Les quarts de finale terminés à Roland-Garros, c'est maintenant l'heure de mon protocolaire résumé des activités! Les grands du domaine, tels Novak Djokovic, Rafael Nadal et Roger Federer étaient tous en action, mais l'un d'eux est malheureusement tombé au combat. David Ferrer, bien qu'il soit dans l'ombre a, lui, été dominant depuis le début de la quinzaine et il a poursuivi sur cette lignée.

Débutons avec le cas Novak Djokovic qui devait se mesurer à Tommy Haas après avoir connu un match très moyen face à l'Allemand Philipp Kohlschreiber. Toutefois, la situation de son adversaire n'était pas bien plus favorable, sachant qu'il avait passé beaucoup plus de temps sur le terrain durant les tours préliminaires du tournoi.
 
Dès le début du match, « Nole » a démontré des signes très encourageants en brisant le service de Haas coup sur coup en première manche. Le Serbe a fini par l'emporter au compte de 6-3 dans un set qui n'aura duré que 27 minutes. Puis, après avoir empoché la deuxième manche au bris d'égalité, les choses se sont gâtées pour Djokovic qui s'est fait briser à deux reprises. Heureusement pour lui, il sera encore plus performant que son opposant en retour, empochant trois fois le service de Haas et le match par la même occasion.
 
Malgré son élimination, l'Allemand de 35 ans grimpera de trois échelons au classement de l'ATP pour se retrouver onzième.
 
Un peu plus bas dans le tableau s'affrontaient Rafael Nadal et le surprenant Stanislas Wawrinka. Malgré les prouesses du Suisse qui a battu Gasquet au 4e tour, Nadal s'est montré à la hauteur de son talent en mettant la main sur la victoire en moins de deux heures. Scellé au compte de 6-2, 6-3 et 6-1, ce match fut parsemé de huit bris de service, dont 7 pour l'Espagnol. Le Majorquin a aussi affirmé avoir joué son meilleur tennis depuis le début du tournoi!
 
Conséquence directe de l'issue de ce match : Nadal et Djokovic s'affronteront dès les demi-finales. Ce sera un match palpitant qui aurait même dû être celui de la grande finale. Personnellement, je ne donne pas cher de la peau du Serbe si le Roi de la terre battue joue aussi bien qu'aujourd'hui.
 
Tout en bas du tableau, ce fut beaucoup plus laborieux pour le deuxième favori du tournoi, Roger Federer, qui s'est incliné en trois manches face à Jo-Wilfried Tsonga. Surprenant, me direz-vous? Pas certain. Cette défaite expéditive est un mélange de plusieurs facteurs. Premièrement, il faut donner le crédit à Tsonga qui, en évoluant devant son public, était dans une confiance et une forme exceptionnelle. Deuxièmement, Federer avait peiné, au tour précédent, à venir à bout de Gilles Simon ce qui prouve qu'il ne disputait pas son meilleur tennis lors de cette quinzaine de Paris. Troisièmement, je crois que le fait que « Fed » ne fasse plus autant de tournois qu'à l'habitude lui nuit, car il doit se recréer un rythme à chaque fois, ce qui est difficile dans un sport où la confiance et le « momentum » sont si importants.
 
À 31 ans, Roger Federer devra-t-il réfléchir à l'avenir de sa carrière une fois la saison 2013 terminée?
 
Le dernier des quarts de finale était tout espagnol opposant Tommy Robredo à David Ferrer. C'est un Ferrer assoiffé et sans pitié qui s'est présenté sur le court Suzanne Lenglen. Celui-ci n'a cédé que 4 petits jeux à son compatriote en route vers un gain de 6-2, 6-1 et 6-1! Il a même gagné 54% des points qu'il a disputés en retour de service!
 
Dans le carré d'as, ce sera donc un duel entre Tsonga et Ferrer. Des prédictions? Je ne sais même pas si c'est possible de prédire un gagnant! Mon esprit me dirait d'y aller pour Tsonga, mais je pencherais plutôt vers Ferrer en 5 manches. Ce duel peut aller d'un côté comme de l'autre!

Commentaires