BOUTIQUE ADG
BORNES ÉLECTRIQUES

Jasmin Tremblay

La fidélité versus l'infidélité

Fidélité et infidélité, des mots qui sont drôlement galvaudés. La distorsion me vient probablement de l’utilisation qu’on en fait lorsqu’on désigne un chien : un cabot fidèle qui vient toujours lorsqu’on l’appelle et qui sera assurément heureux de nous revoir, même en cas de négligence ou de maltraitance à son égard. Semble-t-il que nous utilisons également cette caractéristique, à tort ou à raison, afin de décrire les comportements exclusifs ou pas, des amoureux entre eux. N'hésitez pas à partager ou à commenter les lignes qui suivent, car sans votre opinion, cette chronique n’a que peu de valeur. ...

La dépendance affective... reflet d'une blessure

Je vois déjà des yeux sceptiques qui se posent sur le titre ci-dessus. La dépendance affective… « WTF »? On a souvent l’occasion de s’intéresser aux dépendances à différentes substances, telles que la drogue ou l’alcool, mais l’affection… Pas le genre de chose qui s’injecte, se renifle ou se boit. Et pourtant, messieurs, si vous saviez comme vous êtes nombreux à y être dépendants, et ce, avec tous les effets pervers que ça implique. N'hésitez pas à partager ou à commenter les lignes qui suivent, car sans votre opinion, cette chronique n’a que peu de valeur. ...

Homicides conjugaux : Parce qu'il n'est pas toujours trop tard

« Je ne peux pas croire qu’il l’a tuée, c’était un si bon voisin. » Des mots difficilement compréhensibles pour décrire un homme qui vient de commettre l’irréparable. Des mots terrorisants qui nous rappellent pourtant que les homicides conjugaux existent aussi au Québec. Ça peut être effrayant de concevoir que les familles qui vivent l’horreur habitent près de chez nous. Ou encore de réaliser qu’il s’agit de personnes qui peuvent drôlement nous ressembler. ...

Guérir collectivement de l'intimidation

Intimider quelqu’un, ça veut dire quoi? L’intimidation est un mot plutôt abstrait auquel peu d’intimidateurs s’identifient. D’ailleurs, là est le problème majeur du phénomène. Pour en faciliter la compréhension, mettons plutôt l’accent sur les comportements de l’intimidation. Il sera ainsi plus facile de reconnaître et de remettre en question les gestes que certains posent. Prenons également la peine d’appeler un chat un chat. L’intimidation, c’est une façon déguisée de définir différentes formes de violence : verbale, physique, psychologique, etc. Alors, ami lecteur, partage ou commente les lignes qui suivent, car sans ton opinion, cette chronique n’a aucune valeur. ...

L'apparence physique en amour

Faire vie commune avec un canon de beauté fait sans doute partie des plans plus ou moins conscients de plusieurs hommes. De mauvaise foi serait celui qui dirait que de trouver sa partenaire belle et « sexy » est une disgrâce. En contrepartie, qu'en est-il lorsque l'apparence physique devient le critère de sélection numéro un? Et les tigres à dents de sabre dans tout ça? Vous le verrez bien! Alors, ami lecteur, partage ou commente les lignes qui suivent, car sans ton opinion, cette chronique n'a aucune valeur. ...

Les désirs

Aaaaaaah les désirs! Ceux qui monopolisent notre pensée. Ceux qui brisent les unions. Ceux qui nous font persévérer et ceux qui nous font regretter… Nos désirs dictent souvent nos comportements. Comment faire pour y voir un peu plus clair? ...

L'homosexualité

Hey merde... Je n'en reviens pas de constater ce que mes doigts sont en train de faire. Tricoter une chronique sur l'homosexualité. Il me semble que cette question devrait être réglée depuis belle lurette. Pardonnez donc l'insistance de mes mains sur le clavier. L'année dernière, en France, nous avons été témoins d'une vague anti gay, résultante du débat sur le mariage des conjoints de même sexe. Si plusieurs de nos cousins français se sont montrés rigides face à l'homosexualité, je me suis dit qu'il valait sans doute la peine de réviser la chose au Québec. Alors ami lecteur, ensemble, défonçons des portes déjà ouvertes! Bravo à toi de partager ou commenter les lignes qui suivent, car sans ton opinion, cette chronique n'a que peu de valeur. ...

La solitude dans le temps des fêtes

Quand des moments significatifs comme Noël ou le jour de l’An se présentent, plusieurs ont la chance de se rassembler. L’opulence de la nourriture, des cadeaux et des soirées bien arrosées gravent plusieurs sourires aux visages de ceux qui ont la chance d’être entourés. Mais qu’en est-il des personnes seules qui doivent se contenter du rôle d’observateur? N'hésitez pas à partager ou à commenter les lignes qui suivent, car sans votre opinion, cette chronique n’a aucune valeur. ...

Oui ou non à la prostitution?

Pour ou contre la prostitution? On la réglemente ou on la rend illégale? On sanctionne l’offre ou la demande? Tant de pistes de réflexion avec lesquelles il peut être difficile de se forger une opinion et de la défendre. Je vous pose la question, car c’est à vous qu’appartient la réponse. L’orientation que doit prendre une société face à la prostitution doit émerger des convictions de la population et non pas d’une conclusion provenant des tribunaux. Alors, ami lecteur, n’hésitez pas à partager ou à commenter les lignes qui suivent. Sans votre opinion, cette chronique n’a aucune valeur. ...

La victimisation

C’est la faute à tout le monde sauf la sienne! Qui, de vos connaissances ou de vos amis, vous donne constamment l’impression que rien ne va jamais pour lui? Difficultés au travail, difficultés financières, difficultés en amour… Parti comme ça, il aura aussi de la difficulté en amitié parce que votre « chum » de gars est tellement négatif que vous avez de moins en moins envie de passer du temps avec lui. Voyons quel rôle peut jouer la victimisation chez ces individus. N'hésitez pas à partager ou à commenter les lignes qui suivent, car sans votre opinion, cette chronique n’a aucune valeur. ...

Jasmin Tremblay

Situations, explications et solutions

Un œil vigilant sur la nature des hommes. Un regard attentif aux réalités sociales. Voilà ce que notre chroniqueur transmet, avec simplicité et générosité. Une réflexion nécessaire qui porte droit au cœur pour le bien-être de tous. À lire et à relire.

Éducateur spécialisé de formation, je suis actuellement intervenant et coordonnateur au sein d'un organisme qui se nomme Le Cran (www.lecran.info). Il s'agit d'un organisme offrant des services d'aide et de rencontre de groupe pour les hommes ayant des comportements violents et impulsifs (service Cran d'Arrêt), ainsi que pour les hommes en difficultés (service Trajectoires). Notre approche repose sur le respect des individus, le désir de travailler sur soi, la confidentialité, la responsabilisation et le professionnalisme. Le tout dans une formule adaptée aux besoins et à la réalité des hommes. En plus des clients du Cran, j’ai travaillé auprès de clientèles en santé mentale, d’adolescents, d'enfants et de personnes avec une déficience intellectuelle. Malgré le fait que je porte fièrement les couleurs de l'organisme Le Cran, il n'en demeure pas moins que mes textes n'engagent que moi.

Parlant de ma contribution à ADG, vous remarquerez que mon enrobage a souvent une touche pince sans rire, mais toujours avec une trame de fond sérieuse. Ceux qui n'aiment pas les solutions à l'emporte-pièce vont détester ce que je fais. Mais que voulez-vous, il m'importe de suggérer des outils face aux difficultés, sans quoi il serait facile de tomber dans le bashing inutile. Mon objectif est donc que mes chroniques soient simples, divertissantes et constructives. Ainsi, je veux faire progresser la santé sociale des hommes. 

En souhaitant que vous appréciez ma plume. 

Au plaisir!