Trucs pour améliorer sa concentration - #adg

C’est la rentrée et pour plusieurs le retour à la routine ou à l’étude risque de s’avérer pénible ou du moins plus ardu que prévu… Si vous éprouvez de la difficulté à rester alerte ou à être efficace mentalement, voici un court article contenant quelques petits conseils qui risquent de vous être d’une grande utilité.

À LIRE AUSSI : AVEZ-VOUS SONGÉ À ENTRAÎNER VOTRE CERVEAU?

Utilisez votre cerveau

Le corps humain est une machine en constante adaptation et s’il y a une règle qu’il faut toujours se rappeler c’est qu’on perd ce qu’on n’entretient pas. Faire de la gymnastique cérébrale en sollicitant vos capacités et en stimulant votre esprit vous sera toujours bénéfique! Les personnes qui sont plus actives intellectuellement sont d’ailleurs plus susceptibles de demeurer vigilantes et lucides avec les années. Dès que vous en avez la chance, lisez, jouez à un jeu ou écoutez de la musique. Certaines études ont révélé que jouer à des jeux vidéo stimule les parties du cerveau qui contrôlent le mouvement, la mémoire, la planification et les compétences motrices fines. Jouer d’un instrument de musique en bas âge semble aussi très payant dans le développement d’une réflexion plus claire une fois à l’âge adulte. L'expérience musicale renforce apparemment même les fonctions mentales qui n'ont pas nécessairement de liens directs avec la musique, comme la mémoire et la capacité de planifier. Vous pouvez aussi essayer d’autres activités plus particulières comme visiter des musées ou apprendre une nouvelle langue. En terme de gymnastique cérébrale, vous pouvez aussi vous amuser à isoler ou retirer certains sens (vue, odorat, toucher, goût, ouïe), jouer avec les mots (ex : parler à l’envers) ou encore la dextérité (ex : droite, gauche).

Bougez pour rester alerte

L'exercice physique, et en particulier tout ce qui augmente la fréquence cardiaque, a également des effets sur le mental. L'activité physique peut entre autre augmenter l'apport sanguin au cerveau et indirectement améliorer les liens entre les cellules du cerveau. Rester actif stimulerait la mémoire, l'imagination et même la capacité à planifier des tâches. Certaines données montrent même que plus vous êtes inactif au cours de votre vie et plus vous risquez de souffrir de démence et de tout ce qui a un lien avec le cerveau, comme la maladie d'Alzheimer. Le plus beau dans tout cela c’est qu’une simple marche journalière en plein air d’environ 30 minutes est suffisante pour en tirer des bénéfices. J’ai parlé des bienfaits sous-estimés de la marche dans mon dernier article intitulé La marche cette activité négligée.

Modifiez votre alimentation

Plus vous mangez sainement et plus vous ferez du bien à votre cerveau. J’ai déjà écrit un article sur les liens entre l’alimentation et le cerveau il y a longtemps intitulé Manger pour être plus intelligent. Et que diriez-vous si je vous disais que les données actuelles tendant à montrer qu’être obèse à l'âge adulte peut vous rendre jusqu’à deux fois plus susceptible de souffrir de maladies mentales? Nous n’en sommes plus aux simples liens d’évidence avec le cholestérol, l'hypertension et les maladies cardiaques! Pire encore, on commence à remarquer que les parties du cerveau liées à l'apprentissage, à la mémoire et à la santé mentale sont plus petites chez les personnes qui mangent régulièrement du « fast food »! Essayez de minimiser les allergènes comme le gluten et les produits laitiers et éliminez autant que possible les aliments transformés et gras. En fait, ce n’est pas tant des gras que des « mauvais gras » qu’il faut se méfier car en réalité les « bons gras » ont des effets bénéfiques sur les fonctions cérébrales. Si vous voulez nourrir votre cerveau, faites le plein de noix, de poisson, d’avocats, d’œufs et de graines de lin! Mangez aussi plus de fruits et de légumes colorés.

Faites attention à ce que vous buvez

Je pense que ce n’est un secret pour personne que la boisson affecte le cerveau. Que ce soit sur les réflexes, le jugement, la parole, l’écoute ou la mémoire, l’alcool a des effets tant à court qu’à long terme. D’ailleurs, il a été démontré que l’abus d'alcool pendant une longue période peut réduire les lobes frontaux du cerveau et ce dommage peut demeurer présent même si vous arrêtez de boire! Soit-dit en passant, les boissons gazeuses ont aussi des effets néfastes sur le cerveau alors vous avez tout avantage à vous tourner vers d’autres sources d’hydratation si vous voulez rester alerte et performant longtemps…

Sortez et discutez

Peu importe le contexte (maison, travail ou sortie), échanger avec des gens ou faire de nouvelles connaissances est bon pour le cerveau. N’hésitez donc pas à accepter les invitations qu’on vous propose ou à entretenir vos relations amicales!

Restez calme

En plus d’affecter négativement vos hormones, le stress nuit à votre cerveau. Prenez donc l’habitude de prendre de grandes respirations profondes, de rire, d’écouter de la musique, de méditer, de vous étirer ou même de faire de la gymnastique douce… Peu importe la voie que vous empruntez ou les outils que vous utilisez, plus vous gérez le stress dans votre quotidien et mieux votre cerveau se portera.

Dormez suffisamment

Tout le monde sait qu’il est difficile de se concentrer lorsqu’on est fatigué ou qu’on manque de sommeil. Mais que diriez-vous si je vous disais que non seulement une bonne nuit de repos a des effets bénéfiques sur la mémoire et l’humeur mais qu’à l’inverse le manque de sommeil peut augmenter les risques de maladies mentales et même causer une démence prématurée? Si vous avez du mal à dormir évitez l'alcool, la caféine et les appareils électroniques en soirée et si vous manquez d’heures de sommeil faites des siestes dans la journée. J’ai aussi écrit plusieurs articles sur le sommeil dont celui intitulé 15 trucs pour vous aider à dormir.

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

10 CONSEILS POUR SE SIMPLIFIER LA VIE ET ÊTRE PLUS PERFORMANT

Source(s) image(s):
Focused on work

Commentaires