Au cours des derniers mois, vous avez peut-être eu vent de l’arrivée prochaine de versions de véhicules Hyundai porteurs de la lettre N. Cette dernière va servir à désigner des modèles de haute performance. La première en lice à se pointer sera la Veloster N. La firme parle déjà d’un Tucson portant aussi cette lettre. D’autres suivront.

À LIRE AUSSI : IMS CONCEPT : L'AVENIR ÉLECTRIQUE PREND FORME CHEZ NISSAN

Hyundai : qu’est-ce que la division N ?

Mais que signifie donc cette appellation chez Hyundai ? Pourquoi dit-on qu’elle est à surveiller de très près ? Pour l’apprendre, un peu d’histoire. 

En 2014, Hyundai remettait le pied dans l’univers du sport automobile avec la création de Hyundai Motor Sports. Une année plus tard, l’entreprise annonçait la création de la division N. L’objectif de cette dernière, une branche de l’autre, était simple ; ses ingénieurs recevaient pour mission de produire des véhicules de performance capables de rivaliser ceux d’autres marques comme BMW ou Audi. 

Mieux, le fondement de ces derniers ne devait pas seulement être mesuré avec des chronos en piste. Plutôt, c’est l’expérience de conduite qu’ils allaient proposer qui devait davantage les définir. N’empêche, les véhicules issus de la division seraient appelés à subir le test ultime; celui que procure le circuit du Nürburgring, en Allemagne. 

D’ailleurs, fait intéressant, la lettre N n’a pas été choisie au hasard ; stylisée, elle représente un enchaînement de courbes sur un circuit. 

Trois principes de base

Le cœur de la conception des modèles N repose sur trois courants idéologiques. 

  1. Une technologie inspirée de la course automobile

Ce que les dirigeants veulent livrer aux propriétaires de véhicules N, c’est une expérience inédite au volant. Cette dernière sera marquée par l’incorporation de technologies dérivées de la course automobile, rien de moins. La compagnie souhaite des véhicules capables de répondre au doigt et à l’œil aux exigences et aux désirs de ceux qui les conduisent. 

  1. L’équilibre parfait

En créant des véhicules inspirés comme elle le promet, Hyundai souhaite accoucher de produits parfaitement équilibrés. Un peu comme un pilote ne fait qu’un avec sa monture, la firme coréenne promet qu’il en sera de même avec les produits N qu’elle avancera. Pour atteindre cet équilibre tant désiré, le rôle de chaque composante utilisée dans la conception de chaque véhicule sera crucial. Surtout, la relation qu’il entretiendra avec les autres pièces le sera encore plus. On a pour objectif de créer ici un véhicule dont tous les organes seront en symbiose parfaite. 

  1. L’émotion

Enfin, Hyundai souhaite que les véhicules issus de sa division N soient porteurs d’émotions. Ce sera vrai sur le plan visuel ; on veut faire réagir avec des designs accrocheurs. Mais, surtout, on compte proposer des véhicules dont la conduite procurera une forte dose d’émotion aux conducteurs, que ce soit à l’accélération, à l’enfilement de virages ou à la simple contemplation de l’auto. 

On le voit un peu partout à travers l’industrie, les constructeurs proposent de plus en plus de versions sportives de leurs modèles. C’est vrai pour les voitures, c’est aussi vrai pour les camionnettes et les VUS. 

Avec sa division N, Hyundai compte être un joueur important pour ceux à la recherche d’émotion. 

Jusqu’ici, la compagnie semble sur la bonne voie.

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci : 

LES KIA FORTE ET STINGER HONORÉS PAR L'AJAC

Source(s) image(s):
hyundai

Commentaires