BOUTIQUE ADG
BORNES ÉLECTRIQUES

Un des plus grands problèmes du 21e siècle est notre dépendance au plastique et la surconsommation de ce produit. Le problème touche plusieurs dimensions. De un, pour fabriquer du plastique, on doit utiliser du pétrole. Le pétrole est évidemment une ressource non renouvelable (ça se renouvelle, mais à un rythme beaucoup plus lent que celui auquel on le consomme). De deux, plusieurs types de plastiques se recyclent, mais une grande partie ne se recycle pas et se retrouve à l’enfouissement.
 
Plastiques alternatifs
 
Il existe des solutions écologiques pour remédier au plastique traditionnel, mais celles-ci demeurent marginales pour l’instant. Les plastiques à base de fécule de maïs ou de pommes de terre sont intéressants puisqu’ils sont compostables. Par contre, une question d’éthique vient avec ces produits puisque la matière doit être cultivée sur des sols qui pourraient produire de la nourriture pour les humains plutôt que des produits de consommation.
 
 
Le plastique en mer
 
C’est l'fun être en vacances sur le bord de la plage au Mexique, non? C’est sûr que oui, mais avec l’affluence incroyable de gens sur toutes les plages et rives qui longent l’océan, ça signifie une quantité titanesque de plastique qui se retrouve dans l’eau. Des vieilles bouteilles d’eau, des sacs de plastique, des pellicules de plastique, etc. Avec le temps et certaines réactions chimiques, des plastiques vont se dissoudre en plus petites particules, puis rester en suspension dans l’eau.
 
Dans l’océan Pacifique, on parle même d’un huitième continent... formé de plastique. Plutôt qu’un paysage horrible comme celui présenté dans la photo ci-dessus, ce sont ces particules de plastique qui se retrouvent en très haute concentration. Ces particules sont alors digérées par la faune aquatique et se transmettent d’une espèce à une autre via la chaîne trophique. Les plastiques contiennent différents produits chimiques ayant des effets toxiques sur la santé et le système nerveux de certaines espèces. Grâce au phénomène de bioconcentration, les espèces prédatrices se retrouvent donc avec de fortes concentrations de ses produits dans leurs systèmes. L’ingestion de ces poissons par l’humain peut alors causer des problèmes de santé importants!
 
Faire de l’essence avec du plastique
 
Plusieurs technologies existent pour transformer le plastique en carburant, mais celles-ci sont extrêmement coûteuses et n’offrent aucune rentabilité pour l’instant. C’est pour cette raison qu’on ne voit pas encore de pétrole à base de plastique dans nos stations-services.
 
Innovations technologiques
 
Bien qu’il ne s’agisse que d’un design industriel pour l’instant, l’idée avancée par le designer Elie Ahovi suggère un genre de robot automatique qui aurait pour but de capter le plastique océanique. Le principe est similaire aux robots qui nettoient vos piscines l’été, soit un engin semi-indépendant qui se déplacerait au gré des vagues et qui ramasserait du plastique. Des moteurs à batteries lui permettraient de naviguer plus facilement afin de se rendre dans les zones problématiques.
 
Il existe bien d’autres technologies qui touchent le recyclage et la réutilisation de plastique, mais celles-ci devront faire l’objet de chroniques ultérieures! Mon but aujourd’hui était de piquer votre curiosité et de vous faire prendre conscience de nouvelles problématiques liées au plastique.
 
Source : 
http://grist.org/living/2011-12-07-how-microplastics-cause-macro-problems-for-the-ocean/

genMultiPaging($sharing['Uid']);?>

Commentaires