J'adore le ComicCon pour la simple et bonne raison que c'est un événement mettant en vedette tout ce que j'aime de la culture pop. Pour la troisième année consécutive, je me suis donc rendu au salon de Montréal afin de non seulement plonger à fond dans l'univers geek, mais aussi pour jouer à certains jeux. En effet, gracieuseté de Sony et Zone Franche, j'ai pu mettre la main sur quelques jeux qui seront lancés au cours des prochains mois sur PlayStation 4. Et croyez-moi, il y en a des bons !

À LIRE AUSSI: TEST DU JEU DETROIT: BECOME HUMAN - DES ROBOTS PAS POUR TOUS

Spider-Man

Sony croit beaucoup en Spider-Man. Depuis son dévoilement, les fans veulent le voir et le jeu a pris de plus en plus de place tant dans les discours de Sony qu'au sein des événements qu'elle organise. Ce n'est donc pas pour rien qu'il s'agissait du jeu central du grand kiosque de Sony lors du ComicCon.

La première chose qui frappe en jouant à Spider-Man est sa beauté. C'est un magnifique jeu qui, malgré quelques effets de traînée, vous surprendra. En outre, Insomniac Games a reproduit la ville de New York avec tous ses détails et monuments afin que vous puissiez vous y promener librement. De plus, la ville est remplie d'activité de sorte qu'on voit constamment des passants, des voitures ou encore des hélicoptères. On se sent donc dans l'une des plus grandes villes des États-Unis !

Ceci dit, développer un jeu sur Spider-Man ne doit pas être évident en raison de la nature même du super-héros. Spider-Man est un héros reconnu pour son agilité et son athlétisme. Donc, il faut à la fois être capable de développer un univers où il pourra réaliser ses prouesses et mettre sur pied un système de combat qui permettra de suivre ses techniques et coups très rapides.

Insomniac Games semble avoir réussi ce défi sur à peu près tous les points de vue. En effet, Spider-Man propose un immense environnement qui m'a semblé encore plus vaste que n'importe quel autre jeu Spider-Man. On peut s'y promener comme on veut en se balançant (d'ailleurs, les fils d'araignée s'accrocheront réellement aux bâtiments), en escaladant les murs, en courant, etc., le tout afin de récolter des points d'aptitudes permettant d'améliorer Spider-Man ou encore pour compléter l'une des très nombreuses activités offertes. Pour vous dire, j'ai déclenché une mission secondaire m'ayant demandé d'éliminer un gang chinois. Or, cette simple mission en apparence anodine m'a pris pas loin de dix minutes et il ne s'agissait que d'une activité parmi tant d'autres. Donc, oui, Spider-Man sera un jeu long et massif !

Les combats sont quant à eux largement inspirés de ceux de Batman Arkham. Les ennemis attaquent l'un après l'autre, certains nous mitraillant à distance. Vous saurez quand appuyer sur le bouton d'esquive lorsque vous verrez le sens du danger de Spider-Man s'illuminer ou encore lorsque vous verrez la ligne de tir d'un ennemi tourner au rouge. On sent l'impact des coups de Spider-Man et c'est étonnamment fluide pour un personnage bougeant aussi rapidement. Seules ombres au tableau: je n'ai pas trouvé comment cibler manuellement un ennemi (le jeu se contentant de cibler automatiquement celui le plus près de nous) et la caméra ne recule pas assez lorsqu'on fait face à une vague de criminels, nous empêchant donc de voir certains d'entre eux.

Par ailleurs, attendez-vous à un apprentissage plutôt abrupt pour maîtriser les contrôles. Spider-Man ne propose pas seulement un défi relevé, mais aussi des contrôles assez complexes qu'il faut prendre le temps d'apprivoiser. En raison de la multitude de techniques que peut réaliser l'alter-ego de Peter Parker, il y a des combinaisons de boutons à apprendre tant à l'extérieur qu'à l'intérieur des combats. S'ajoutent à cela les pouvoirs du costume high-tech du super-héros. Néanmoins, n'ayez crainte, le tout s'apprend quand même assez vite et est bien expliqué. À la fin du démo de quinze minutes, j'étais déjà bien meilleur qu'au tout début, signe que je commençais à maîtriser les contrôles du jeu.

En somme, Spider-Man sera sans aucun doute une autre grosse exclusivité de Sony en 2018. Sans prendre trop de risque, j'ose m'avancer en affirmant qu'il s'agira du meilleur jeu basé sur Spider-Man et probablement l'un des meilleurs jeux de super-héros à avoir vu le jour !

Spyro Reignited Trilogy

Avec le succès remporté par Crash Bandicoot N. Sane Trilogy, Activision et Vicarious Visions ramèneront un vieux héros de l'ère de la PlayStation. Le sympathique dragon Spyro effectuera un retour l'automne prochain dans une trilogie refaite à l'image de celle de Crash Bandicoot.

Tout comme pour Crash, Spyro Reignited Trilogy est magnifique, vraiment magnifique. Tout a été refait sur le plan visuel, des couleurs aux environnements en passant par les modèles de personnages. Spyro n'a jamais eu aussi fière allure que dans ce jeu très fluide présenté en 60 images par seconde et en 1080p. Et que dire des effets de particules ainsi que ceux engendrés par le feu craché par Spyro, qui font écarquiller les yeux ! Honnêtement, ce rehaussement visuel donne encore plus l'impression d'être dans un univers fantastique et féérique !

Cependant, quand est venu le temps de jouer, j'ai dû me réhabituer à jouer à un jeu d'époque. Un peu comme Crash, Spyro est un jeu ayant des contrôles plutôt rigides ainsi qu'une caméra posant les problèmes classiques des jeux de plates-formes d'antan. Je suis mort je ne sais combien de fois simplement parce que la caméra ne me donnait pas un bon angle de vue sur les ennemis, dont les fameux chiens accompagnant des magiciens qui nous sautent dessus et qu'on ne peut éviter qu'en courant après leur avoir craché du feu dessus. Bref, ce n'est pas évident, du moins au début.

Or, on s'habitue assez rapidement et j'ai finalement pu compléter les deux niveaux du démo sans trop de difficulté. Je m'attends à ce que les contrôles et, surtout, la caméra soient pointés du doigt comme étant les principaux problèmes des trois jeux de la trilogie, mais ça ne m'a pas empêché d'avoir beaucoup de plaisir à récolter des diamants et à éliminer les obstacles devant moi avec le petit dragon mauve.

Ainsi, j'avais déjà en tête de me procurer Spyro Reignited Trilogy le 21 septembre prochain. Le démo n'est venu que confirmer ce futur achat !

Beat Saber

Beat Saber est probablement l'une des idées les plus niaiseuses et ingénieuses que j'ai vu depuis bien longtemps. On le sait, depuis l'avènement de la réalité virtuelle, tout fan de Star Wars ne désire qu'une seule chose: un jeu dans lequel il pourra manier le sabre laser. C'est le principe de Beat Saber si ce n'est qu'il s'agit d'un jeu de rythme avec une musique endiablée !

Le jeu est très simple: vous avez des blocs bleus et rouges fonçant vers vous que vous devez éliminer en agitant vos manettes PlayStation Move de différentes façons. Chaque bloc affiche un mouvement dans une direction particulière afin que vous puissiez le détruire. Par exemple, si vous voyez un bloc rouge avec une flèche vers le haut, cela signifie que vous devez donner un coup vers le haut avec votre sabre laser rouge. De plus, vous devrez éviter des obstacles sous la forme de gros murs rouges. Ainsi, en plus de faire aller vos sabres lasers, vous devrez bouger votre corps de haut en bas et de droite à gauche pour éviter d'être frappé par ces murs.

Évidemment, parce qu'il s'agit d'un jeu de musique, les blocs suivent le rythme des chansons. Puisque ces dernières sont de style électro, le beat est frénétique et constant. Non seulement aurez-vous du plaisir à détruire des blocs en les coupant avec vos sabres, mais vos oreilles vibreront au rythme d'une musique endiablée ! Qui plus est, le jeu est passablement difficile, les blocs exigeant des mouvements de plus en plus complexes, voire même des croisements entre les sabres à mesure que la musique avance.

Le jeu a retenu beaucoup d'attention lors de mon passage au point où les représentants de Sony se désolaient de ne pas avoir plus de stations du jeu. Personnellement, j'ai beau ne pas être bon dans les jeux de rythme, Beat Saber est le genre de jeu qui me ferait acheter une PlayStation VR. Et peut-être que ce sera le cas dans un avenir très rapproché !

Si jamais vous possédez d'autres appareils de réalité virtuelle (dont l'Oculus Rift et le HTC Vive), Beat Saber est dès maintenant disponible en accès anticipé sur Steam.

Blood and Truth

Voilà un autre jeu pour la PlayStation VR, mais que je ne connaissais pas du tout. Pourtant, étant un amateur de jeux de tir en corridor, j'ai beaucoup aimé !

Dans ce jeu, vous êtes un agent des forces spéciales qui doit sauver sa famille d'un impitoyable seigneur criminel. Oubliez la tactique ou la subtilité, vous foncerez vers vos ennemis sans penser aux balles que vous pourriez recevoir. Blood and Truth est un jeu de tir dans lequel vous aurez un nombre illimité de balles, gracieuseté de vos chargeurs infinis que vous aurez à votre ceinture. Donc, si vous voyez un personnage, c'est que vous pouvez le tirer soit avec votre pistolet ou encore avec votre arme de gros calibre situé dans votre dos.

À l'extérieur des fusillades, vous aurez quelques actions à effectuer. Par exemple, j'ai dû démonter un système électrique afin d'ouvrir une porte. Pour cela, j'ai dû réellement prendre un tournevis, ôter des vis comme si je le faisais dans la réalité et déplacer des fusibles. Ce n'est rien de bien complexe, mais je suis encore impressionné par ces petites manipulations anodines très réalistes dans les jeux de réalité virtuelle.

Au niveau des mouvements, vous pourrez vous pencher afin d'être protégé par un obstacle et vous rendre à des points particuliers dans votre champ de vision lorsqu'une icône de déplacement apparaîtra. La réalité virtuelle n'étant pas encore au stade de permettre de bouger avec nos pieds, Blood and Truth vous offrira l'occasion de vous déplacer à des points précis parfois en plein coeur d'une fusillade ou une fois cette dernière terminée. Vous pourrez également longer une paroi de gauche à droite en appuyant sur les boutons X ou O de votre manette, ranger votre pistolet en le mettant dans son étui et prendre votre arme de gros calibre en effectuant réellement un mouvement derrière votre épaule comme si vous saisissiez une véritable arme.

Néanmoins, j'ai remarqué quelques problèmes en jouant, signe que le jeu n'est pas encore tout à fait au point. D'une seconde à l'autre, ma visée partait en folie, ciblant tout d'un coup le ciel alors que je n'avais fait aucun mouvement vers le haut. De plus, pour ranger son arme, il faut regarder son étui et appuyer sur la gâchette. Honnêtement, je me suis tiré dans le pied et dans l'épaule des dizaines de fois tout simplement parce que le jeu ne reconnaissait pas mon mouvement. Ah, et pour ceux ayant le coeur sensible, Blood and Truth m'a donné le tournis, spécialement lorsque je passais d'une couverture à une autre. Ma tête et mon sens de l'orientation en ont souffert une fois le casque du PlayStation VR retiré.

Ceci dit, j'ai quand même hâte de voir Blood and Truth à sa sortie. Les problèmes expérimentés peuvent être facilement corrigés d'ici là et pour ceux en quête d'un jeu dans lequel on met son cerveau au neutre pour se défouler en tirant sur tout ce qui bouge, ce pourrait être intéressant !

Et le reste ?

Si j'avais eu plus de temps (j'ai dû écourter ma visite chez Sony pour retourner travailler; il faut bien gagner sa vie !), j'aurais bien aimé essayer d'autres jeux qui seront éventuellement lancés. À voir la réaction de plusieurs personnes, ils semblaient très intrigants !

Parmi eux, j'ai observé de belles réactions à propos de Creed: Rise to Glory, un jeu de boxe qui vous donnera chaud alors que vous serez entraîné par le mythique Rocky Balboa. Votre but sera de devenir le meilleur boxeur en gravissant graduellement les échelons. Sinon, pour des expériences plus tranquilles, vous pourrez vous tourner vers Astro Bot, un jeu de plates-formes très mignon dans lequel on doit résoudre des casse-tête afin de secourir notre équipage dispersé dans l'univers. Tetris Effect risque aussi de plaire aux amateurs de ce légendaire jeu russe alors qu'on pourra déplacer les pièces avec nos mains, le tout dans un style visuel électro plutôt éclaté n'étant pas sans rappeler l'excellent Lumines !

Bref, ceux possédant une PlayStation 4 auront des jeux assez alléchants à se mettre sous la main. Certes, les jeux que Sony nous permettait d'essayer n'étaient pas tous des exclusivités, mais avec Spider-Man et ses jeux pour PSVR, Sony s'assure tout de même d'avoir un catalogue diversifié à proposer à ses fans. Et à voir les réactions des joueurs sur le plancher du ComicCon, les propriétaires d'une PlayStation 4 risquent d'être emballés par leur console d'ici la fin 2018 !

En boni, voilà une photo de votre humble serviteur lors du dernier ComicCon dans un déguisement qui le mettait presque à son avantage. Je dis bien presque !

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci:

TEST DU JEU SHADOW OF THE COLOSSUS (PS4) - LA POÉSIE DE L'OMBRE

Source(s) image(s):
ComicBook

Commentaires