BORNES ÉLECTRIQUES

Ce que nous savons du débarquement de Normandie nous vient souvent des films américains que nous avons vus. Mais la présence des troupes canadiennes au jour J était colossale. En voici un aperçu en quelques chiffres.

L'une des plus imposantes et déterminantes opérations auxquelles les Canadiens ont participé au cours de la Seconde Guerre mondiale s'est déroulée dans la nuit du 5 au 6 juin 1944. L'Opération Overlord, aussi appelée le débarquement de Normandie, reste pour les Alliés un événement qui a marqué la mémoire collective de façon indélébile, même après 69 ans! 

Ouverture d'un second front
Le débarquement sur les côtes normandes n'est pas le fruit du hasard et s'inscrit dans une volonté calculée d'ouvrir un second front afin de laisser les coudées franches aux Russes à l'est. Le but ultime était de faire converger les forces des deux fronts vers le centre du IIIe Reich : Berlin. Aussi, une quantité titanesque de matériel, de provisions et de soldats furent assemblés en Grande-Bretagne afin d'entraîner parfaitement les hommes en vue de cette percée européenne. Des dizaines de milliers, voire des centaines de milliers de militaires canadiens ont passé deux à trois ans sur le sol anglais afin d'être fin prêts pour ce jour fatidique. Il y avait aussi bien sûr des soldats de tout le Commonwealth, des États-Unis, de la Pologne, de la France libre, etc.

La 1re Armée canadienne
De 1942 à 1945, le commandement canadien décida de réunir sous un même commandement toutes les troupes canadiennes qui s'accumulaient en Angleterre. C'est alors que la 1re Armée canadienne fut créée sous le commandement du général McNaughton et elle rassemblait environ 175 000 soldats canadiens. Cette armée avait un caractère multinational et des unités étrangères y furent greffées : une division blindée polonaise, tchécoslovaque, une brigade d'infanterie motorisée néerlandaise, le 1er Corps britannique. Au total, la 1re Armée canadienne totalisait plus de 450 000 hommes sous le commandement d'un Canadien! Tout à fait impressionnant!

Le niveau d'entraînement des soldats était extrêmement exigeant et long, loin de leur famille depuis tous ces mois et ces années en terres étrangères. Mais ce sera un sacrifice payant…

Le jour J
Nous connaissons tous l'issue de l'Opération Overlord et de son imposant débarquement sur les côtes françaises dans la nuit du 5 au 6 juin 1944. Rappelons-nous quelques chiffres pour en mesurer toute l'importance :

  • Plus de 156 000 soldats alliés sont débarqués au matin du jour J.
  • Il y avait 21 400 soldats canadiens, 110 bateaux et 33 escadrilles canadiennes lors du débarquement sur la plage Juno, ou Juno Beach, qui est le nom de code pour la zone de débarquement des Canadiens.
  • Le Canada a compté 355 morts et 708 blessés ou disparus cette seule journée.
Ces chiffres ne couvrent que le 6 juin 1944, mais en réalité, le débarquement s'est poursuivi encore sur plusieurs jours. Toutefois, la tête de pont, bien que fragile, était bien engagée.

Pour mémoire…
Il est important de se souvenir de ceux qui ont payé de leur vie durant cette bataille qui a changé le cours de la guerre. Il faut aussi se souvenir de ceux qui ont survécu et qui ont traîné jusqu'à leur mort des souvenirs douloureux et des traumatismes importants pour cette cause commune qui était de stopper le nazisme. Les quelques survivants du débarquement de Normandie méritent toute notre gratitude.

Si vous voulez vous replonger dans l'ambiance infernale du débarquement, tapez-vous l'excellent film Il faut sauver le soldat Ryan ou encore la série complète Frères d'armes. C'est criant de réalisme.

Liens :
http://fr.vikidia.org/wiki/D%C3%A9barquement_de_Normandie
http://www.veterans.gc.ca/fra/histoire/secondeguerre/normandie/invasion
http://www.dday-overlord.com/debarquement_chiffres.htm

Commentaires