Pensiez-vous que Mass Effect s'arrêterait avec le controversé troisième volet ? Personnellement, je pensais que la série serait une trilogie puis qu'on passerait à autre chose du côté de BioWare. Or, difficile de nier le succès de la franchise et, donc, la possibilité de générer encore plus de revenus en lançant au moins un autre opus. C'est pourquoi on se retrouve aujourd'hui avec Mass Effect Andromeda, un jeu massif dont il faut ignorer les premières heures pour pleinement l'apprécier !

À LIRE AUSSI: TEST DU JEU HALO WARS 2 - FAIRE LA GUERRE AVEC PRUDENCE

 

Disponible sur: Xbox One, PlayStation 4, PC

 

Une nouvelle galaxie au-delà de la Voie Lactée

Mass Effect Andromeda est-il la suite de Mass Effect 3 ? Non. En fait, c'est autre chose. On n'oublie aucunement ce qui s'est passé dans la série et on retrouve la majorité des races de cette dernière, mais on nous transporte après Mass Effect 3 alors que l'humanité recherche un monde idéal à l'extérieur de la Voie Lactée. La mission est très risquée, mais cruciale pour la survie des Hommes. Entre ainsi en scène la galaxie Andromeda, où on aurait repéré un monde potentiellement viable  et extrêmement intéressant pour les Humains.

Vous, vous incarnez soit Scott ou Sara Ryder, des jumeaux sur lesquels le sort de l'humanité reposera rapidement. Parce que oui, sans rien vous gâcher, le monde découvert n'est pas celui espéré et la mission prendra une tournure catastrophique. Non seulement devrez-vous rapidement vous mettre en action après un sommeil cryogénique de 600 ans, mais en plus, vous devrez affronter deux races extra-terrestres extrêmement hostiles qui chercheront à vous éliminer sans que vous ne sachiez pourquoi. La recherche de ce monde idéal, de ce nouveau paradis sera beaucoup plus compliquée que prévu.

Encore une fois, BioWare a sur développer un monde extrêmement intéressant et riche autour d'un volet de la série Mass Effect. À travers le jeu, vous découvrirez les mystères d'Andromeda ainsi que le passé de nombreux personnages de votre équipage. D'ailleurs, tout comme dans les précédents Mass Effect, des missions secondaires seront offertes à mesure que vous forgerez des liens avec vos coéquipiers. Si le coeur vous en dit, vous pourrez encore vous plonger dans l'imposante encyclopédie intégrée au jeu répertoriant l'ensemble des informations que vous récolterez à mesure que vous progresserez dans votre quête.

 

Des dialogues et personnages décevants

Même si on a conçu un autre Mass Effect intrigant, le scénario n'est pas soutenu par des personnages aussi solides et charismatiques que par le passé. Cela commence avec l'un des deux jumeaux que vous personnifierez, loin d'être aussi accrocheur que le fameux commandant Shepard des trois premiers Mass Effect.

Même chose pour vos alliés, qui ne s'avèrent pas aussi intéressants à connaître que la majorité des personnages des autres jeux de la série. Les dialogues tombent souvent à plat et on en vient même à ne pas tant vouloir connaître les mystères de ceux que l'on incarne ou dirige tant ils ne sont pas soutenus par des arcs narratifs suffisamment solides. Les seuls moments où un regain d'intérêt surgit est lorsque des clins d'oeil aux autres Mass Effect sont présents ou bien lorsqu'on débloque des missions. Du reste, les dialogues peuvent s'avérer lourds et ennuyants.

À noter que le système de moralité (bon vs. méchant) des précédents Mass Effect n'est plus présent. Cette fois, lors des dialogues, vous devrez plutôt poser des choix liés aux émotions de Ryder. Vous pourrez donc répondre avec compassion, raisonnement, absence d'empathie, etc. Cela peut avoir un impact sur la façon dont l'autre vous percevra et vous répondra, mais je dois avouer que je préférais le système d'antan avec ses conséquences tant au niveau des personnages que de l'apparence du protagoniste.

 

Un début pénible avant un jeu très intéressant !

Si vous vous intéresserez à Mass Effect Andromeda, peut-être avez-vous vu ou lu des avis très partagés sur les premiers moments du jeu. En fait, je dois l'avouer: le début du jeu est moyen, voire même pénible. Le rythme est cassé à plusieurs reprises et on a droit à beaucoup de dialogues nous introduisant aux personnages. Comme je l'indiquais un peu plus haut, puisque ces dialogues peuvent être faibles, ils rendent donc les premières heures encore plus difficiles.

Or, je vous encourage fortement à passer au travers de ces premières heures. Outre la planète ravagée servant d'introduction, c'est une fois sur la première planète potentiellement colonisable qu'on plonge réellement dans l'expérience de Mass Effect Andromeda. C'est sur cette planète qu'on expérimente vraiment ce qu'est le jeu et qu'on découvre une panoplie de ses possibilités. Ainsi, c'est après quelques heures plutôt pénibles que vous verrez que Mass Effect Andromeda possède un très grand nombre de missions secondaires à débloquer, de personnes à aider, de cavernes, temples extra-terrestres et autres endroits exotiques à explorer et de ressources à récolter.

À cet effet, l'un des éléments de Mass Effect Andromeda que j'ai aimé est le fait qu'on incarne un Pathfinder. La mission d'un Pathfinder est d'explorer un monde potentiellement colonisable, d'éliminer les dangers y étant présents et d'accumuler des informations. Ainsi, vous pourrez scanner une multitude d'objets, ennemis, animaux, etc. afin de recevoir des points de recherche divisés en trois catégories. Ces points pourront être échangés contre des projets de recherche et, donc, vous servir à améliorer vos armes et armures. On ne parle quand même pas d'un jeu où la recherche d'éléments est aussi omniprésente que, par exemple, No Man's Sky, mais cette option devient rapidement accrocheuse jusqu'au point où on active le scanner un peu partout simplement à la recherche d'objets pouvant nous donner des points de recherche !

 

Vous êtes un explorateur avant tout !

Autre point accrocheur par rapport à notre rôle: les changements que l'on peut apporter sur une planète. BioWare a réussi à nous faire réellement sentir comme un explorateur, un homme ou une femme découvrant de nouveaux milieux habitables. En vous rendant sur ces planètes et en complétant des missions principales, vous en viendrez à changer jusqu'à leur environnement. Ainsi, vous pourrez notamment activer des mécanismes qui supprimeront l'acidité de l'air ambiant d'une planète pour la rendre plus adéquate aux Humains. Cela ajoute donc un élément de plaisir à l'exploration ainsi qu'à la découverte du jeu !

Ceci dit, Mass Effect demeure Mass Effect. Oui, il y a plus de possibilités au niveau des découvertes, mais on retrouve le même système de combat que par le passé avec quelques petites modifications. Ainsi, Mass Effect Andromeda demeure un jeu de rôle à la troisième personne avec des séquences de tir plutôt lourdes au sein desquels on peut employer des armes à feu, des armes de mêlée ou des pouvoirs spéciaux. À l'instar des habiletés de notre personnage, ces pouvoirs peuvent s'améliorer avec l'expérience reçue grâce à des arbres de compétences pas nécessairement plus développés qu'au sein des autres Mass Effect.

Attendez-vous donc à retrouver un jeu aux libertés exploratoires plus étendues, mais demeurant classique et donc plus ou moins amélioré quant à ses mécaniques de jeu de tir à la troisième personne.

 

Retour en arrière du système d'exploration spatiale

Vous rappelez-vous du système d'exploration spatiale de Mass Effect 2 ? Ce fut l'une des grandes critiques du jeu et pour une raison que j'ignore, on a intégré un système similaire dans Mass Effect Andromeda. Certes, sur les planètes qu'on peut explorer, le jeu propose plus de liberté qu'avant, mais dans l'espace, c'est encore aussi limité.

Ainsi, lorsque vous voudrez explorer les planètes d'un système solaire d'Andromeda, le jeu entrera en mode automatique. Vous ne ferez que sélectionner une planète et votre vaisseau s'y rendra automatiquement. Contrairement à Mass Effect 3, il n'y a pas de gestion de carburant ni de mouvement manuel à effectuer. Puis, après 5 à 10 secondes lors desquelles vous verrez votre avancée à la première personne à partir de la vue de votre vaisseau (ce n'est pas très palpitant même si ça peut sembler l'être), vous pourrez scanner la planète à la recherche d'anomalies.

On retrouve donc le système si peu interactif de Mass Effect 2. Pire, ce ne sont pas toutes les planètes qui possèdent quelque chose d'intéressant. Il vous arrivera souvent de vouloir aller scanner toutes les planètes d'un système pour que votre pourcentage d'exploration soit maximisé, mais attendez-vous à ce que plusieurs planètes n'aient absolument rien à vous offrir. Vous perdrez donc du temps à voyager vers des planètes ne donnant rien. Et lorsque des planètes vous donneront quelque chose, il s'agira la majorité du temps d'arriver au point de l'anomalie, envoyer une sonde et récolter les ressources automatiquement, sans faire une quelconque action plus palpitante que cela.

Autrement dit, si l'exploration à pied rend Mass Effect Andromeda très intéressant, l'exploration spatiale est quant à elle un retour en arrière qui en décevra plus d'un, notamment les amateurs de jeux comme Star Control II !

 

Du multijoueur accrocheur !

Au-delà de la campagne solo, Mass Effect Andromeda propose un volet multijoueur surprenant. En effet, durant les premières heures pénibles du jeu, vous serez quand même amené à vous familiariser avec les missions d'assaut. Dans ces dernières, vous pourrez envoyer un escadron d'élite et attendre qu'il termine la mission ou bien vous-même participer à l'action. Si tel est le cas, vous plongerez alors dans un mode de style Survie où vous devrez affronter des vagues d'ennemis. Le but de tout cela: mettre la main sur des récompenses uniques pour votre personnage en solo, dont de l'équipement, des crédits et de l'expérience.

Quand je disais que ce volet est surprenant, c'est qu'on prend un grand plaisir à se plonger dans ces missions pour massacrer des vagues d'adversaires. Certes, Mass Effect n'offre pas un jeu de tir à la troisième personne comme Gears of War, mais ça n'en demeure pas moins fonctionnel et efficace. Choisir sa classe de personnage, collaborer avec d'autres joueurs pour affronter des vagues d'ennemis à travers de l'action intense et progresser en récoltant de l'expérience uniquement en multijoueur, c'est grisant, d'autant plus puisqu'on veut obtenir les bonis liés au succès de la mission. À ce sujet, les missions sont rotatives et sont divisées en niveaux de difficulté. BioWare se charge donc de renouveler ces missions régulièrement, vous donnant donc un incitatif pour retourner vers la portion multijoueur et, par le fait même, le jeu au-delà de son imposante campagne solo.

 

Le point sur la qualité visuelle

Depuis que certains joueurs ont pu jouer à Mass Effect Andromeda, le jeu s'est attiré beaucoup de commentaires ironiques au sujet de sa qualité visuelle. Malheureusement, c'est vrai que Mass Effect Andromeda n'est pas le jeu espéré à ce niveau. Bien qu'un jeu soit plus que ses graphiques (et je suis le premier à défendre ce point), on ne peut s'empêcher d'être déçu en constatant le rendu visuel de ce quatrième Mass Effect.

En fait, ce sont surtout les animations faciales qui sautent aux yeux. Les visages du jeu sont statiques et il arrive que la bouche ne suive pas les mots prononcés. Pire, les détails des visages sont pratiquement absents pour certains personnages, étant même de qualité inférieure à Mass Effect 3 ! J'ignore ce qui s'est passé chez BioWare, mais c'est décevant à ce niveau.

Du reste, il y a beaucoup de bogues un peu partout. Si certains environnements sont impressionnants, notamment lorsqu'on explore à pied, il arrive que des textures disparaissent ou qu'elles soient en train de charger alors qu'on avance. De plus, j'ai vu des bogues d'animation, dont des personnages qui se sont retrouvés avec des jambes inversées ou qui tiraient carrément dans le sol pour atteindre des ennemis...en avant d'eux ! C'est drôle quand ça arrive, mais ça dénote aussi un manque au niveau du développement du jeu. Rien de cela ne peut être corrigé ou amélioré avec une mise à jour, mais ça n'en demeure pas moins décevant pour le quatrième jeu d'une série tant acclamée.

 

Devriez-vous y jouer ?

Si vous m'aviez posé cette question avant mes cinq premières heures de jeu, je vous aurais dit que Mass Effect Andromeda est une grande déception. Or, c'est après avoir réalisé le potentiel du Pathfinder que j'étais et ouvert une grande partie des possibilités du jeu que j'ai accroché à ce quatrième Mass Effect. Pour vous dire, j'ai encore envie d'y retourner même après des dizaines d'heures et je sais que je le recommencerai un jour. Ce n'est pas le meilleur Mass Effect, mais ça n'en demeure pas moins une belle expérience de laquelle BioWare devra apprendre si d'autres (très probables) opus voient le jour !

 

Ce que vous aimerez:

- Le monde riche proposé

- Les nouvelles options exploratoires sur les planètes que l'on peut visiter

- La quantité de contenu, notamment au niveau des missions et endroits à explorer

Ce que vous n'aimerez pas:

- L'exploration spatiale aux mécaniques limitées

- La construction décevante des personnages et des dialogues

- Les problèmes visuels et les animations faciales absentes

 

Note: 8 sur 10

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci:

TEST DU JEU GEARS OF WAR 4 - UN NOUVEAU DÉPART !

Source(s) image(s):
Forbes
Origin

Commentaires