Même si j'attendais Dead Cells depuis un bon moment, jamais je n'aurais cru que j'y accrocherais autant. Le studio Motion Twin, jusque là connu pour de petits jeux mobiles, démontre avec force en quoi il est un développeur regroupant des cerveaux de grand talent tant Dead Cells se démarque en étant l'un des meilleurs jeux alliant des éléments d'aventures Metroidvania avec des titres du style rogue-lite!

À LIRE AUSSI: TEST DU JEU RAD RODGERS - UN RETOUR AUX ANNÉES '90 PAS SI AGRÉABLE

 

Disponible sur: PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch, PC

 

Le tas de cellules et le prisonnier sans tête

Dead Cells est un jeu assez particulier dans lequel vous incarnez un amas de cellules ! Pour une raison obscure, le tas gluant que vous êtes ressuscite un prisonnier décapité dont on a laissé pourrir le corps dans une cellule d'une sinistre prison. Avec vos nouveaux membres athlétiques, vous devrez vous échapper de l'immense forteresse dans laquelle vous étiez retenu prisonnier, non sans affronter des hordes de monstres ainsi que les généraux d'un terrible roi prenant plaisir à torturer tous ceux qui s'opposent à lui.

Bien qu'il n'en ait pas l'air, Dead Cells est un jeu rempli de charme qui m'a fait sourire de nombreuses fois. En outre, plusieurs clins d'oeil à de nombreux jeux classiques sont disséminés à travers la forteresse et même dans les options du jeu. Pour vous donner une idée, vous pouvez changer l'apparence des objets de soin que vous récolterez en ayant notamment l'option de les modifier pour qu'ils ressemblent à ceux des vieux Castlevania 2D ! De ce fait, on voit clairement que Dead Cells est un jeu conçu par des amoureux du jeu vidéo, plus spécialement des vieux jeux d'action et d'aventure en 2D.

Qui plus est, même s'il ne parle pas, votre héros saura lui aussi vous charmer. En interagissant avec des objets, vous rirez plus d'une fois en lisant ses pensées, notamment lorsqu'il s'interrogera sur le sens de la vie alors qu'il observera un cadavre avant de conclure qu'on s'en fout. De même, les magnifiques animations du protagoniste sont très amusantes à voir. J'ai ri plusieurs fois en le voyant lever un pouce en l'air lorsqu'il était satisfait d'un résultat ou encore lorsqu'il levait un doigt d'honneur à quelqu'un qui lui manquait de respect. Bref, sous ses allures de jeu 2D, Dead Cells est une aventure magnifique qui saura autant vous charmer que vous faire rire !

 

Un rogue-lite, qu'est-ce que c'est ?

Avant d'embarquer dans ce qu'est Dead Cells, il serait bon de spécifier quel genre de jeu est-ce. En fait, même de mon côté, il m'a été difficile de différencier ce qu'est un rogue-like par rapport à un rogue-lite jusqu'à tout récemment.

Un rogue-like fait référence au jeu Rogue des années '80 dans lequel la mort fait partie de l'expérience du jeu. Lorsque vous mourez, vous devez tout recommencer et tout ce que vous aviez acquis dans votre partie précédente tombe aux oubliettes. Bref, à chaque mort, c'est le jeu au complet qu'il faut refaire.

Un rogue-lite comme Dead Cells est un jeu dans lequel oui, la mort est omniprésente, mais au sein duquel vous conserverez certains acquis au fil de vos parties. Donc, vous recommencerez le jeu du tout début, mais en conservant certains éléments de vos parties antérieures rendant, en théorie, une autre expédition plus facile. Dans le cas de Dead Cells, vous conserverez toutes les armes et aptitudes débloquées durant chacune de vos aventures. De ce fait, oui vous allez devoir recommencer tout le jeu si vous mourez, mais vous aurez avec vous des habiletés, aptitudes et armes des parties précédentes pour vous donner une chance supplémentaire de vous rendre au bout de votre périple.

Au bout d'un certain temps, c'est vrai que les jeux rogue-lite deviennent plus faciles. Or, j'ai bien dit au bout d'un certain temps. Dead Cells est un jeu que vous recommencerez des dizaines si ce ne sont des centaines voire des milliers de fois tout dépendant à quel point vous y accrocherez. Personnellement, j'ai perdu le compte du nombre de fois où j'ai dû recommencer le jeu avant de le trouver plus facile. Et encore là, Dead Cells demeure un jeu brutal qui ne vous fera pas de cadeau. À l'instar d'autres rogue-lite, il faut accepter le fait qu'on devra mourir très, très souvent et tout recommencer je-ne-sais combien de fois pour apprécier ce qu'est Dead Cells.

 

Les cellules: le coeur du jeu

Comme je vous l'ai dit, Dead Cells est un rogue-lite parce que la mort est une partie intrinsèque du jeu dans lequel on conserve tout de même certains acquis.

La ressource primordiale, celle que vous rechercherez le plus au sein de Dead Cells seront les cellules. Ces dernières, qu'on peut trouver en tuant des ennemis ou bien dans des coffres, permettent de débloquer des habiletés, des armes ou encore des bonis. Pour ce faire, vous devrez dépenser l'ensemble de vos cellules lorsque vous finirez une portion de la forteresse. À ce moment, vous entrerez dans une petite salle où vous retrouverez des personnages qui vous aideront à vous améliorer et qui vous permettront également de récupérer l'ensemble de votre santé afin d'affronter la portion de forteresse suivante.

Ainsi, c'est avec les cellules que vous débloquerez les éléments qui rendront le jeu plus facile au fil de vos parties. Par exemple, vous pourrez débloquer plus de fioles de santé, de meilleures armes apparaissant de façon aléatoire à chaque nouvelle partie, la possibilité de conserver une proportion de plus en plus importante de l'argent que vous récolterez si vous mourez, etc. Quant aux bonis, ils ne seront accessibles qu'après avoir battu un boss et coûteront cher en cellules. En revanche, ce seront les éléments les plus précieux à débloquer qui vous permettront notamment de voir plus d'armes performantes tomber lorsque vous massacrerez des ennemis.

Bref, ce seront les cellules qui seront la ressource après laquelle vous devrez le plus courir et conserver. Si vous mourez, toutes celles que vous aurez acquises seront perdues. Disons que lorsqu'on a des dizaines de cellules en poche et qu'on tombe sous le coup d'un adversaire, ça fait mal !

 

Les éléments Metroidvania

Plus haut, je vous ai également mentionné que Dead Cells est un jeu Metroidvania. En fait, le jeu emprunte de nombreux éléments aux Castlevania et Metroid 2D, incluant la mini-carte qui semble tout droit tirée de l'un de ces vieux jeux. De couleur bleue avec les parois des corridors en blanc, tous ceux ayant déjà joué à des Metroid ou Castlevania en 2D reconnaîtront immédiatement la source d'inspiration des concepteurs de Motion Twin.

Or, vous pourrez aussi acquérir quatre habiletés spéciales au sein du jeu qui, bien entendu, seront permanentes. Ainsi, une fois acquises, elles demeureront avec vous même si vous mourez. Ces habiletés, renfermées au sein de runes, vous permettront d'accéder à des endroits auparavant inaccessibles au sein des niveaux. Par exemple, la rune araignée vous permettra d'escalader des parois tandis que la rune de la bête renforcera votre coup de pied au sol en plus de vous permettre de fracasser des parois rocheuses friables sous vos pieds.

Ainsi, même si on meurt souvent et que le jeu devient très répétitif au bout d'un moment, la fatigue de devoir sans cesse tout recommencer ne s'installe pas vraiment au sein de Dead Cells. Non seulement avons-nous l'impression de faire progresser notre personnage en accumulant des cellules et en débloquant des habiletés, mais en plus, on accède à des endroits auparavant inatteignables grâce aux quatre runes qu'on acquiert, et ce même dans les premiers niveaux de la forteresse. Seul hic: ces quatre runes indispensables sont difficiles à trouver puisqu'elles ne sont marquées nulle part. Attendez-vous à devoir chercher encore et encore dans différents endroits pour les trouver et à devoir vous rabattre sur un guide en ligne si jamais vous perdez patience (ce qui fut mon cas).

 

Pourquoi Dead Cells est-il aussi bon ?

Peut-être vous ai-je donné l'eau à la bouche si vous êtes un amateur de rogue-lite ou encore de Metroidvania. Tant mieux si c'est le cas. Pourtant, je ne vous ai même pas encore dit pourquoi Dead Cells est aussi bon, accrocheur et surprenant.

En fait, ce jeu est excellent tout simplement parce que sa jouabilité et son design sont impeccables. Les actions qu'on peut réaliser sont vives, précises et brutales et se combinent parfaitement au bonheur d'explorer les décors et de découvrir des secrets ainsi que des trésors un peu partout. Qui plus est, il y a quelque chose d'extrêmement satisfaisant en voyant les ennemis exploser en sous et gemmes qu'on récolte par la suite.

Dead Cells est également un jeu ayant une durée de vie monstrueuse. En théorie, on peut compléter le jeu en une heure. En pratique, j'ai dit plus haut que vous pourriez investir des milliers d'heures et c'est vrai. Non seulement les donjons et les armes sont aléatoires à chaque partie, mais le jeu regorge d'armes à débloquer et de secrets à trouver. La salle de l'Observateur, qui regroupe tout ce que vous aurez trouvé, donne une bonne idée de la grosseur de Dead Cells avec ses dizaines et dizaines de bocaux à remplir avec les objets et aptitudes dénichés. Qui plus est, le jeu est si accrocheur et si bon que je le vois comme un The Binding of Isaac vers lequel on retournera pour bien longtemps et qui sera constamment dans les jeux joués par la communauté Twitch.

Finalement, un élément m'ayant surpris est à quel point Dead Cells peut convenir à plusieurs types de joueurs. Vous êtes un speedrunner ? Le jeu vous récompensera en vous permettant d'ouvrir des portes ne se débloquant que si on se présente devant elles extrêmement rapidement (et derrière lesquelles il y a de grands trésors). Vous êtes plutôt un explorateur ? Alors, le jeu vous récompensera aussi puisque prendre le temps de tout découvrir se résume très souvent en la découverte d'armes, de trésors et de secrets.

Vous êtes plutôt un aventurier qui risque ? Là encore, le jeu vous récompensera en vous offrant la possibilité de casser des portes bénies par des dieux derrière lesquelles se trouvent des trésors ou encore en ouvrant des coffres maudits. Vos récompenses seront importantes, mais en revanche, vous mourez d'un seul coup avant d'avoir éliminé un nombre pré-déterminé par le jeu. Et vous aimez bien expérimenter ? Dead Cells saura encore vous récompenser en vous permettant de trouver de nombreuses stratégies pour parvenir à vos fins. D'ailleurs, je vous suggère de faire des essais avec les armes que vous trouverez et à fortement exploiter les pièges, spécialement les arbalètes automatiques. C'est en expérimentant que j'ai complètement changé la façon dont je jouais à Dead Cells, ce qui m'a permis de découvrir une toute nouvelle façon de jouer alors que j'avais déjà investi plus de trente heures dans le jeu !

 

Devriez-vous y jouer ?

La réponse à cette question doit maintenant être claire pour vous: absolument. Dead Cells est un jeu m'ayant totalement surpris, mais qui m'a surtout conquis. Certes, le jeu devient répétitif et oui, il peut être frustrant, mais ce sont des éléments à la base de tout rogue-lite. Considérant le prix qu'il coûte (à peine une trentaine/quarantaine de dollars selon la plate-forme) versus le temps que vous y jouerez et le plaisir que vous en retirerez, Dead Cells est un achat sûr, particulièrement si vous aimez les rogue-lite et les Metroidvania. En ce qui me concerne, je viens sans aucun doute d'ajouter un jeu à mon top 10 de 2018 !

 

Ce que vous aimerez:

- Faire exploser des monstres en trésors qu'on récolte

- Le design des niveaux et la jouabilité quasi-impeccables

- La durée de vie monstrueuse

Ce que vous n'aimerez pas:

- Définitivement pas pour vous si vous n'aimez pas les jeux où la mort et le fait de devoir recommencer le jeu du tout début sont des parties intégrales de l'aventure

- Les runes sont décourageantes à trouver

 

Note: 9,5 sur 10

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci:

THE SNES OMNIBUS VOLUME 1 - UN LIVRE À AVOIR POUR TOUT FAN DE LA SUPER NINTENDO !

Source(s) image(s):
Nintendo
Polygon

Commentaires