Les Canadiens pouvaient reprendre possession de la tête dans la division nord-est hier en battant les Devils. Toutefois, tout ce que Michel Therrien avait réussi à inculquer comme bonnes habitudes de travail à son groupe d'athlètes en début de saison semble avoir été relégué aux oubliettes depuis six rencontres! Montréal s'est incliné pour une sixième fois à ses huit derniers matchs hier, par la marque de 3 à 2 face à l'équipe du New Jersey.

La troupe de Peter Deboer a pratiqué le style de jeu auquel le club nous a habitués depuis les vingt dernières années : opportunisme et défensive hermétique par la suite. Dire qu'on n'a pas assisté à un très grand match de hockey hier soir à Neward est un pléonasme...

Les Devils étaient déjà éliminés des séries et le Canadien était toujours sous l'effet de torpeur qui perdure depuis sa qualification pour le tournoi printanier. Les amateurs ont eu droit à un match très défensif entre un club qui n'attaque pas et un autre qui ne fait que se défendre.

Première période
Le fait saillant de l'engagement initial aura sans contredit été Pierre Houde qui confond Carey Price pour Patrick Roy :



Il a aura fallu patienter jusqu'à la quatorzième minute de jeu pour voir Patrick Elias briser la glace. Le premier filet des Devils a été marqué en supériorité numérique, alors que Rene Bourque purgeait un 2 minutes, Elias a complété un jeu amorcé par Marek Zidlicky et Travis Zajac.

Moins de quatre minutes plus tard, Jacob Josefson doublait l'avance, grâce à un but qui relevait davantage du aki que du hockey! La rondelle a touché l'épaule gauche de Price pour glisser par la suite derrière lui. Il s'agissait d'un premier filet cette saison pour le Suédois, Dainius Zubrus et Steve Sullivan obtenaient des mentions d'Aade.

Deux décisions, ou plutôt indécisions, des officiels ont permis les buts des Devils, sur le premier, il y avait hors-jeu sur l'entrée de zone et sur le second, une pénalité aurait dû être appelée puisque Brandon Prust était clairement victime d'obstruction.

La formation montréalaise montre maintenant une fiche de 0-7-1 cette saison lorsqu'elle tire de l'arrière après la première période.

Deuxième période
L'incapacité de freiner les Devils en avantage numérique s'est poursuivie au deuxième vingt. Avant la marque des cinq minutes, Steve Sullivan a frappé à son tour pendant que Brando Prust était au cachot. Le défenseur Zidlicky et Ilya Kovalchuk se voyaient crédité de chacun une passe.

117 secondes plus tard, Max Pacioretty, avec la complicité de Raphael Diaz et de David Desharnais procurait un peu d'espoir aux partisans du Tricolore avec son 14e filet de la campagne :



Le Canadien répondait ainsi aux Devils avec un but avec l'avantage d'un homme.

Avec 20 secondes à faire, Lars Eller a enfilé son 7e sur des passes d'Alex Galchenyuk et de Rene Bourque :



La fiche de 25 points de Galchenyuk, dont onze à ses 15 derniers matchs le place à égalité ce matin avec Brendan Gallagher et son ancien coéquipier junior, Nail Yakupov, au 3e échelon des pointeurs de la LNH chez les recrues!

Troisième période
Le dernier engagement a donné lieu à l'échange de huit lancers entre les deux équipes, cinq pour les Devils, trois pour le Canadien.

Brandon Prust a été pris en défaut à la troisième minute de jeu pour obstruction sur Martin Brodeur. Le club du New Jersey n'a pas pû capitalisé en supériorité cette fois.

Analyse
En attaque, Brandon Prust est amoché et ne peut pas tout faire seul comme joueur d'énergie.

Travis Moen était laissé de côté, remplacé par Colby Armstrong. Bilan de la soirée d'Armstrong : un seul coup d'épaule et 7:47 de glace. Si Moen était effacé, il pouvait au moins passer une dizaine de minutes sur la patinoire…

D'ailleurs, le désavantage numérique du CH a, encore une fois, connu des difficultés. Les troupiers de Michel Therrien ont accordé deux buts lorsqu'ils étaient à quatre contre cinq.

Il y a à peine deux semaines, le Canadien était sur une lancée en n'ayant alloué aucun but en infériorité numérique lors de cinq rencontres consécutives.

Rene Bourque, Alex Galchenyuk et Lars Eller ont été les seuls attaquants à terminer la soirée avec un différentiel positif (+1).

Max Pacioretty, en plus de son but, a obtenu cinq des maigres 21 lancers du Tricolore.

En défensive, seul P.K. Subban ne semble pas affecter par la fatigue ou un manque de synchronisme.

Andrei Markov devrait jouer, au maximum,  20 minutes par rencontre, alors qu'il en abat régulièrement de 23 à 25, c'est trop.
Je pose la question : ne serait-ce pas le temps de ramener Tomas Kaberle dans l'alignement contre Winnipeg demain?

Kaberle est +4 en 10 rencontres avec quatre passes, ce n'est pas si honteux que ça...

Et les vieux peuvent être utiles...Wade Redden a marqué hier pour les Bruins!

Canadiens contre Jets, demain à Winnipeg
Il demeure que le Canadien, les Bruins, les Islanders, les Rangers, les Jets et même les Penguins ont perdu hier soir. Il n'y a donc pas de pas de changement au classement dans l'Association de l'est ce matin.

Les Capitals se sont par contre assurés d'une participation aux éliminatoires avec leur gain face aux Jets de Winnipeg.

Les hommes de Therrien ont sauté dans l'avion en direction du Manitoba après la rencontre.

On sait d'ores et déjà que Jarred Tinordi participera à l'entraînement d'aujourd'hui à 14h00. Il pourrait s'avérer la seule solution sérieuse pour contrer le manque de robustesse de la brigade défensive.

Winnipeg accueillera d'ailleurs Montréal, jeudi soir à 20h00, au MTS Centre. Le Tricolore disputera alors l'avant-dernier match de sa saison régulière.

Le Canadien aura encore une chance de prouver que l'équipe est encore en vie. Depuis deux semaines, les mêmes erreurs sont à déplorer autant en attaque qu'en défense. Le manque d'énergie se fait ressentir dès le début des rencontres et la cohésion sur la glace fait peine à regarder.

Reste à voir maintenant si le Canadien peut se relever d'ici la fin de la saison ou si les Maple Leafs vont éliminer le Tricolore en cinq matchs, déjà à partir de ce samedi…

Commentaires