Il y a parfois des surprises totalement inattendues. Par exemple, il y a quelques semaines, Schiffer Publishing m'a contacté afin de me demander si j'étais intéressé par le livre The SNES Omnibus afin de vous en parler. Je ne connaissais pas l'existence de ce livre, mais je me suis demandé: "Pourquoi ne pas saisir cette opportunité afin de vous dire s'il en vaut la peine ou non ?" Et j'ai très bien fait de suivre cette petite voix intérieure qui m'ordonnait de faire livrer ce livre surprenant pesant, au passage, pas moins de 2 kg !

À LIRE AUSSI: LES 1001 JEUX VIDÉO AUXQUELS IL FAUT AVOIR JOUÉ DANS SA VIE

Disponible sur: Amazon

Qu'est-ce que c'est ?

The SNES Omnibus, c'est avant tout le travail colossal du journaliste Brett Weiss. Ce dernier a écrit pas moins de 1 500 articles pour une variété de publications reliées au monde du jeu vidéo. Néanmoins, depuis des années, Weiss caressait un rêve particulier. Comme il l'explique dans son introduction, il avait le projet assez fou et ambitieux de réunir en un seul livre tous les jeux parus sur la Super Nintendo en Amérique du Nord. Avec près de 1 000 jeux à réunir, à analyser et sur lesquels écrire, le projet ne s'annonçait pas énorme, mais tout bonnement gargantuesque !

Pourtant, malgré plusieurs embuches (incluant la faillite de son précédent éditeur), Weiss y est arrivé. Non seulement est-il parvenu à amasser des informations sur tous les jeux de la SNES parus en sol nord-américain, mais il a aussi trouvé une panoplie de citations d'époque afin de bonifier chaque présentation de jeu. Mieux encore, Weiss s'est associé à différents auteurs et développeurs afin qu'ils puissent donner leurs opinions sur tous ces jeux qui ont marqué une époque de notre vie.

Le résultat final est présenté dans The SNES Omnibus Volume 1. Lorsque j'ai ouvert le livre, j'ai été agréablement surpris par sa qualité de production. Plus de 416 pages de papier glacé nous replongent dans la première moitié des années '90 alors que la Super Nintendo régnait sur le jeu vidéo. À travers toutes ces pages, on découvre ou redécouvre des jeux ayant fait la pluie et la beau temps de l'époque du 16 bits, question de se remémorer de bons souvenirs ou bien de découvrir des jeux obscurs dont à peu près personne n'a entendu parler.

Cependant, une question m'a trotté dans la tête: pourquoi un premier volume ? Pourquoi ne pas avoir inclus tous ces jeux dans un seul et même bouquin ? Certes, ce dernier aurait été énorme, mais je n'ai pas pu m'empêcher de penser qu'en divisant le travail en deux livres, l'éditeur a voulu nous faire dépenser deux fois 65$ (prix du tome actuellement disponible) plutôt qu'un seul achat qui aurait pu se chiffrer dans les 80-90$.

En fait, Weiss répond à cette question au tout début du livre. Le plan initial était bel et bien de lancer un seul livre réunissant ces centaines de jeux lancés il y a plus de 20 ans. Le problème est que le livre aurait été tout bonnement trop dispendieux à produire. De plus, il est probable que la plupart des consommateurs n'auraient pas voulu d'un livre d'environ 1 000 pages, d'autant plus qu'il aurait pesé une tonne. La décision fut donc prise de diviser le travail en deux tomes, le second devant être lancé ultérieurement.

Voilà donc pourquoi nous nous retrouvons aujourd'hui avec la première moitié de The SNES Omnibus, qui couvre tous les jeux nord-américains de la SNES de la lettre A à la lettre M. Cela représente environ 350  jeux, chacun s'accompagnant d'une photo de sa cartouche d'origine et d'une description. La majorité des jeux n'ont qu'une page descriptive, mais les jeux plus importants de la Super Nintendo ont droit à une plus grande place. Ainsi, des jeux comme Chrono Trigger, Donkey Kong Country, Earthbound et cie, qui sont considérés comme de grands classiques, ont des descriptions de quelques pages garnies de commentaires et d'images.

Pour qui est-ce ?

Évidemment, The SNES Omnibus s'adresse avant tout aux fans de la Super Nintendo, à ces nostalgiques qui, comme moi, aiment bien replonger à une époque nous semblant aujourd'hui bien lointaine. Or, j'ai beau être un fan de jeux vidéo depuis que j'ai été aussi grand que la jambe de ma mère, j'avoue avoir découvert beaucoup d'informations à travers The SNES Omnibus. Je n'ai aucunement la prétention de connaître tous les jeux de la Super Nintendo et, en ce sens, j'ai puisé bien des informations au sujet de titres qui m'étaient totalement inconnus jusqu'à présent.

The SNES Omnibus s'adresse aussi à ceux aimant l'histoire du jeu vidéo. Qui dit bouquin de ce genre dit invariablement informations d'époque pouvant être très intéressantes pour ceux qui aiment en apprendre sur cette forme de divertissement majeure. Non seulement découvrirez-vous comment certains jeux ont marqué leur époque, mais vous en apprendrez aussi sur le développement plus chaotique de certains d'entre eux, voire même sur la médiocrité de quelques-uns. Weiss et ses collaborateurs ne se sont d'ailleurs pas gêné afin d'affirmer si un jeu était de grande qualité ou encore totalement médiocre, honnêteté qui est d'ailleurs appréciée lors de la lecture !

En revanche, The SNES Omnibus ne s'adresse pas à vous si vous recherchez des informations pointues sur la Super Nintendo. Ce n'est pas un livre sur cette console, mais bien sur les jeux ayant permis de la populariser. Donc, oubliez toute forme d'historique sur la console, sur son processus de développement ou encore sur les raisons en ayant fait une console de salon révolutionnaire. C'est un livre uniquement axé sur les jeux, ni plus ni moins.

The SNES Omnibus n'est également pas le livre détaillant le plus chacun des jeux. Comme je l'ai dit, la réalisation du livre représente un travail colossal pour lequel Weiss a tout mon respect. Néanmoins, même pour les jeux ayant quelques pages de présentation, les descriptifs demeurent sommaires. On vise vraiment à vous faire connaître chaque jeu par un résumé de ce qu'il était plutôt que par des explications en profondeur.

C'est probablement sur ce point où The SNES Omnibus et le livre Playing with Super Power se distinguent. Le premier couvre en surface tous les jeux parus sur la Super Nintendo (du moins jusqu'à la lettre M pour l'instant) tandis que le second plonge plus en détail dans 21 jeux lancés sur la console, plus spécifiquement ceux disponibles sur la SNES Classic. Ne vous attendez donc pas à plonger dans chacun des jeux avec des informations précises, des anecdotes et un paquet d'images comme dans Play with Super Power. The SNES Omnibus est tout bonnement une petite bible des jeux de la Super Nintendo, une référence vers laquelle se tourner lorsqu'on cherche un jeu ou qu'un veut un topo rapide sur un titre paru sur la console.

Est-ce qu'il en vaut la peine ?

The SNES Omnibus n'est pas donné. À 65$ plus taxes, c'est un petit investissement, mais qui vaut définitivement la peine si vous avez grandi avec la Super Nintendo. Le prix se justifie par la qualité du livre ainsi que le travail de moine nécessaire pour sa production. Certes, on ne plonge pas dans l'historique de la Super Nintendo ni dans les détails entourant chacun des jeux, mais pour un livre de référence, ce qui y est contenu est suffisant. Si vous avez les moyens, il est à ajouter dans votre bibliothèque de gamer !

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci:

MONOPOLY ÉDITION JOUEUR VS. MONOPOLY ÉDITION MARIO KART: LEQUEL CHOISIR ?

Source(s) image(s):
Brett Weiss

Commentaires