L'univers de la LNH est en grande mouvance ces derniers jours. Menaces, plaintes, poursuites en justice et vote interne sont les sujets en vogue. Le dernier rebondissement majeur est venu de la part de la Ligue, un peu à la surprise générale.

J'ai fait relâche de ma couverture du conflit dans la LNH pour quelques jours, d'abord afin de prendre du recul et aussi parce que j'ai été victime d'une chute, gracieuseté de la glace qui a recouvert le Québec.

Je vous offre un survol des derniers développements aujourd'hui, avant de me tourner vers les activités entourant le Championnat mondial junior pour les prochains jours!


La ligue a déposé vendredi une plainte auprès du National Labor Relations Board américain pour confirmer la légalité du lock-out, en plus d'accuser les joueurs d'être de mauvaise foi dans les négociations.

C'était la réponse tout appropriée à la menace de dissolution de l'Association des joueurs…

Le vote est ouvert
Les joueurs tiennent donc un vote sur le déni d'intérêt envers Donald Fehr depuis hier et pour les quatre prochains jours. Deux tiers des membres doivent se prononcer en faveur pour que le processus ait lieu.

Le comité exécutif pourrait alors procéder le 2 janvier.

C'est étrangement 10 jours avant le 12 janvier, ça! Je vous parle du 12 depuis longtemps, on a mentionné qu'il faudrait une dizaine de jours pour rapatrier les joueurs en Amérique et tenir un camp d'entraînement écourté.

Le 12 janvier sera vraisemblablement la date à surveiller pour une entente ou l'annulation de la saison.

L'annulation de la saison est possible
C'est donc dire qu'on se dirige vers un scénario semblable à celui évoqué par DLC du site danslescoulisses.com vendredi, soit une annulation de la saison... pour ensuite la ressusciter?

À moins que cela ne fasse partie des menaces ou de la stratégie pour gagner du temps…

Si le vote des membres de l'AJLNH confirme le refus des joueurs d'être représentés par Donald Fehr, ils obtiendront le pouvoir de poursuivre la LNH en justice, en l'accusant également d'être de mauvaise foi et de soulever la question qu'elle contourne les lois antitrust.

L'annulation des contrats également
Samedi, la Ligue a utilisé son joker en menaçant d'annuler tous les contrats des joueurs si ces derniers en viennent à cette option.

On dirait vraiment que les clans ne cherchent qu'à gagner du temps et qu'après avoir épuisé le concept de dialogue de sourds, les séances de médiation et les enfantillages du genre « mon père est plus fort que le tien », ils en sont rendus à se lancer des roches et à se faire des menaces.

Légalement parlant, la Ligue semble pouvoir faire valoir de meilleurs points de droit, mais elle semble aussi vouloir davantage faire peur aux joueurs que véritablement annuler tous les contrats!

Du côté des joueurs, je ne pense pas qu'ils souhaiteront faire tomber Don Fehr, sinon les dissidents auraient déjà exprimé en bloc leur opposition au directeur exécutif de l'AJLNH.

Commentaires