Les bordées de neige se sont multipliées à un rythme important au début de l’année 2019. Pour les affronter, certains véhicules sont mieux outillés que d’autres. Par outil, on fait bien sûr référence à la traction intégrale.

À LIRE AUSSI : 5 éléments à surveiller pour l’entretien de l’auto l’hiver

De nos jours, tous les constructeurs offrent un rouage à quatre roues motrices. Bien que la fonction de ces derniers soit la même, leur mode de fonctionnement ne l’est pas toujours. Certains agissent de façon réactive, selon les conditions. D’autres, comme celui avancé par Subaru, sont dits à prise constante.

Subaru Crosstrek : toujours actif et prévenant

En gros, cela signifie qu’en tout temps, les quatre roues du véhicule sont engagées. Ainsi, le système n’a pas à réfléchir avant d’agir. Il n’a pas à détecter si une surface est glissante ou non. Il n’est pas appelé à évaluer si une des roues du véhicule profite de moins de traction. Le rouage est constamment en mode d’ajustement.

Voilà pourquoi l’approche Subaru en matière de motricité à quatre roues est une référence à travers l’industrie. Et pour ceux que cela pourrait surprendre, rappelons ceci ; la marque japonaise est dominante sur les circuits de rallye.

Le guerrier parfait pour affronter l’hiver

Ainsi donc, tous les produits Subaru sont bien équipés pour affronter l’hiver. Parmi la gamme, certains semblent avoir un profil plus guerrier que d’autres. C’est le cas du Crosstrek, le véhicule parfait pour aller braver n’importe quelle bordée de neige.

En fait, ce qui fait de lui un joueur aussi compétent dans la neige, outre son rouage intégral intelligent, c’est son format. D’abord, il est plus haut sur pattes. Puis, il est doté d’un empattement plus court que les modèles Outback et Forester. Enfin, son design possède un petit je-ne-sais-quoi qui lui ajoute le caractère nécessaire. En somme, en le regardant dans un décor hivernal, on le trouve à sa place.

Moteur actuel… et à venir

Le Subaru Crosstrek est équipé d’un moteur 4-cylindres de 2 litres. Celui-ci propose une puissance de 152 chevaux et un couple de 145 livres-pieds. Cette cavalerie peut être exploitée via le travail d’une transmission à variation continue. Elle peut aussi être gérée par le boulot d’une boîte de vitesses manuelle à six rapports. Dans les deux cas, on parle d’organes efficaces.

La première promet de meilleures cotes de consommation. La deuxième garantit plus de plaisir derrière le volant.

Mieux, en cours d’année, une version hybride enfichable du Crosstrek sera invitée à joindre la gamme. Cette dernière va profiter des organes de la Toyota Prius Prime, un système éprouvé.

Tous les outils pour braver l’hiver

Avec une mécanique frugale et efficace, une version encore plus économique à l’usage dans les plans et un rouage intégral qu’on ne cesse de citer comme référence partout à travers l’industrie, il est clair que le Crosstrek possède tous les outils pour braver l’hiver.

Ajoutez à cela un intérieur bien pensé, des versions bien équipées et un bon niveau de confort.

Avec un Crosstrek, c’est simple, l’hiver n’est pas assez long.

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Top 5 des véhicules pour affronter l’hiver

usr_img/2018-12/decembre2018/top%20vehicule%20hiver.jpg

 

 

 

Source(s) image(s):
subaru

Commentaires