BORNES ÉLECTRIQUES

Les grands rivaux que sont les firmes allemandes Mercedes-Benz et BMW s’allient. En effet, les deux vont mettre de côté leurs luttes ancestrales pour promouvoir un objectif commun ; le développement de technologies reliées à la conduite autonome.

À LIRE AUSSI : Mercedes me : l'avenir de l'interaction entre l'homme et la machine

En fait, on parle ici de véhicules semi-autonome ET entièrement autonome.

Le projet qui unit les deux entreprises concerne la conception d’une plateforme modulaire qui sera capable d’accommoder les différents stades d’automatisation. Il en existe cinq, en fait. Le niveau le plus élevé renvoie à une conduite qui ne nécessite pas l’intervention de l’humain. Pour l’instant, les partenaires n’ont pas exclu l’idée de travailler sur ce stade. Cependant, on va d’abord se concentrer sur les niveaux trois et quatre.

Les avantages découlant de cette collaboration sont multiples. Dans un premier temps, elle va permettre à chacune des entités des économies substantielles. Ensuite, la fusion des différentes expertises ne sera que bénéfique. Au final, cela devrait leur permettre d’amener plus rapidement la technologie sur le marché.

Pour l’instant, on ne sait pas trop qui fera quoi. On ne sait pas non plus quelle firme financera tel ou tel aspect du développement, et vice versa. Ce que l’on sait, c’est que les deux espèrent pouvoir aboutir avec quelque chose de concret vers le milieu de la prochaine décennie, soit 2025.

D’autres partenaires ?

Il n’est pas impossible non plus que d’autres groupes se joignent aux efforts des deux géants allemands. Ces derniers se sont dits ouverts à la chose. Et on ne parle pas uniquement d’autres constructeurs automobiles ici ; l’expertise pourrait provenir d’autres domaines ayant à cœur le développement de véhicules à conduite autonome.

La plus récente annonce effectuée conjointement par les deux firmes est venue confirmer une rumeur qui avait fait surface au mois de décembre dernier. Cette dernière avait été pile-poil alors qu’elle faisait état du partenariat qui vient d’être publicisé.

Ce qui est intéressant, c’est que cette rumeur faisait aussi référence au développement de plateformes automobiles ET de batteries pour de futurs produits électriques. Or, il n’a pas été question de ces sujets lors de l’annonce de février 2019. Cela ne veut toutefois pas dire que ces thèmes ont été rejetés du revers de la main. La rumeur du mois de décembre voyait peut-être juste à tous les niveaux.

Nous en saurons assurément plus au cours des prochains mois alors que d’autres détails seront rendus publics.

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Mercedes-Benz Classe C : le grand raffinement accessible

usr_img/2019-02/f%C3%A9vrier%202019/mercedes%20classe%20c.png

 

 

Source(s) image(s):
Affaires de gars

Commentaires