BOUTIQUE ADG
BORNES ÉLECTRIQUES

Les Canadiens de Montréal avaient une liste de besoins à combler en se présentant à Chicago ce week-end pour le repêchage amateur 2017 de la LNH, un peu comme toutes les équipes du circuit Bettman. Sauf que pour le Tricolore, les priorités: un centre de premier plan et un défenseur gaucher capable de compléter un duo avec Shea Weber, ne pouvaient pas être remplies, d’abord parce que le talent disponible pour l’encan de cette année était plutôt mince, et que dans un second temps, Montréal ne possédait que le 25e droit de parole…

À LIRE AUSSI : RADULOV ET LES 5 AUTRES ATTAQUANTS QUI POURRAIENT AIDER LE CANADIEN

Le directeur général du CH n’a pu réaliser un coup d’éclat en échangeant son premier choix et n’est pas parvenu à améliorer son rang de sélection pour la première ronde.

Il allait de soi que le DG montréalais allait choisir le meilleur joueur de centre toujours disponible lorsqu’il se présenterait au podium.

Marc Bergevin et son groupe de décideurs ont conclu leur fin de semaine avec un total de sept joueurs repêchés, deux attaquants et quatre défenseurs et un gardien.

1er tour

Avec le 25e choix au total, les Canadiens ont sélectionné le centre Ryan Poehling de l’Université St. Cloud State de la NCAA. Il était classé 13e meilleur patineur en Amérique du Nord par la Centrale de recrutement de la LNH.

Poehling, 18 ans, possède un solide gabarit à 6’2 et 183 livres. Les experts et observateurs ont de la difficulté à s’entendre sur son réel potentiel offensif…

Il était le plus jeune joueur dans la NCAA cette saison, il n’a récolté que 20 points, dont 7 buts, en 35 matchs au sein d’une équipe en reconstruction.

Tout en évoluant contre des adversaires âgés jusqu’à 22 ans, il est parvenu à gagner la réputation d’un hockeyeur complet, avec de très bonnes habiletés de fabricant de jeu et une éthique de travail exemplaire.

Son entraîneur avec St. Cloud, Bob Motzko, croit qu’il peut devenir un joueur d’impact dans la LNH :

« J’ai de la misère à trouver une comparaison juste, mais j’ai des visions d’un joueur qui pourrait devenir un peu comme Mikko Koivu plus tard. »

Certains d’autres le comparent à Jordan Staal…

Chose certaine, ce n’est pas Poehling qui alimentera Max Pacioretty cet automne à Montréal! Et Bergevin devra visiblement regarder sur le marché des transactions pour greffer un fabricant de jeu à son alignement d’ici septembre!

2e tour

Le Canadien a fait de Josh Brook le 56e athlète de la sélection 2017. Selon la Centrale de recrutement de la LNH, il était le 13e meilleur défenseur nord-américain disponible.

Avec les Warriors de Moose Jaws de la WHL, le droitier de 6’1 et 191 livres, a été le défenseur le plus productif de son club, avec une récolte de 40 points en 60 parties.

Il aurait pu être sélectionné lors de la première ronde, ce qui constitue une très belle prise pour le Tricolore!

Avec le 58e choix, le Canadien a puisé en Europe en sélectionnant un Finlandais qui évolue en Suède.

Joni Ikonen, un centre, n’a inscrit aucun point en 10 matchs chez les professionnels, mais dans les rangs juniors, l’attaquant a accumulé 41 points en 40 matchs.

Plusieurs observateurs qu’il a été en partie responsable des succès de son coéquipier, Kristian Vesalainen, repêché au 24e échelon lors du premier tour par les Jets de Winnipeg.

La dernière fois que le CH a sélectionné un attaquant finlandais jouant pour Frölunda, il s’appelait Artturi Lehkonen… Si l’avenir s’avère être semblable pour Ikonen, le club de Montréal pourrait avoir réalisé un vol avec sa sélection aussi tardive!

3e tour

Le choix de 3e ronde obtenu des Sabres de Buffalo en retour de Nathan Beaulieu la semaine dernière a servi à choisir Scott Walford, un solide défenseur de 6’2 et 190 livres de la WHL, évoluant avec les Royals de Victoria.

Un arrière capable de générer une certaine offensive comme en témoignent ses 30 points en 60 matchs, dont 6 filets.

Le Canadien a par la suite sélectionné Cale Fleury avec son propre 3e choix, au 87e rang, un autre défenseur de la WHL au physique développé à 6’1 et 201 livres.

Le droitier était capitaine de son équipe à 18 ans, la pire équipe de la WHL cette année, le Ice de Kootenay.

Il a été le défenseur le plus productif offensivement avec une récolte de 38 points, mais il a dû encaisser un différentiel malheureux de -61!

Mobile avec un talent naturel de passeur, il compte aussi sur un bon lancer et serait capable d’utiliser son physique.

5e tour

L’équipe de Montréal a fait de Jarret Tyszka leur choix de 5e ronde, le 149e au total de l’encan amateur de 2017. Il était classé au 41e rang des patineurs en Amérique du Nord.

Il s’agit encore d’un défenseur de la WHL, un gaucher de 6’2 pouces, et 187 livres. En 54 parties avec les Thunderbirds de Seattle, il a obtenu 25 points, dont 6 filets.

Il pourrait bien se développer en un défenseur fiable, bien que limité sur le plan offensif.

7e tour

Montréal ne possédait pas de choix de septième tour en 2017, mais Bergevin a réalisé une transaction avec les Flyers de Philadelphie afin d’obtenir le 199e choix.

Montréal  a cédé son choix de 7e tour de l’an prochain afin de réclamer le gardien Cayden Primeau.

Le gardien âgé de seulement 17 ans évolue déjà dans les rangs universitaires américains et il est le fils de l’ancien joueur de la LNH Keith Primeau.

Le jeune mesure 6’2 po et pèse 186 livres, il figurait au 7e échelon des gardiens Nord-Américains, selon la Centrale de recrutement de la LNH.

Il s’agissait d’un choix de Trevor Timmins, Primeau a remporté 14 victoires en 30 rencontres, avec une moyenne de 3,16 buts accordés et une efficacité de 89,5% à sa première campagne universitaire.

Et les Québécois dans tout ça ?

Montréal n’a donc pas choisi de Québécois, ni de joueurs évoluant dans la LHJMQ pour une deuxième saison consécutive.

Plusieurs amateurs ont exprimé leur mécontentement, et Trevor Timmins s’est même dit conscient des critiques…

Stéphan Leroux a d’ailleurs révélé que le CH avait deux Québécois sur sa liste…

Il demeure que le Canadien est une organisation qui doit mettre la meilleure équipe de hockey possible sur la glace, et ça, sans regard à la langue parlée par les athlètes.

Le Canadien a par contre invité Alexandre Alain, un centre de l’Armada qui montre une belle progression qui s’est soldée par une saison de près d’un point par match dans la LHJMQ, à son camp de développement.

Maxime Fortier des Mooseheads a également reçu son invitation, une seconde en deux ans pour lui.

Les jeunes joueurs qui se sont ajoutés à l'organigramme des Canadiens ce week-end remplissent certains espaces laissés vacants, mais des besoins importants restés à être comblés!

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

REPÊCHAGE LHJMQ : L'OCÉANIC FAIT D'ALEXIS LAFRENIÈRE SON FUTUR JOUEUR DE CONCESSION

Source(s) image(s):
Lakeville High School

genMultiPaging($sharing['Uid']);?>

Commentaires