Pour grand-p'pa... Mon grand-père était un bizouneux professionnel. Comme beaucoup de personnes âgées, j’imagine, il avait plusieurs années de bizounage à son actif. Y’en a réparé des affaires : des chars, des tondeuses, des chainsaws, des souffleuses. Mais des tumeurs au cerveau, ça y’en avait pas vu souvent.

À LIRE AUSSI : CHAQUE FOIS QUE TU PARLES AU CINÉMA, UN ENFANT MEURT EN AFRIQUE

Comment on l’a su ? Son côté droit a commencé à imiter Stephen Hawking. Pas supposé d’habitude!

J’aurais tellement aimé ça qu’on puisse le couper sur la longueur pis garder le bon côté encore une couple d’années.

Bon... Ça aurait été dégueulasse sur les photos à Noël, mais si tout le monde s’était assis à sa gauche au souper, on aurait oublié que grand-p'pa était splitté en deux!

Je me serais contenté d’une moitié de cet homme-là. Ça aurait été comme gagner un demi-million. Ça fait la job pareil! Tu dis pas non à ça un demi-million!

Ça a l’air que la médecine est pas rendu là.

Canadian Tire est dans la marde

Restructuration, fermetures, faillite. Je vois déjà ça venir! Canadian Tire va traverser de durs moments dans les prochaines semaines. Ils viennent de perdre leur plus gros client!

Mon grand-père était toujours rendu là. Fin renard, il avait compris, comme plusieurs, que tout tombe à 75 % de rabais à un moment ou un autre dans l’année. Seule affaire, quand le wescott tombait en spécial, y’en achetait 12! Fack ça s’annule! 

Y s’habillait pas là, mais c’est ben juste parce qu’ils n’avaient pas de chemises de chasse à manches courtes.

L’autre jour, je suis allé chez eux et ma grand-mère m’a fait goûter de délicieux biscuits d’avoine. Je lui ai demandé « où t’as pris ça grand-m'man » ? Et elle m’a répondu « check au Canadian Tire ». Parce que vous faites votre épicerie là-bas en plus ? Quessé qu’on mange pour dîner ? Des cashews ? 

Je m’ennuie en tabarouette

J’ai déjà fait un tour de trottinette attachée en arrière du char de mon grand-père. T’as sûrement déjà entendu l’expression « c’était une bonne idée sur papier ». Ben ce projet là, même à voix haute, c’était assez moyen!

On allait souvent déjeuner ensemble. Y voulait toujours son bacon très sec. Y’aimait ça ben grillé là... genre « Holocauste » grillé!

Quand on finissait de manger, il me posait toujours la même question : « as-tu checké ton huile récemment »? Et moi de répondre « oui »!

Je savais même pas que mon char avait de l’huile! (J’exagère à peine ici)

Je viens de perdre mon garagiste

C’est mon grand-père qui prenait soin de mon vieux Hyundai. À c’t’heure qui est pu là, je donne pas 2 semaines à la pauvre voiture.

Moi, quand j’étais petit, pendant que mes cousins allaient battre un vieux Tercel dans l'champ, je faisais du patinage artistique. Tu te doutes ben que j'étais pas le genre de gars toujours en chest qui shinait son moteur en sifflant des chicks dans le parking de l’aréna. (Criss non)

Je ne connaissais rien là-dedans, pis ça ne m’intéressait pas. Encore aujourd’hui, quand quelque chose fait du bruit, je donne des tapes dessus jusqu’à tant que ça arrête. Un prix Nobel. (Va falloir que je règle ça avant d’avoir un enfant d’ailleurs)

Mon grand-père était plus fort que le tien

Littéralement. Dans un combat de rue, mon grand-père aurait pu défoncer tous les grands-pères de ce monde. C’était le genre de gars qui pouvait te casser un bras rien qu’en le regardant!

Mais il ne le faisait pas. Il n’usait jamais de la violence. Probablement parce qu’il avait compris que ça mène à rien et qu’aucun problème ne se règle par la violence.

On sauvera pas le monde à coups de pied dans face!  

C’est là que je réalise que perdre quelqu’un... je ne suis pas bon là-dedans

C’est mal fait la vie. Y dérangeait personne. Ça aurait pas pu être quelqu’un d’autre ? Genre... je sais pas moi... le gars qui chante Despacito! Me semble que ça aurait été un bon candidat dans la catégorie des « on ne s’ennuiera pas tant »!

J'ai aucune idée de comment je suis supposé gérer ça moi, le deuil. J'ai pas beaucoup d’expérience en la matière.

Ça laisse comme un trou en dedans. Pas comme un début de rouille dans une aile de Mazda Protégé... plus comme un coup de douze dans un melon d’eau. Un gros trou!

Le genre d’affaire que même mon patenteux d'grand-père aurait pas pu arranger.

J'étais pas plus compétent pour accompagner quelqu’un vers la mort, en passant.

Mourir, c’est le genre d’affaires qu’on fait rien qu’une fois. C’est assez difficile de donner des conseils là-dessus à quelqu’un d’autre!

Vers la fin je le voyais ben que mon grand-père était tanné, brûlé, plus capable. À un moment donné, j’étais seul avec et il m’a demandé « comment on fait pour retrouver la mémoire »? Hé la la... là j’étais fourré. Je me doutais ben que j'allais pas trouver la réponse à ça sur Wikipédia.

« An apple a day keeps the doctor away »! Ben non. J'y ai pas dit ça. Je lui ai répondu « je l'sais pas grand-p'pa ».

Je crois en rien

J’pas le genre de personne qui dit « grand-papa, es-tu là » quand j’entends une porte d’armoire bouger. Non non... la porte d’armoire bouge, « appelle le plombier »! (Patinage artistique, je vous l’ai dit. Ça que ça fait)

Je crois en rien, mais je respecte les croyances des autres. J’aimerais ça moi aussi croire qu’il y a quelque chose après la mort. Ça me rassurait de savoir que mon grand-père peut poursuivre ses petites activités, dans les nuages.

Y a-tu des McDo, en haut ? Et si oui, les clients sont-ils moins bêtes un peu ?

Y a-tu des Tim Hortons où les employés se mêlent pas dans ta commande ?

Y a-tu des Canadian Tire au ciel ? 

Ça serait cool. Grand-p'pa pourrait continuer de manger des p’tits cocos McDo, de boire du café cheap et d’acheter des outils qu’il a déjà pour l’éternité.

 

Sur une note plus sérieuse, j’aimerais remercier les infirmières, médecins et bénévoles qui ont pris soin de mon grand-père durant les dernières semaines. Vous savez les posters de super-héros dans les chambres à coucher de p’tits gars... on devrait remplacer ça par des affiches de professionnels de la santé. Ce sont eux, les vrais super-héros.

Vous avez bien lu bénévoles. Dans l’aile des soins palliatifs, il y avait une gentille personne qui était là pour aider et qui est venue se présenter à moi comme étant une bénévole. J'ai pas pu m’empêcher de me dire « soit c’est une personne fondamentalement bonne, soit c’est une criss de malade qui aime voir les gens souffrir et mourir ».

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci : 

9 CHOSES QUI SONT BIEN MEILLEURES QU’UNE PARTIE DE JAMBES EN L’AIR

Source(s) image(s):
Anthony Cossette

Commentaires