Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais il me semble qu'il devrait y avoir une limite de publications permises par jour sur Facebook, ainsi qu'un contrôle sur ce qui se dit. Parce que vraiment, il y a des gens qui publient absolument n'importe quoi, et ensuite ça pollue notre fil d'actualité. Aujourd'hui, en déroulant le mien, j'ai vu des trucs que j'aurais tout simplement préféré ne pas voir, et ça m'a inspiré cet article, sur les 6 types de gars que tout le monde a juste envie de supprimer de ses amis Facebook. S'il vous plaît, ne soyez pas un de ceux-là...

À LIRE AUSSI: 9 signes qui prouvent qu'elle ne couchera jamais avec vous

Celui qui publie juste trop de photos de selfie du genre « Trafic jam » ou « Bored »...

Premièrement, pourquoi ces gars commentent-ils leurs photos en anglais? C’est plus tendance? Si vous avez envie d’écrire vos sentiments au monde entier, faites-le au moins en français. Deuxièmement, les gens n’ont pas demandé à voir votre visage sur leur mur, à moins que vous ayez décidé de changer votre photo de profil. À tous ces gars qui s’aiment tellement qu’ils mettent des photos de leur face sur les médias sociaux à chaque jour ou chaque deux jours, vous êtes pires que des filles.

Celui qui « autolike » ses statuts et ses photos de profil

Si je me suis rendue jusqu’à l’écrire dans un article, c’est parce que j’en connais qui le font. C’est juste que les gars, quand vous avez 4 « j’aime » sur votre photo de profil ou votre publication, dont le vôtre, on le remarque. Et oui, on vous trouve vraiment loser.

Celui qui prend Facebook pour son journal intime

On dirait que Facebook est parfois même pire qu’un journal intime. Parce que qui raconte vraiment à son journal intime ce qu’il a mangé pour déjeuner, combien de temps ça lui a pris pour se rendre au travail, combien de kilos il a levés au « bench » ou combien d’heures il a dormi la nuit précédente? Personne. Non, personne, puisque même les feuilles de papier de votre journal s’en foutent... Alors imaginez vos amis Facebook.

Celui qui veut que tout le monde sache qu’il est allé au gym

Vos selfies de gym, c’est NON. Tant mieux pour vous si vous êtes allé, mais nous n’avons pas demandé à le savoir. Et si en plus vous publiez une photo de vos muscles « après gym », c’est doublement non. Je ne sais pas si vous avez l’impression que ça vous rend attirant ou viril, mais je vous confirme le contraire.

Celui qui est trop intense sur les actions rendues possibles par Facebook

Je parle ici du gars qui commente, aime et partage toutes les publications sur Facebook, autrement dit celui qui montre à tout le monde qu’il passe environ 8 heures par jour sur cette plateforme sociale. Je parle aussi de celui qui vient te parler directement sur la messagerie instantanée, deux secondes après que tu t’y sois connectée, pour te dire absolument rien d’intéressant. Les gars trop intenses sur Facebook nous donnent envie de faire les trois seuls clics nécessaires pour les supprimer de notre liste d’amis.

Celui qui ajoute des filles qu’il ne connaît absolument pas, et qui trouve même le moyen de lui écrire en message privé si elle n’accepte pas son invitation

Si une fille n’accepte pas votre invitation après 3 jours, j’ai une bien mauvaise nouvelle pour vous : elle ne l’acceptera jamais. Parce que oui, 3 jours plus tard, elle a bel et bien vu le petit « 1 » rouge sur l’icône, elle a cliqué sur votre profil, et a pris la décision de ne pas vous ajouter pour je ne sais quelle raison. Alors si c’est le cas, prière de ne pas lui envoyer de message privé par la suite. C’est la façon parfaite de montrer que vous êtes un loser accompli et que vraiment, vous ne l’avez pas du tout, l’affaire, avec les filles.

J'espère que vous ne faites partie d'aucun de ces types de gars: surtout pas le premier, ni le dernier, puisque ce sont les pires! Et en passant, cet article s'adresse aussi aux filles, puisqu'il y en a plusieurs qui font la même chose...

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

6 trucs que vous faites qui leur tapent vraiment sur les nerfs

Source(s) image(s):
Filles dégoûtées, via Shutterstock

Commentaires