De tous les conflits armés de l’histoire, les hommes ont utilisé les animaux pour atteindre leurs objectifs de destruction. Voyons le rôle qu’ont joué plusieurs de ces animaux lors de trop nombreuses guerres, anciennes ou récentes. Vous serez surpris de la polyvalence par certains animaux.

À LIRE AUSSI : 10 VIEILLES PUBS ET LEURS PORTE-PAROLES VEDETTES  

Les animaux de logistique

Rôle bien adapté à ce rôle, les animaux ont depuis longtemps servit au transport de marchandise, d’armement comme tirer des canons, transporter la nourriture, les blessés, etc. Essentiellement, ce sont les chevaux, les mules ou les dromadaires qui s’occupent de cette lourde mais nécessaire tâche. Pourtant, à ce niveau, les animaux ne sont pas impliqués directement dans les combats.

Les communications

L’usage d’animaux s’est aussi fait dans le cadre du renseignement et des communications dans plusieurs guerres. On connaît bien sûr les pigeons voyageurs qui transportaient, attachés à leurs pattes, des messages entre les secteurs d’opération jusqu’au quartier général. Cela aidait les commandants d’armées à planifier leurs stratégies en ayant accès à des informations rapidement. Lors de la Première guerre mondiale, on eut recours aux pigeons pour aller prendre des « photos aériennes » grâce à de minuscules appareils-photos attachés sous ceux-ci. On utilisa également les chiens pour aider à passer des fils télégraphiques entre les tranchées dans les zones de combat. On les attelait à des bobines de fils télégraphiques et les lançait dans le « No Man’s land »…

Chien-mine russe lors de la Deuxième guerre mondiale

Des armes offensives

Mais les animaux ont bien sûr servit directement aux combats, étant même des armes offensives. On n’a qu’à penser aux combats dans l’Antiquité entre Hannibal et les Romains ou dans les guerres d’Alexandre le Grand, où on utilisait les éléphants pour charger l’ennemi (et le terroriser!). Les chevaux aussi ont accompagné l’homme dans ses combats; on n’a qu’à penser aux chevaliers au Moyen âge ou aux charges de cavalerie il y a à peine un siècle à peine. Plus près de nous, lors de la Première guerre mondiale, les Britanniques utilisèrent les « Mouettes radar »; ils prirent l’habitude de lancer du pain à l’eau au moment de faire surface en sous-marin afin d’habituer les mouettes à suivre les sous-marins sur de longues distances. C’est ainsi que les mouettes indiquaient aux navires anglais la position des sous-marins allemands qui venaient de plonger… Puis, on se souviendra aussi de ces chiens-mines que les Soviétiques lançaient contre les chars allemands. Les chiens étaient entraînés à aller chercher de la nourriture sous les chars, vêtus de vestes remplies d’explosifs. Une fois sous les chars allemands, les mines étaient déclenchées…   

Les animaux de guerre aujourd’hui

Aujourd’hui, il est jugé cruel d’utiliser les animaux à des fins militaires, mais cela ne veut pas dire que ça ne se fait pas. On raconte que les Américains ont dressé des phoques et des dauphins à aller se promener sous les sous-marins où des mines magnétiques devaient exploser. Espérons que ça ne sera pas suivi par d’autres bonnes idées du genre…

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci :

150E DU CANADA : FÉDÉRATION OU CONFEDERATION?

Liens :

www.canald.com

www.passion-animaux.com

www.horizon14-18.com

Source(s) image(s):
chien de guerre
chien-mine
hannibal

Commentaires