Si vous êtes comme moi, vous avez toujours été fascinés par les véhicules concepts qu'il est possible d'admirer dans les différents salons automobiles. Au grand rendez-vous de Montréal, en janvier, il est toujours possible d'en admirer quelques-uns.

À LIRE AUSSI : VOILÀ UN STATIONNEMENT D'HOTEL À FAIRE RÊVER

Souvent, ces bolides sont là pour nous faire rêver. En d'autres moments, il s'agit davantage de véhicules de préproduction.

C'est vrai aujourd'hui et c'était vrai à l'époque. Cependant, jadis, les véhicules concepts étaient beaucoup plus flyés que ceux d'aujourd'hui.

Le cas de la Ford Mystere est éloquent à ce chapitre. Voilà un produit qui semblait directement sorti du futur.

La Mystere a été conçue à l'été  1954. Elle devait être présentée au Salon de Detroit de 1955, mais en raison de certains traits stylistiques que Ford souhaitait garder encore secrets concernant ses modèles à venir en 1957, son dévoilement a été déplacé au mois de septembre 1955. C'est alors que les premières photos de la Mystere furent dévoilées. La voiture fut ensuite présentée au public dans le cadre d'un salon présenté à Chicago.

Sur le plan du design, la voiture avait une allure vraiment futuriste avec son toit de verre. Ses ailerons arrière trahissent cependant la période à laquelle elle fut conçue. Le modèle qui fut présenté au public n'avait pas de moteurs, mais un endroit lui avait été réservé à l'arrière. Advenant le fait où on lui en aurait greffé un, ce dernier aurait été une turbine à gaz. Sous le capot, on retrouvait un immense espace réservé au rangement.

À l'intérieur, les sièges pouvaient pivoter pour faciliter l'entrée et la sortie des occupants. L'entrée d'air qui peut être vue sur le toit devait servir à rafraîchir les passagers. Quatre places étaient prévues à bord et le volant pouvait être déplacé d'un côté à l'autre de l'habitacle, ce qui signifie que la voiture pouvait être conduite de l'un ou l'autre des côtés.

On retrouvait aussi à bord des commandes à boutons poussoir pour contrôler la transmission, un tableau de bord capitonné, ce qui n’était pas la norme à l'époque, et une télévision était intégrée à l'arrière.

Un radiotéléphone était même présent à bord.

Nul doute, le modèle a certainement fait rêver de nombreux amateurs.

Quant au design, on remarque d'emblée que les feux de la partie arrière ont par la suite été utilisés sous cette forme sur de nombreux produits Ford. D'autres éléments des panneaux de la carrosserie ont également servi à de futurs modèles de l'entreprise.

Les voitures concepts d'époque sont souvent oubliées par l'histoire.

On s’est donné comme mission de vous les faire découvrir.

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci :

22 MILLIONS ET DEMI POUR CETTE ASTON MARTIN DBR1 1956

Source(s) image(s):
Ford

Commentaires