prédictions saison 2017-2018 Canadiens LNH - #adg

Dans un mois jour pour jour, les amateurs des Canadiens seront au lendemain du premier match de la saison régulière 2017-2018, ils auront observé la mouture officielle concoctée par Claude Julien et ses collègues et ce sera suffisant pour plusieurs afin d’analyser les 81 rencontres suivantes… Le moment est donc propice pour lancer des prédictions sur les faits qui marqueront le prochain calendrier de la LNH à Montréal!

À LIRE AUSSI : « LES 10 JOUEURS INCONTOURNABLES POUR L’AVANTAGE NUMÉRIQUE DU CH EN 2017-2018 » 

L’organisation a annoncé vendredi dernier l’identité des 23 jeunes hockeyeurs qui prendront part au camp des recrues, du 7 au 13 septembre prochain, avant de participer à un tournoi qui regroupera les espoirs des Maple Leafs et des Sénateurs, à Toronto, du 8 au 10 septembre.

Le lundi suivant, le 11 septembre, les activités s’amorceront officiellement pour les joueurs « réguliers » avec la tenue du fameux tournoi de golf annuel du Canadien.

Ce sera l’occasion pour l’entraîneur-chef Claude Julien de diriger son quinzième camp d’entraînement dans la LNH.

Malgré la présence d’un pilote d’expérience et respecté, deux éléments inquiètent les partisans montréalais: Qui sera le centre #1 de l’équipe et qui sera le défenseur qui  aura la responsabilité d’évoluer à la gauche de Shea Weber?

Deux questions qui planent depuis un an, d’ailleurs…

Est-ce qu’elles trouveront réponse lors du tournoi de golf, comme si attend Georges Laraque? L’ancien homme fort avance que Marc Bergevin y fera une annonce importante!

Pour l’instant, allons-y de projections bâties sur la formation actuelle!

5) La défensive sera la meilleure de la LNH

La défensive montréalaise a subi d’importants changements cet été, on n’a qu’à penser aux départs d’Andrei Markov, Alex Emelin, Nathan Beaulieu, et dans une moindre mesure de Nikita Nesterov.

Karl Alzner, Mark Streit, David Schlemko , Jakub Jerabek, Joe Morrow, et peut-être Éric Gélinas, tenteront d’assurer la relève.

Or, selon Grant McCagg, du Recrutes.ca, un facteur sous-estimé des observateurs sera la présence de Julien derrière le banc.

L’entraîneur est reconnu comme l’un des meilleurs de sa profession afin de soutirer le maximum de sa troupe.

L’analyste étaie d’ailleurs sa théorie en faisant valoir que la défensive qu’il avait à sa disposition en 2011, lorsqu’il a remporté la Coupe Stanley avec les Bruins, n’avait rien d’une brigade d’élite.

Par ailleurs, McCagg prévoit également que l’édition 2017-2018 du CH devrait voir ses défenseurs générer une aussi grande production offensive que l’an dernier

Dès le camp d’entrainement, il pourra implanter son système de jeu et la défensive du CH semble être désormais axée sur des joueurs qui bloquent beaucoup de tirs.

Les amateurs du Tricolore vont certes s’ennuyer des passes précises et des lancers percutants de Markov et des mises en échec d’Emelin, mais avec une défensive qui pourrait faire mieux au chapitre des  tirs bloqués que la saison passée – qui a tout de même terminé au 11e rang de la LNH – et la présence de Carey Price devant le filet, le club de Montréal pourrait remporter le trophée William-Jennings, attribué à l’équipe ayant accordé le moins de buts en saison régulière!

4) Le duo Pacioretty – Drouin sera l’un des meilleurs du circuit

Tous les partisans du CH ont hâte de voir Jonathan Drouin à l’oeuvre, le Québécois est d’ailleurs le jeune qui devrait avoir la plus grande influence sur les résultats de l’équipe cette année!

Tout porte à croire qu’il évoluera avec le capitaine, Max Pacioretty, dès le jour 1 du camp et qu’il s’agira du meilleur duo offensif du Tricolore depuis belle lurette!

Paul Gagné, l’entraîneur privé avec qui Pacioretty et Drouin se sont entrainés tout l’été, est convaincu que le nouveau venu connaîtra la saison de sa carrière cet hiver, tout en ajoutant que Pacioretty sera dans une meilleure forme générale cet automne.

On ne peut d’ailleurs pas passer sous silence le fait que les deux joueurs semblent avoir développé une chimie instantanée pendant leur entrainement estival…

Pour Drouin, la pression est énorme – et son capitaine joue son rôle en le prenant sous son aile – mais il obtiendra plus de temps de glace à Montréal, notamment en avantage numérique.

Et Pacioretty aura enfin un coéquipier capable de peut conserver la rondelle longtemps afin de créer ouverture, tout en réalisant une passe précise et vives dans les zones de haute circulation.

C’est tout à fait réaliste de projeter une production de plus de 40 buts pour le capitaine, et une récolte de 70 points pour Drouin!

3) Martin Reway disputera des matchs avec le grand club

Le tournoi des recrues sera l’occasion pour plusieurs espoirs d’attirer l’attention, mais pour Martin Reway, se sera plutôt une audition pour le grand show!

L’ailier gauche sélectionné au quatrième tour du repêchage de 2013 représente actuellement le mystère du prochain camp d’entraînement.

S’il retrouve la forme rapidement.

Depuis son repêchage, il a quitté la LHJMQ pour aller évoluer chez les professionnels en Europe, où il a évolué pour deux clubs en deux ans, des changements qui se sont faits chaque fois dans le tumulte… Mais Reway a maintenu sa production offensive à un niveau qui le rend désirable pour n’importe quelle formation.

Il a été l’auteur de très belles prestations en tournois internationaux pour la Slovaquie.

L’an dernier, un virus qui s’est attaqué à son cœur l’a gardé loin de patinoire pour toute la saison.

Le Slovaque se dit enfin prêt à établir sa marque en Amérique du Nord, il est prêt à surprendre l’organisation et les amateurs.

Son talent en possession du disque et sa vision du jeu pourraient lui permettre de réussir le même exploit qu’Arturri Lehkonen en 2016-2017, soit de percer l’alignement montréalais.

Dans le cas échant, un passage avec le club-école pourrait l’aider à retrouver ses repères, mais on le verra au Centre Bell cet hiver!

2) Une saison de 100 points et plus

Las Vegas fera son entrée dans la LNH cette saison, mais les preneurs aux livres du Nevada ont déjà retenus l’attention des amateurs cette semaine en dévoilant les projections sevrant à établir les cotes des équipes les plus susceptibles de remporter le championnat de saison régulière.

Les favoris pour mettre la main sur le trophée des Présidents seraient les Ducks d’Anaheim.

Les Capitals de Washington, les champions l’an dernier, figurent au quatrième échelon.

Ces derniers ont « perdu » Marcus Johansson et Karl Alzner sans vraiment les remplacer…

En misant notamment l’acquisition d’Alzner, le Canadien est la sixième formation ayant le plus de chances d’amasser le plus de points en 2017-2018.

On peut d’ores et déjà affirmer que le Tricolore récoltera au moins 100 points et participera aux séries le printemps prochain!

1) Max Pacioretty disputera sa dernière saison à Montréal

Vous trouvez que les prédictions sont jusqu’ici très positives et teintées d’une certaine partisanerie? Ça se termine ici!

J’ai beau vanter la chimie entre le capitaine et le jeune prodige acquis du Lightning, leur prédire une campagne exceptionnelle, Pacioretty pourrait bien disputer sa dernière saison à Montréal!

Les partisans ont vite oublié l’échec  des dernières éliminatoires, où personne ne s’est levé au sein de la formation, mis à part, Alexander Radulov…

La direction du club est également prête à lui donner une autre chance, mais cette fois Pacioretty devra se faire valoir en séries!

En juillet prochain, Pacioretty amorcera la dernière année de son actuel contrat qui lui rapporte 4,5 millions de dollars annuellement. À ce salaire, il est une des aubaines incontestables du circuit et ce sera le moment pour Marc Bergevin de tenter de l’échanger à l’un de ses homologues!

Parce que si le DG attend une année de plus, il devra négocier avec son capitaine une prolongation qui devrait le conduire possiblement à sa retraite, ou échanger ses droits sans retirer sa pleine valeur sur le marché des transactions.

Pacioretty jouera donc son avenir cette saison! Une autre bonne production durant le calendrier régulier, mais surtout un tournoi printanier lors duquel il affirmera son leadership sont nécessaires pour lui.

Sinon, Bergevin devra assurément considérer l’échanger durant l’été 2018, d’autant plus que l’avenir de l’attaque de son organisation semble assuré avec Drouin!

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci :

« LES 8 JEUNES JOUEURS DU CANADIEN À SURVEILLER EN 2017-2018 »

Source(s) image(s):
Tone E Scott

Commentaires