Après sept années sur le marché sous la même configuration, Acura a complètement revu son MDX. Même s'il a peu changé à l'extérieur, croyez-moi, la métamorphose est complète!

Newberg, Oregon – Au premier coup d'œil, le nouveau MDX d'Acura se présente sous une robe qui ressemble étrangement à celle dont était doté le modèle d'ancienne génération. Il ne faut pas s'en offusquer ni en être surpris; le conservatisme chez Acura, c'est une marque de commerce.
 
Heureusement, sous l'ensemble, on parle d'un tout nouveau véhicule.
 
Moteur 
Mécaniquement, on a droit à une nouvelle mécanique V6, mais dont la cylindrée est demeurée la même, soit 3,5 litres. Enfin, l'injection directe de carburant est de la partie et chez Acura, on nous promet une consommation d'essence grandement améliorée, c'est-à-dire d'environ deux litres aux 100 kilomètres. Ça nous semble beaucoup. Nos premiers tests ne nous ont malheureusement pas permis d'en arriver à cette conclusion. À voir au cours d'un essai plus prolongé.
 
Ce qu'on remarque, c'est que le tout œuvre avec la souplesse qui caractérise de coutume les moteurs de la marque. Il en va de même pour la transmission, mais cette dernière s'est montrée parfois capricieuse lors de rétrogradations de la troisième à la deuxième. Encore là, l'essai réalisé lors du lancement du véhicule était court; un temps plus prolongé au volant nous permettra d'y voir plus clair.
 
À bord 
Chez Acura, on est passé maître dans l'art de confectionner des habitacles de qualité. Ici, bonne nouvelle, la tradition est respectée. De plus, on a simplifié une présentation qui était devenue compliquée. Si vous avez déjà pris place à bord d'un produit Acura, vous savez de quoi je parle. L'enchevêtrement des boutons qui caractérisait la présentation de la planche de bord avait de quoi rendre fou; il y en avait 41! Maintenant, on en retrouve neuf seulement.
 
Les commandes actionnées par les pitons disparus, pour la plupart, se retrouvent dissimulées sous les contrôles de l'écran tactile qui repose au centre de la console. Est-ce plus simple? Ça reste à voir, car ce genre de système demande du temps pour être maîtrisé.
 
Pour le reste, on a aussi simplifié l'accès à la troisième rangée en rendant les sièges de la deuxième rangée plus… manipulables. Notamment, ils peuvent maintenant se glisser vers l'avant et aussi être basculés à la simple pression d'un bouton pour permettre l'accès à l'arrière.
 
Bien sûr, l'équipement proposé est riche et varie sur chacune des quatre versions qui sont proposées. Rassurez-vous, cependant, même la version de base est bien garnie.
 
Au volant 
Aux commandes du MDX, on a droit à une conduite axée sur le grand confort. On remarque surtout le travail qui a été fait pour insonoriser davantage l'habitacle. C'est tout à fait exceptionnel! La structure du véhicule, entièrement nouvelle, feutre davantage les déplacements. C'était déjà bien; on est passé à un autre niveau. Le seul bémol, c'est la direction. Celle proposée sur ce MDX offre trois modes de conduite : confort, normal et sport. En mode confort, c'est atroce; on a l'impression que tout baigne dans le beurre. En mode normal, c'est à peine mieux. Il faut donc se rabattre sur le mode sport que l'on doit activer à chaque démarrage du véhicule. Et, encore là, ce n'est pas parfait.
 
Conclusion 
Le MDX, c'est le pilier chez Acura. L'an dernier, 5242 exemplaires ont trouvé preneurs au pays. C'est environ 500 de plus que le RDX, un véhicule qui se vend moins cher. Ça vous donne une idée de sa popularité.
 
Avec la nouvelle version, Acura espère franchir le cap des 6000 ventes annuellement, ce qui est un objectif très atteignable.
 
Sans être le plus excitant à conduite, le MDX 2014 se veut une valeur sûre pour ceux qui sont à la recherche de ce type de véhicule.
 
En bref 
Moteur : V6 de 3,5 litres et 290 chevaux
Consommation annoncée : 11,2 litres aux 100 kilomètres en ville, 7,7 sur l'autoroute et un combiné de 9,6
Gamme de prix : 49 990 à 65 990 $
 
On aime :
Douceur de roulement
Qualité de la présentation intérieure
Niveau d'insonorisation
 
On aime moins :
Direction qui offre peu de sensations
Conduite quelque peu aseptisée
Évolution stylistique trop timide

Commentaires