été très coûteuses. On n'a qu'à penser au quatrième jeu de la 3e manche, où la 38e raquette mondiale a servi le bris à Raonic sur un plateau d'argent, enregistrant 4 doubles fautes en 5 points!
 
J'ai encore de la difficulté à comprendre comment Raonic a pu se faufiler jusqu'à la victoire, alors qu'il ne remportait littéralement aucun point en fond de terrain. Une chance que son service tenait la route, lui… Somme toute, ça reste une présence en demi-finale qui fera du bien au géant Canadien.
 
Raonic ou Pospisil?
Étant dans la même portion du tableau, les deux Canadiens toujours en lice s'affronteront dans un duel de titans qui déterminera un des deux finalistes de cette édition 2013 de la Coupe Rogers. Mon choix est le suivant, quel est le vôtre?
 
J'ai décidé de miser ma cagnotte sur Vasek Pospisil, talent brut que j'apprends encore à découvrir. J'adore Milos Raonic et il va rester mon joueur favori, mais compte tenu qu'il a joué 2h05 de tennis de plus que son compatriote lors des quarts de finale, je pense qu'il sera trop fatigué pour battre un Pospisil frais comme une rose. Néanmoins, je m'attends à un duel en trois manches.
 
Une « Walk in the park » pour Djokovic et Nadal
Ceux qui étaient supposés s'affronter en demi-finale le feront. Le premier et quatrième mondial ont été expéditifs respectivement face à Richard Gasquet et Marinko Matosevic. C'est surtout la performance de Djokovic qui m'a jeté par terre.
 
L'ayant affronté en finale de ce même tournoi l'an dernier, je m'attendais à ce que Gasquet veuille se venger de sa défaite. Étonnamment, il a semblé débordé de tous les côtés par le jeu du Serbe qui, je dois en faire mention, jouait du tennis inspiré. En bout de compte, ce fut une victoire plus que facile de 6-1 et 6-2 dans un match qui n'aura duré que quelque 51 minutes en faveur de Novak Djokovic. Évidemment il a fait sa danse protocolaire, pour les curieux..!
 
On pouvait s'attendre à ce que Nadal triomphe, vu qu'il affrontait le 83e joueur mondial. Il n'a pas déçu. Le Majorquin l'a emporté par la marque de 6-2 et 6-4. Un match sans histoire et qui ne passera pas à celle-ci non plus!
 
Bon je me mouille encore une fois. Une victoire de Djokovic en trois manches, c'est raisonnable comme prédiction, non? Je m'attends à un match serré vu la performance des deux joueurs ce soir.
 
Rendez-vous demain! Je vous reviens avec les résumés des demi-finales. L'excitation est palpable avec la présence certaine d'un Canadien en finale! Quelle progression pour le tennis canadien qui s'améliore de façon exponentielle depuis le début de la saison. Je n'en reviens pas encore!

Commentaires